> Retour à l'accueil

> Voir l’agenda > Proposez vos évènements
Billetterie en ligne
Billetterie en ligne
Centenaire de la guerre 14-18
Index / Cadre de vie / Tranquillité publique / Sécurité : au plus près des Villeneuvois

Sécurité : au plus près des Villeneuvois

La Ville mène au quotidien une action volontariste pour assurer aux Villeneuvois une réponse de proximité aux problèmes d'incivilité. Nouvelle étape décisive avec l’arrivée d’un directeur de la Sécurité, de la Prévention et de la tranquillité Publiques.

Jean-Christophe Quintal, 42 ans, est un homme que les Villeneuvois devraient souvent croiser dans la Bastide. Toulousain de naissance, il vient de rejoindre Villeneuve pour prendre la tête d’une nouvelle direction au sein de la mairie, celle de la Sécurité, de la Prévention et de la Tranquillité Publiques. Un rôle de coordination et d’approfondissement des dispositifs locaux, qui a séduit cet ancien officier du ministère de la Défense, fort de 15 années de carrière dans la Gendarmerie. Avec, pour mots d’ordre, médiation et proximité, il a trois missions principales :

  • Appuyer l'action de la Police municipale, qui compte 14 agents, en lien direct avec le Maire
  • Diriger le Centre de Supervision Urbaine composé de quatre personnes qui gère les 14 caméras de vidéo-protection
  • Participer à l'animation des relations avec les partenaires du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance.

 

Trois questions à Jean-Christophe Quintal

Vous êtes un ancien capitaine de gendarmerie, passer de la répression à la prévention n’est-il pas surprenant ?
Je crois justement que c’est en amont que l’on règle les choses, en évitant qu’elles ne se produisent. Ce volet « prévention » du métier est fondamental et l’échelon communal est idéal pour le développer. Je pourrai en cela m’appuyer sur une Police municipale qui connaît bien le terrain, les habitants, les commerçants… c’est une vraie police de proximité dont le travail de contact est primordial.

Quelle est la ligne directrice de votre action ?
Ma ligne de conduite est justement axée sur la prévention et la proximité. J’ai déjà pu estimer l’immense travail mené à Villeneuve par la Police municipale bien entendu mais aussi par d’autres dispositifs, notamment tout le faisceau d’actions en faveur de l’enfance, la jeunesse, l’éducation à la citoyenneté, et la formation spécifique des agents, éducateurs et médiateurs. Je souhaite faire converger ces actions et en impulser de nouvelles. L’objectif est de donner encore plus de lisibilité à ce combat contre les incivilités urbaines qui contribuent à un sentiment d’insécurité. J’ai déjà réfléchi à différents projets à mettre en place, en étroite collaboration avec les différents partenaires du CLSPD (lire cicontre), afin que la paix perdure et que la délinquance ne trouve pas matière à se développer.

Vous misez beaucoup sur le dialogue ?
Bien sûr, l’écoute et le dialogue sont essentiels. L’un des volets de ma fonction consiste d’ailleurs aussi à recevoir les Villeneuvois qui veulent nous faire part de problèmes qu’ils rencontrent comme par exemple le tapage nocturne, les incivilités par rapport au stationnement, les conflits de voisinage. Il y a des règles simples, celles du « bien vivre ensemble ». Pour être respectées, elles doivent être connues. Cela passe par l’information, l’explication, la médiation. Dans 80% des cas, nous parvenons par ces voies-là à une résolution rapide et durable du conflit. Cela étant, il y a un temps pour le dialogue et un temps pour l’application de la loi…

Pour contacter Jean-Christophe Quintal :
05 53 49 50 30 (Police municipale)

Municipale ou nationale ?

Si leurs missions sont complémentaires, notamment en matière de tranquillité publique, polices municipale et nationale ne font pas le même métier. La première a pour attributions principales la lutte contre le stationnement gênant, la sécurité aux abords des écoles, la sécurité des biens et personnes, l'application des arrêtés du maire, la sécurisation des manifestations municipales et la lutte en matière de nuisances. La police nationale a, quant à elle, pour missions essentielles l'interpellation des auteurs de crimes et délits, la lutte contre toute forme de délinquance, l'investigation et le maintien de l'ordre. Elles ont néanmoins des compétences partagées telles que la verbalisation du stationnement gênant et interdit et la lutte contre les nuisances sonores.
A noter : la police municipale peut être amenée à interpeller l'auteur d'une infraction dans le cadre d'un flagrant délit. Elle n'est toutefois pas habilitée à rechercher ou à mener des investigations visant l'interpellation d'un individu.

CLSPD : des actions concertées

Le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) est un organe de concertation qui réunit le maire, le préfet, la police, la gendarmerie, le procureur de la République ainsi que les grands acteurs sociaux oeuvrant pour la prévention et la sécurité. Plus qu’une instance, c’est un réseau qui permet des échanges d’information sur les faits de délinquance, évalue les actions et affine les priorités à l’échelle communale. Il sera amené, dans le futur, à évoluer à l’échelle de l’agglomération.

06/05/2014 à 16:33