> Retour à l'accueil

> Voir l’agenda > Proposez vos évènements
Billetterie en ligne
Billetterie en ligne
Centenaire de la guerre 14-18
Index / Cadre de vie / Maison de santé aux Haras : début des travaux en juin.

Maison de santé aux Haras : début des travaux en juin.

Le projet de création d'une maison de santé pluridisciplinaire se précise à Villeneuve. Le démarrage des opérations est prévu ce printemps pour une livraison début 2014.

Maison de santé aux Haras de Villeneuve-sur-LotLe chiffre est préoccupant : 67% des généralistes installés à Villeneuve et dans les communes environnantes ont plus de 55 ans ; parmi eux, les trois quarts ont dépassé 60 ans. Soucieuse d'anticiper la désertification médicale qui frappe durement notre territoire, l'agglomération du Grand Villeneuvois a pris le problème à bras le corps. Elle a pour cela créé en 2011 l'association Pôle de Santé du Grand Villeneuvois qui a misé sur la création de trois maisons regroupant plusieurs professionnels de santé. L'une d'entre elle sera installée à Villeneuve*, et vise deux objectifs principaux : fédérer professionnels et partenaires pour travailler ensemble sur un même site, et dans le même temps, développer un travail en réseau avec les autres professionnels du secteur. L'idée est bien de mettre en place un véritable projet global de santé et faciliter un mode de travail collectif favorisant l'arrivée de jeunes médecins, peu enclins à travailler seuls.

C'est une aile des Haras qui accueillera la Maison de Santé Pluridisciplinaire de Villeneuve. Le permis de construire a été déposé début février, les appels d'offres pour les entreprises devraient être lancés en mai pour un début des travaux en juin prochain. La conception de l'ensemble a été confiée au cabinet AMP Architecture. Pour l'heure, elle accueillera de façon certaine 5 médecins généralistes et 1 interne, 7 infirmières, 1 orthophoniste, 1 psychologue et 1 psychomotricien. Elle hébergera également le CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination) dont l’objectif est de regrouper en un guichet unique les réponses aux problématiques rencontrées par les personnes âgées. Des partenaires sociaux y tiendront également des permanences : c'est le cas de Relais, la Maison des Femmes, Aides ou encore Handi-SSIAD par exemple. Il reste encore des locaux disponibles pour 3 médecins généralistes et 1 kinésithérapeute.

L'aménagement des locaux, financé par l'Agglomération, s'élève à 1,57 M€. Le projet est subventionné à 49% par le Conseil général, le Conseil régional, l'État et l'Europe.

* Les deux autres se situent à Laroque-Timbaut et Casseneuil.

Vers un contrat local de santé

Pour une meilleure articulation et cohérence du projet sur le territoire, l'Agglomération envisage de signer avec l'ARS Aquitaine (Association Régionale de Santé) un Contrat Local de Santé. Il permettrait une meilleure coordination des démarches de santé existantes, reposant notamment sur l'accès aux soins pour les publics précaires, notamment les personnes âgées, et la prévention. Un premier diagnostic a été réalisé ; il pourrait déboucher sur une signature avant l'été. Si tel était le cas, ce serait le premier de ce type signé en Lot-et-Garonne.

 

07/06/2013 à 18:28