> Retour à l'accueil

> Voir l’agenda > Proposez vos évènements
Billetterie en ligne
Billetterie en ligne
Centenaire de la guerre 14-18
Index / Cadre de vie / Politique de la Ville : La Bastide, quartier prioritaire

Politique de la Ville : La Bastide, quartier prioritaire

Le coeur de ville de Villeneuve a été classé par l'Etat « quartier prioritaire ». Il bénéficiera à ce titre d'aides financières, notamment en terme de rénovation urbaine. Au préalable, la loi prévoit l'instauration d'un « conseil citoyen » par quartier concerné. Composé notamment d'habitants, il sera chargé de dégager des priorités de travail qui seront inscrites dans le Contrat de Ville. Explications :

 La Bastide : quartier prioritaire

Dans le cadre de la réforme de la politique de la ville*, le gouvernement a mis fin au millefeuille des quartiers prioritaires et des multiples dispositifs d'aides publiques dont ils bénéficiaient. Objectif : concentrer les aides là où vivent les personnes aux revenus les plus faibles. Un nouveau découpage a été adopté cet été : 1 300 quartiers ont été redéfinis (contre 2 500 auparavant), dont désormais des villes moyennes comme Villeneuve, Auch, Tulle ou Agen qui bénéficiaient déjà du précédent dispositif…

« Quartier prioritaire »,
sur quels critères ?

La nouvelle politique de la ville s'est focalisée sur un seul critère de sélection : le revenu médian, évalué à 11 000 € annuels par foyer. C'est ce qui explique l'entrée dans le dispositif de quartiers de villes moyennes y compris dans les zones rurales.

Quelle zone ?
A Villeneuve, c'est le coeur de ville qui est concerné. Si, pour l'heure, le périmètre n'a pas été validé officiellement par les autorités de l’Etat, les contours seraient, peu ou prou, la Bastide Nord (de la Cale de la Marine au boulevard St-Cyr de Coquard), au Sud, l'arc de cercle des boulevards, et le triangle des Silos. Les équipements culturels comme le musée de Gajac et Centre culturel devraient y être intégrés, de même que les écoles.

Un Conseil composé d'habitants
Afin d'élaborer les actions à venir, le législateur demande la création d'un « conseil citoyen » dans les quartiers concernés. L'idée de cette instance de démocratie participative, est de mettre les habitants concernés au cœur des réflexions et des délibérations. La désignation des membres de ces conseils se fera par tirage au sort dans le courant du mois d’octobre.

Les axes de travail proposés
Trois piliers sous-tendront la réflexion :

  • la cohésion sociale (soutien aux familles monoparentales, solidarité entre les générations, prévention de la délinquance, petite enfance, etc.),
  • le développement de l'activité économique et de l'emploi,
  • le cadre de vie et le renouvellement urbain.


Six commissions se répartiront les thèmes (développement économique, cadre de vie, culture, éducation, discriminations et mixité sociale, prévention et sécurité).

Dans quel délai ?
La constitution du Conseil citoyen est prévue d'ici la fin de l'année 2014 pour un démarrage en 2015. Le contrat entre l'Etat et l'Agglomération, compétente en matière de la politique de la ville, devrait être signé début 2015.

Pour le maire Patrick Cassany, c’est un dispositif important qui vient prolonger les mesures déjà prises en faveur du centre-ville. « Si nous pouvons bénéficier de moyens supplémentaires pour accompagner ou renforcer les actions engagées dans le centre-ville, ce classement est très bénéfique, assure-t-il. Nous avons déjà mené de très nombreuses actions dans le coeur de la Bastide : depuis 2008, 5M€ ont été consacrés à l'amélioration du cadre de vie et à l'Habitat, et la majorité des rues ont été refaites », rappelle le maire avant d'ajouter : « néanmoins, des crédits qui serviraient à l'éducation et à la prévention seraient les bienvenus. »

* Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014

08/10/2014 à 14:26