> Retour à l'accueil

> Voir l’agenda > Proposez vos évènements
Billetterie en ligne
Billetterie en ligne
Centenaire de la guerre 14-18
Index / Mairie / Cérémonie des voeux aux Villeneuvois

Cérémonie des voeux aux Villeneuvois

Vendredi 9 janvier Patrick Cassany a présenté ses vœux aux personnalités, associations et corps constitués. A cette occasion, une minute de silence a été a été observée en mémoire des victimes des attentats.

 

 

Mesdames, Messieurs,

Je suis très heureux de vous retrouver cette année, ici au théâtre Georges Leygues, à l’occasion de cette traditionnelle céremonie des voeux, comme je vous y avais accueilli l’an dernier, en janvier 2014, avec cette petite part d’incertitude propre à chaque année électorale où l’on ne sait pas qui, l’année suivante, présentera ses voeux.

Mais les élections municipales ont eu lieu. Les Villeneuvois se sont prononcés.

Malgré un contexte national et local difficile, cette période nous a démontrés que rien n’est impossible.

Rien n’est impossible en effet pour une équipe déterminée, capable de surmonter les obstacles, maîtrisant ses dossiers, et plaçant Villeneuve au coeur de son action. C’est le cas de la municipalité que je conduisais et que vous avez reconduite pour un mandat de six ans.

Rien n’est impossible, c’est donc la leçon que nous devons garder de 2014.

Les élections municipales confèrent au maire et à la municipalité la légitimité démocratique et la durée nécessaire pour conduire son action au service des Villeneuvois.

Ces élections et les faits permettent aussi de tordre le cou aux mauvaises augures qui, souvenez-vous en 2013, écrivaient que plus rien ne se ferait à Villeneuve.

Comme si les cieux sombres allaient subitement recouvrir notre ville !

Souvenez-vous les grues du chantier du Pôle de Santé qui allaient s’arrêter, et le chantier être stoppé.
Et pourtant, grâce à notre mobilisation auprès de la ministre de la Santé, le chantier s’est poursuivi et le Pôle de Santé a ouvert ses portes il y a quelques jours…

Souvenez-vous, plus aucun travaux ne se feraient sur la RN 21.
Et pourtant, aujourd’hui, et non sans avoir fait preuve d’une nécessaire vigilance, la mise en deux fois deux voies d’un nouveau tronçon est inscrite dans le prochain contrat de plan qui va être signé entre l’Etat et la Région...

Souvenez-vous, le projet concernant la modernisation de la prison d’Eysses devait s’envoler…
Et pourtant, la Garde des Sceaux m'a confirmé au début de l'automne le maintien du projet de modernisation tel qu’il avait été annoncé.


En réalité et comme toujours, grâce à la détermination et au travail, Villeneuve est une ville forte de son histoire, qui vient d’ailleurs de fêter ses sept siècles et demi, et qui prépare son avenir.

C'est une ville qui s'est profondément renouvelée, tout en sachant préserver les charmes de son passé, car un avenir ne s’appréhende bien que dans la mesure où le passé l’éclaire.

C'est une ville qui prépare son avenir. Un avenir qui repose sur notre capacité à accompagner Villeneuve dans son développement, pour la rendre encore plus attractive.

La cérémonie des voeux est bien sûr l’occasion d’évoquer les projets à venir, mais aussi les réalisations de l’année qui vient de s’écouler. Et à cet égard 2014 a vu l'aboutissement de projets structurants pour notre ville, ses habitants et le Villeneuvois.

Au début de l'année, l’ancienne gare a été restaurée pour y accueillir les bureaux de Pôle Emploi, sans que cela ne coûte un centime au contribuable. Cela a permis de restaurer un bâtiment qui fait partie du patrimoine Villeneuvois et de boucler l’aménagement du quartier de l’ancienne gare où, souvenez-vous aussi, il n’y avait auparavant que des friches industrielles.

Aujourd'hui, en lieu et place de ces friches, se trouve un nouveau quartier, avec le parc Mitterrand, la MVA, la voie verte, la maison des aînés, des logements, et Pôle Emploi.

En fin d’année 2014, le 15 décembre, comme prévu, le Pôle de Santé du Villeneuvois a accueilli ses premiers patients. Cet équipement, qui représente près de 100 millions d’euros d’investissement, assurera pour le Villeneuvois la pérennité - pour plusieurs décennies - d’un établissement hospitalier public et privé, avec des équipements modernes et performants. Il sera aussi un pôle attractif pour de jeunes praticiens qui pourront venir s’y installer et déjà certains ont manifesté leur intention de venir y travailler.

Début novembre, la nouvelle piscine de Malbentre a ouvert ses portes. Réalisée par la Communauté d’Agglomération, cet équipement permet de remplacer la piscine du Stadium, devenue obsolescente en raison de son grand âge.
Ce nouvel espace aquatique, nous l'avons voulu pour les enfants, les milliers d’enfants du Grand Villeneuvois pour qu’ils puissent apprendre à nager. Pour les nageurs, de façon à pouvoir organiser des compétitions. Mais aussi pour les familles ou les jeunes retraités, en tenant compte de la demande croissante en matière de loisirs aquatiques et d’aquagym.

23 000 personnes ont déjà fréquenté la piscine de Malbentre depuis son ouverture il y a un peu plus de 2 mois. C'est le signe de son utilité et de son succès !

En septembre, une nouvelle navette gratuite a été mise en place pour assurer la desserte de la rive gauche et effectuer un trajet en boucle sur les boulevards tous les quarts d’heure.

Parallèlement, le réseau des transports ELIOS a été mis en service et la Maison de la mobilité, qui regroupe tous les guichets de transports en commun, a ouvert ses portes au public en centre-ville. Parce que chaque fois que nous le pouvons, il nous faut réinstaller des services publics en centre ville.

Enfin en septembre, après avoir pris le temps de la réflexion, du dialogue avec tous les acteurs de l’école - enseignants, parents d’élèves et mairie - nous avons mis en oeuvre les nouveaux rythmes scolaires. Aujourd’hui, avec le recul nécessaire, nous pouvons dire que cette mise en place s’est bien passée.

Ces actions et ces réalisations montrent à quel point, aujourd’hui, les actions entre la Ville et l’Agglomération sont de plus en plus imbriquées, notamment pour les services ou les équipements importants.

Depuis des décennies, Villeneuve a eu des charges importantes parce qu’elle assure seule des charges de centralité, finance seule des équipements qui bénéficient à tout le bassin de vie. C’est ce qui explique depuis des décennies le fait que la fiscalité communale y soit plus élevée.

Vous le savez comme moi, le seul moyen de desserrer cet étau, c’est de renforcer l’intercommunalité et de mutualiser les moyens.

C’est aussi pour cela que je me suis battu pour créer l’Agglomération du Grand Villeneuvois. Dans cette organisation nouvelle qui se met en place, chaque collectivité a son rôle, et celui de la commune est notamment d’assurer les actions de proximité, dans laquelle nous sommes particulièrement performants.
La mutualisation des services est un sujet important qui nous concerne tous et qui, à terme, permettra des économies de moyens. La Ville et l’Agglomération vont y travailler dès le début de cette année. Comme je l’ai indiqué aux élus, je ne veux pas d’une mutualisation à la hussarde avec une fusion pure et simple des deux administrations.
Nous procéderons, comme je l’ai toujours fait en construisant l’Agglomération du Grand Villeneuvois, en discutant d’égal à égal avec tous nos partenaires des autres communes. Nous définirons des stratégies gagnant-gagnant.
Avant que ce sujet ne soit d’actualité, dès 2009, nous avions déjà créé le service commun de l’urbanisme, puis des contrôles de conformité et, plus récemment, celui des marchés publics.
Nous allons donc poursuivre cette démarche et durant l’année 2015, nous aurons à choisir les domaines d’action ou de compétence, ainsi que notre rythme de mutualisation.

Au delà de la mutualisation, nous devons tous être bien conscients que nous entrons dans une période nouvelle pour les collectivités territoriales, qui sera malheureusement marquée par une baisse forte de nos ressources.
En effet, l’Etat demande aux collectivités de participer à hauteur de 11 milliards d’euros à l’effort de redressement national pour contribuer à sortir notre pays de la crise qu’il connaît depuis 2008. Cela signifie pour notre commune de Villeneuve-sur-Lot une diminution de nos dotations de 1,9 millions d’euros d’ici 2017 et de 2,2 millions d’euros pour la communauté d’agglomération.
Cela signifie que nous allons devoir faire aussi bien avec moins de ressources.
C’est un véritable défi qui nous attend pour maintenir un service public local de haute qualité et un niveau d’investissement qui réponde aux besoins de nos concitoyens.
Parce que la question des ressources des collectivités territoriales sera cruciale dans les années à venir, tant en matière de finances que de ressources humaines, nous devons travailler avec toutes les collectivités territoriales à un développement cohérent du territoire.

Depuis 2008, notre pays traverse une crise économique difficile, dont je mesure quotidiennement les effets en recevant des centaines de nos concitoyens qui sont dans la difficulté, qui recherchent un emploi.
Pour autant, je sais que notre ville, que Villeneuve et le Grand Villeneuve ont des atouts, que ce territoire se bat et fait face. C’est pour cela que j’ai confiance .
Il faut que nous ayons confiance en nos propres forces. Il faut que dans chaque instance, le Villeneuvois se fasse entendre et le cas échéant se défende.

Ne sombrons pas dans le pessimisme ambiant qui fini par s’auto-alimenter. Soyons lucides et confiant. Regardons notre ville, ses défis, ses faiblesses parfois, mais aussi ses atouts.

Villeneuve est une ville qui se bat et qui fait face.
Pour le centre ville, il ne faut rien lâcher, que ce soit en terme de sécurité ou d’accompagnement des mutations du commerce de proximité.
Rien n’est jamais acquis mais l’action va dans le bon sens. L’extension et la modernisation de la vidéo-protection ainsi que le partenariat entre la police municipale et la police nationale porte ses fruits. Notamment les patrouilles mixtes en uniforme qui ont contribué à apaiser les craintes en recréant ce qui me paraît indispensable : une police de proximité.
De la même façon, il ne faut rien lâcher pour soutenir le commerce de centre ville, qui est en pleine mutation. La Ville va reconduire son dispositif qui a permis de rénover 103 devantures commerciales, et l’Agglomération a permis aux commerces de se fédérer autour de la maison du commerce et du site internet www.achetezavilleneuve.com qui réunit aujourd’hui plus 90 commerces.

En matière d’habitat, nous venons de reconduire pour cinq ans une nouvelle OPAH. La précédente avait permis de rénover 70 logements dans la bastide.

Il ne faut rien lâcher sur le centre ville, qui en tant que quartier prioritaire pourra bénéficier d’un contrat de Ville. C’est une opportunité supplémentaire qu’il nous faut saisir. Le gouvernement a décidé d’étendre ses dispositifs d’aides à des villes moyennes comme Villeneuve, Agen, Marmande, Auch ou Brive…
Les critères retenus ont été la faiblesse des revenus de ses habitants. C’est un critère objectif qui ne nous a pas surpris. Si on veut faire une bonne politique, encore faut-il faire un bon diagnostic. Et c’est pour cela que dans les années précédentes, nous avions concentrer nos efforts en terme d’habitat, d’espaces publics, de sécurité sur le centre ville, parce que nous savions très bien que c’était là que se concentrait la population et l’habitat les plus fragiles. Et il ne faut pas laisser des quartiers s’engager dans un engrenage de délaissement et de délitement.
Un conseil citoyen avec des habitants et des associations de ce quartier a commencé à travailler et à co-construire des projets d’actions. Je voudrais remercier ses membres pour leur participation.

A propos du centre ville, je voudrai vous annoncer que Villeneuve a obtenu le premier prix du CAUE pour l’aménagement de la place d’Aquitaine, qui a, désormais, toute sa place dans notre bastide. Je veux remercier tous ceux qui ont travaillé à mes côtés pour mener à bien ce projet.
La halle Lakanal, qui a été rénovée, doit me semble-t-il avoir vocation à accueillir des manifestations. Ce fut le cas pour la patinoire, qui a connu un grand succès et le prochain salon du livre s’y tiendra fin mai.
En 2015, parmi les projets d’aménagement d’espaces publics, je citerai celui de l’avenue du Maréchal Leclerc, qui est désormais une artère commerçante d’entrée de ville.

En matière de transports en septembre 2015, les liaisons TER en bus entre Villeneuve et Agen, devraient être cadencées toutes les demi-heure avec un tarif de 2 euros qui a été mis en place depuis janvier 2014.

Ces bus circuleront sur la RN 21 dont la mise en deux fois deux voies d’un nouveau tronçon est inscrit dans le prochain Contrat de plan, même si il a fallu faire preuve de vigilance et de réactivité par rapport aux tentatives agenaises de détourner une partie des crédits pour une déviation Ouest d’Agen. Sans opposer les deux projets, qui se situent dans une continuité, cela n’était évidemment pas acceptable. Il fallait respecter les engagements pris.

Enfin, en matière de santé, avec l’ouverture début février de la Maison de Santé des Haras, du Pôle de Santé du Villeneuvois, et l’extension de l’EHPAD des Fontaines de Gajac, l’offre d’accès aux soins et d’accueil des personnes dépendantes va s’accroître de manière tangible dans notre ville, et ce, dès 2015.


2015 débutera sous le signe de la jeunesse notamment avec une grande consultation qui sera prochainement lancée auprès des jeunes Villeneuvois pour mieux appréhender leurs besoins et leurs attentes. Notre ville a besoin de ses jeunes. Il nous faut être à leur écoute, pour que nos actions en direction de la jeunesse ne riment pas seulement avec prévention, mais aussi avec ambition, accompagnement, épanouissement, dynamisme et mobilité !
Cette action forte en direction des jeunes s’est déjà concrétisée par le vote, lors du dernier conseil municipal, d’une aide de 1000 euros aux associations villeneuvoises favorisant l’emploi d’un jeune dans leur structure.
En 2015 et pour les années à venir, proximité et solidarité resteront essentielles. Notre action pour préserver le pouvoir d’achat des Villeneuvois doit se poursuivre en négociant avec notre délégataire une baisse du prix de l’eau.

De trop nombreuses personnes pâtissent lourdement des difficultés liées à la crise économique et sociale. Nous devons bien-sûr, avec les moyens qui sont les nôtres être à leurs côtés et ne laisser personne au bord du chemin.

L’an dernier, je me souviens vous avoir dit que pour avancer, il fallait de la passion, de la raison, et une ambition collective !

Avec l’équipe municipale, nous avons ces trois qualités qui nous permettent de maintenir la cap et d’assurer aux Villeneuvois des services municipaux de qualité.

J’adresse à chacun d’entre vous mes vœux les plus sincères et les plus chaleureux pour 2015.

 


Villeneuve 2014 en images par mairie-villeneuvesurlot

20/01/2015 à 11:56