> Retour à l'accueil

> Voir l’agenda > Proposez vos évènements
Billetterie en ligne
Billetterie en ligne
Centenaire de la guerre 14-18
Le dossier
Coup de foudre sur Sainte-Catherine : plus de peur que de mal !
Coup de foudre sur Sainte-Catherine : plus de peur que de mal !

Les services techniques de la Ville sont intervenus ce matin sur le clocher de l'église Sainte-Catherine, touché par la foudre mardi en fin d'après-midi. Ils ont réparé les petits éléments de décoration abîmés à la suite de cet incident. Après une inspection minutieuse, ils ont pu constater qu'aucun autre dégât n'était à déplorer et que la structure de l'édifice n'avait pas été impactée. Le périmètre de sécurité installé hier autour de Sainte-Catherine a donc été levé. Les abords de l'église et le bâtiment lui-même sont à nouveau accessibles au public, en toute sécurité.
Monoxyde de carbone : contrôles gratuits
Monoxyde de carbone : contrôles gratuits

L'automne est là et bien là... La baisse des températures, notamment nocturnes et matinales, se fait sentir chaque jour davantage. Cheminées et chauffages commencent à être rallumés. Pour la 14e année consécutive, le service municipal Hygiène et Santé se tient prêt à réitérer ses contrôles gratuits à domicile afin de prévenir les dangers liés aux émanations de monoxyde de carbone, ce gaz mortel produit par la mauvaise combustion des chauffages à flamme*. Sur simple appel téléphonique, des agents du service Hygiène se déplacent chez les Villeneuvois pour effectuer des mesures dans les pièces. Selon les niveaux relevés, ils indiqueront la marche à suivre et des conseils afin de maintenir une bonne aération dans le logement. Pour une intervention gratuite à domicile, contactez le service Hygiène au : 05 53 75 07 50. Rappel : Neutre, incolore et inodore, le monoxyde de carbone se dégage lorsqu'il n'y a pas suffisamment d'air dans la pièce, en cas d'absence d'entretien des appareils ou de leur vétusté. Les émanations peuvent aller des maux de tête, nausées et vomissements jusqu'à la perte de connaissance et la mort. * Par chauffage à flamme, on entend aussi bien chauffage mazout, gaz, charbon ou bois, chauffe-eaux et groupe électrogène. >>> Téléchargez une brochure d'information éditée par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé
Cinéma : Grand Ecran persiste et signe
Cinéma : Grand Ecran persiste et signe

Une façade rafraîchie et colorée, un hall repensé et une quatrième salle créée, de nouvelles séances : le cinéma du boulevard de la Marine impose son nouveau style. Il y a tout juste deux ans, presque jour pour jour, le Cyrano devenait propriété de Grand Écran, une société qui gère déjà 8 cinémas dans le sud-ouest. Un changement de tête qui prédisait un souffle nouveau pour ce lieu culturel en bout de course. Et le résultat ne s'est pas fait attendre. Avec une programmation variée, des tarifs étudiés, une ouverture vers les associations locales, les écoles... Grand Écran a imposé sa marque de fabrique. Cet automne, c'est un chantier sur le bâtiment lui-même qui a été entrepris. Et le résultat est à la hauteur des espérances. La peinture vermillon a donné un gros coup de peps à la façade jaunie, couleur reprise aussi dans le hall qui, outre une accessibilité des personnes à mobilité réduite améliorée, s'est enrichi d'un espace confiserie bien achalandé. L'autre grande nouveauté : c'est la création très attendue d'une 4e salle. Comprenant 65 places, elle permet de programmer plus de séances et donc, plus de films, plus longtemps à l’affiche. "Nous avons dépassé de 40% les objectifs que nous nous étions fixés en terme de fréquentation, confirme Michel Fridemann, PDG de Grand Écran. Cela nous permet aujourd'hui d'aller plus loin et élargir notre offre". Le Cyrano version Grand Ecran semble avoir réconcilié les Villeneuvois avec leur cinéma. Une réalité qui permet une quatrième embauche avant la fin de l'année. www.grandecran.fr/villeneuve-sur-lot/
Concours « maisons fleuries » 2015 : et les lauréats sont...
Concours « maisons fleuries » 2015 : et les lauréats sont...

Fleurir la ville, c'est bien sûr l'affaire des jardiniers municipaux qui toute l'année prennent soin des espaces verts et embellissent notre cadre de vie, mais c'est également une tâche à laquelle de très nombreux habitants participent en fleurissant leurs balcons, leurs jardins. Afin de récompenser leurs efforts, la Ville a lancé au printemps dernier son premier concours des maisons fleuries. Cet été, un jury composé d'élus et de jardiniers professionnels, se sont rendus chez chacun des participants afin de découvrir leurs réalisations. De nombreux critères ont été pris en compte dans la notation des juges. L'aspect esthétique des végétaux bien sûr, le mobilier de jardin, les éléments de décoration, mais également les efforts en matière de protection de l'environnement (gestion de l'eau, utilisation raisonnée de produits chimiques...). Samedi 17 octobre, à l'occasion de la foire exposition, Patrick Cassany a donc remis les prix aux lauréats du concours « Maisons fleuries » 2015 : 1er prix ex-aequo : Stéphane ORIFELLI et Raymond QUESNE 2e prix ex-aequo : Antonio SARMIENTO et DeniseBOUTI 3e prix : Noël MATTON Prix spécial du jury : Hélène DUVERGER  
La Bib : du nouveau depuis la rentrée !
La Bib : du nouveau depuis la rentrée !

Bibliothèque municipale Paul Guth Depuis le 1er septembre, c'est plus de jours, plus d'heures, plus de Bib. Nouvelle grille horaire sur la semaine avec deux journées continues, le mercredi et le samedi, une réouverture le jeudi, plus d'heures d'ouverture dans la semaine. Mardi : 10h–12h 14h–18h Mercredi : 10h–18h Jeudi : 14h–18h Vendredi : 14h–18h Samedi : 10h–17h Dimanches : ouverture les 8 et 22 novembre, 6 et 20 décembre, 7 et 21 février, 6 et 20 mars, 14h17h La rentrée, c'est plus de prêts aussi : désormais, vous pouvez emprunter jusqu'à 10 documents imprimés, 6 CD (musique, livres audio) et 2 DVD par carte d'abonné et pour un mois (renouvelable si les documents ne sont pas réservés) ! N'oubliez pas de vous munir de votre carte pour effectuer vos emprunts ! Des modifications de tarifs également : le tarif réduit passe de 5 à 3€, le tarif abonnement pour les non villeneuvois de 13 à 15 €. Le tarif reste inchangé pour les habitants de Villeneuve. De nouveaux visages : Elise et Céline rejoignent l'équipe ! Et toujours, wifi et consultation internet gratuits, prêt de liseuses numériques, accès aux ressources en ligne de la Médi@thèque numérique du Conseil général de lot et Garonne pour vos loisirs, votre information, votre formation, accessibles à partir d'octobre sur les tablettes ! Horaires d'été Jusqu'au 31 août, la bibliothèque municipale est à l'heure d'été : les mardis, jeudis et samedis : de 9 h à 13 h les mercredis et vendredis : de 13 h à 17 h   Lumineuse et colorée, La Bib vous accueille dans un espace chaleureux, aménagé de manière à favoriser au mieux les pratiques de chacun : espace de travail et consultation presse, points d'accès internet, coin des tout-petits, postes de visionnage ou d'écoute, accueil-détente, postes de consultation du portail et du catalogue de La Bib....et bien sûr, l'accès libre aux collections de livres, disques, films, BD, albums, livres lus et journaux ou magazines. Sans compter les ressources numériques : livres et liseuses numériques, sélections de sites, ressources d'autoformation, le portail de La Bib pour les actus, interroger le catalogue ou consulter son compte lecteur. Et l'accueil des bibliothécaires.   Infos pratiques Bibliothèque municipale 23, rue Etienne Marcel 47300 Villeneuve-sur-Lot Tél : 0553 40 49 02 bm@mairie-villeneuvesurlot.fr  Horaires d'ouverture :  Mardi : 10h-12h et 14h-18h Mercredi 10h-18h (journée continue) Jeudi : 14h-18h Vendredi : 14h-18h Samedi : 10h-17h (journée continue) Dimanches : ouverture les 8 et 22 novembre, 6 et 20 décembre, 7 et 21 février, 6 et 20 mars, 14h17h >>> Retrouvez toutes les informations de la bibliothèque sur son site.   La consultation sur place est libre et gratuite et ne nécessite aucune formalité d'inscription préalable. Pour s'inscrire :  Pour emprunter des documents ou accéder à certains services de la Bib, il est nécessaire de vous inscrire. L'inscription est valable 1 an et renouvelable. Il suffit de vous munir d'un justificatif de domicile récent d'une pièce d'identité de toute pièce justificative permettant de bénéficier d'un tarif réduit   Une carte de lecteur nominative vous est délivrée lors de la 1e inscription. Pensez à la présenter pour enregistrer vos emprunts. Votre numéro d'abonné vous sert d'identifiant pour accéder aux services en ligne de la Bib. Pour les enfants mineurs, une autorisation parentale est également nécessaire. Télécharger le formulaire.   Vous pouvez empunter pour une durée de 1 mois 10 imprimés (livres, revues) 6 CD (CD musicaux, livres audio, livres CD) 2 DVD 1 "inclassable" (CD ROM, méthode de langue...) 1 liseuse numérique (sauf pour les enfants mineurs)   Attention ! portage à domicile : 3 livres et 1 livre audio bibliobus : 3 livres La durée de prêt est de 15 jours. Tarifs C'est gratuit pour les moins de 18 ans, les structures éducatives, culturelles et sociales et les enseignants de Villeneuve sur Lot. Tarif réduit : 3 € pour les étudiants, les demandeurs d'emploi, les titulaires de la carte VIC, les bénéficiaires des minima sociaux. Tarif plein : 10 € si vous êtes domicilié à Villeneuve-sur-Lot 15 € si vous habitez hors Villeneuve     Activités On y trouve ... - Des espaces Adultes, Jeunesse et Tout-Petits, - Un coin Presse et un espace de consultation, - Des contes, romans, albums, bande dessinées, livres-CD ou textes enregistrés, des livres en gros caractères ..., - Des documentaires classés par thèmes ..., - Des encyclopédies, dictionnaires, un fonds local ..., - Un fond de musiques (CD). On vous propose ... - Des séances de conte ou lecture pour le jeune public, - Des ateliers et stages de lecture de conte ou à haute voix, - Des expositions, rencontres d'auteurs, - Des événements autour du livre : Keskili pour les bébés-lecteurs, salon du livre.. Bibliobus Le bibliobus dans les quartiers - Plus de 30 points de desserte sur toute la commune, - Une tournée toutes les 2 semaines, - Possibilité d'emprunter 3 livres pour 2 semaines.   Un service de portage à domicile avec le bibliobus - Pour les personnes à mobilité réduite, - Prêt de 3 livres pour 2 semaines, - Pour en bénéficier, merci de contacter la bibliothèque. Clubs de lecture Au nombre de trois, ces Clubs de lecture municipaux visent à favoriser le maintien des acquis, à développer la socialisation, à accentuer la stimulation intellectuelle, à apprendre à donner son avis en générant des échanges et des complicités autour de la lecture. Des rendez-vous mensuels d'une durée de deux heures en moyenne qui se terminent la plupart du temps par une collation.    
« Battle », une exposition, un événement
« Battle », une exposition, un événement

Centre culturel Du Lundi 12 octobre au Samedi 31 octobre Vernissage vendredi 16 octobre à 20h30. A cette occasion, des danseuses classiques (Laëtitia Antoniazzi, professeur de danse classique à l'Ecole de Musique et de Danse du Grand Villeneuvois, et ses élèves) et des danseurs de hip-hop (Nahim Amenzulu, de l'association Majestik et animateur de l'atelier municipal hip-hop, et ses élèves) s’affronteront dans un véritable battle en direct. Le battle sera accompagné en musique par une composition d'Emilien Châtelain mixant classique et musique de rue. Devant le DJ, les danseurs se renverront leurs mouvements, se voleront leurs styles dans un combat dont le résultat est connu d'avance : égalité. En amont d'Urban Tribus et jusqu'au 31 octobre, le Centre culturel accueille une exposition de l'artiste Emilien Châtelain : « Battle ». Cette exposition se construit autour du préjugé selon lequel il y aurait un art majeur et un art mineur. Les arts de rue, tag, graff, rap, hip-hop aujourd’hui démocratisés ne l’ont pas toujours été. Il a fallu un certain temps et des artistes issus de la rue, Basquiat entre autre, pour que l’image urbaine deviennent une œuvre de galerie puis de musée. Elle est conçue comme un combat de boxe international où les deux adversaires sont une danseuse classique et un danseur de hip-hop. Dans cette confrontation, sous forme de photographies, projections vidéo et installations, les deux danseurs se retrouvent à tour de rôle propulsés dans l’univers de l’un, la rue, et de l’autre, les scènes de théâtres et d’opéras. Pour en savoir plus : La-rainette.fr, le webzine de la culture en Villeneuvois.
Conseil municipal des enfants : un circuit VTT pour les jeunes
Conseil municipal des enfants : un circuit VTT pour les jeunes

Un circuit VTT vient d'être installé aux Fontanelles. Une réalisation imaginée et conçue par les jeunes élus du Conseil Municipal des Enfants. Slalom, passerelle, dôme, tremplin, bascule... voilà quelques-uns des neuf modules qui ont été installés fin septembre sur les 750 m2 de terrain en herbe bordant l'accueil de loisirs des Fontanelles. Dédié au VTT, c'est un circuit complet d'obstacles et d'habileté qui a trouvé place à Villeneuve, à l'initiative d'enfants de 9 à 10 ans. Tous sont des élus du Conseil Municipal des Enfants, membres de la commission « Vivre dans ma ville ». Et leur objectif : offrir aux jeunes villeneuvois -et plus largement aux pratiquants de tous âges- une activité nouvelle, complémentaire de celles déjà existantes. Une fois le projet voté et adopté à la majorité en assemblée plénière, ils ont mené une étude de faisabilité, des visites sur le terrain, fait évaluer le coût et tranché pour la création de ce circuit dans un endroit facilement accessible et proche du skate parc. Commandés à une société Lot-et- Garonnaise, spécialisée dans les équipements en bois traité pour espaces extérieurs, les neufs structures ont été installées sur un circuit de 120 mètres en lacet. Utilisable à partir de 8 ans, avec un équipement de sécurité adapté. « Le CME a pour objectifs de créer un lieu d’expression pour les enfants, de les faire participer à la vie démocratique locale, mais surtout de les sensibiliser au rôle de citoyen », rappelle Annie Lacoue, adjointe à la Vie associative, chargée aussi du Conseil municipal des enfants. Pour mémoire, les élus du CME sont aussi à l'origine de l'implantation d'un module pour enfants handicapés dans l'aire de jeux du parc François-Mitterrand en avril 2013 et du parcours de santé de six agrès, en bois également, inauguré en novembre 2011 toujours dans le parc urbain.
Bureau Information Jeunesse : sensibilisation auprès des collégiens
Bureau Information Jeunesse : sensibilisation auprès des collégiens

Dans le cadre de ses missions de prévention en faveur des jeunes, le Bureau Information Jeunesse (B.I.J.) organise dans la même semaine, des journées de sensibilisation destinées à susciter chez les collégiens des prises de conscience, mais aussi à les responsabiliser face aux conséquences de leurs actes. La première session aura pour thème « Les dangers liés à Internet ». Si la « toile » est un espace ludique qui permet de communiquer, elle est aussi en un seul clic, un espace de tentations, qui expose les plus jeunes à des tentations ou malversations de toutes sortes. Elle se déroulera le mardi 13 octobre, de 8h30 à 12h et de 14h à 16h auprès de 3 classes de 3e du collège André-Crochepierre. Autre sujet de préoccupation : « les conduites addictives », notamment celles liées à la consommation excessive d'alcool et la prise de produits illicites notamment stupéfiants. Des substances dont les jeunes consommateurs ne mesurent ni les effets nocifs, ni les dangers. Une intervention est donc programmée le jeudi 15 octobre, de 8h30 à 12h et de 14h à 17h, toujours au collège André-Crochepierre, auprès, cette fois, de 4 classes de 5e. D'autres établissements (MFR, EREA et collège Anatole-France) bénéficieront des mêmes sessions ultérieurement.
Les parkings à Villeneuve
Les parkings à Villeneuve

Stationner en centre-ville ? C'est facile !  Zone Chrono, zone presto, zone tempo, et zones gratuites : à chacun son parking. >>> Téléchargez le dépliant stationnement 2015 1/ Zone Chrono Définition : Le stationnement y est gratuit et limité à 2 heure par journée, du lundi au samedi. Les Zones Chrono permettent de se garer au plus près des commerces pour y effectuer des achats rapides. Horaires : Cette réglementation s’applique du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h. (Le stationnement est libre et gratuit du lundi au samedi, de 12h à 14h et de 18h jusqu'au lendemain 9h ainsi que les dimanches et jours fériés, toute la journée.) Où sont-elles ? Rive droite : places Lafayette, de la Libération, Gaston-Bourgeois (devant la Poste) et du 18 juin 1940 (ancien Hôtel de Ville sur 25 emplacements), rue des Girondins/Ozanam, contre-allée du bd Palissy (entre la rue de la Fraternité et la rue Sainte-Catherine). Rive gauche : place des Droits de l'Homme, quartier de la gare (Pôle Emploi). Soit plus de 300 places au total. Comment ça marche ? A l'horodateur, entrer son numéro de plaque d'immatriculation, retirer le reçu et le placer derrière son pare-brise. Et c'est parti pour 2h de gratuité ! 2/ Zone Presto Définition : Le stationnement est payant et limité à 2 heures. Les zones de stationnement sont à proximité immédiate du centre-ville. Le paiement s’effectue par tranche de 15 min. Horaires : Cette réglementation s’applique du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h et le samedi de 9h à 12h . Stationnement gratuit le samedi après-midi. (Le stationnement est libre et gratuit du lundi au vendredi, de 12h à 14h et de 18h jusqu'au lendemain 9h ainsi que les dimanches et jours fériés, toute la journée.) Comment ça marche ? Le stationnement est réglementé par horodateur qui délivre un justificatif à apposer sur le pare-brise. Le ticket doit être utilisé uniquement sur le parking concerné. 3/ Zone Tempo : Définition : Le stationnement est payant et limité à 7 heures. Cette zone concerne le parking de la République, les boulevard Saint-Cyr-de-Coquard et Bernard-Palissy (partie comprise entre la rue de la Fraternité et le boulevard Saint-Cyr-de-Coquard). Ce secteur est moins onéreux que la Zone Presto car plus éloigné du centre-ville.  Horaires : Cette réglementation s’applique du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h et le samedi de 9h à 12h . Stationnement gratuit le samedi après-midi. (Le stationnement est libre et gratuit du lundi au samedi, de 12h à 14h et de 18h jusqu'au lendemain 9h ainsi que les dimanches et jours fériés, toute la journée.) Comment ça marche ? Le stationnement est réglementé par horodateur qui délivre un justificatif à apposer sur le pare-brise. 4/ Zones gratuites : - Les abords de l’Hôtel de Ville comptabilisent à eux seuls près de 500 places de stationnement gratuites accessibles du lundi au dimanche et sans aucune limitation de durée. - Le parc des Expositions qui dispose de 1200 places gratuites est relié au centre-ville toutes les 15 minutes par les navettes gratuites Bastide Express. CARTE DE STATIONNEMENT RESIDANTS : - Des cartes d’abonnement de stationnement spécifiquement réservées aux résidants sont disponibles auprès de la Police Municipale. D’un montant de 20 € par mois, elles donnent la possibilité de s'abonner, au mois, au trimestre, au semestre ou à l’année. Cette carte permet de se garer sans aucune limitation de durée et indifféremment sur les Zones Presto ou Tempo.
Saison théâtrale 2015-2016
Saison théâtrale 2015-2016

Pour traverser l'année, le théâtre Georges-Leygues a concocté un programme éclectique, accessible et exigeant. Danse, cirque, musique, chanson, théâtre se succèdent avec la même intention d'accompagner le public pour des voyages d'émotion et de découverte... Créations et valeurs confirmées vont se côtoyer, convoquant la curiosité, le sens critique et l'appétit des Villeneuvois pour le spectacle vivant. Ainsi, d'octobre 2015 à mai 2016, pas moins de 45 spectacles rythmeront la vie culturelle villeneuvoise.  >>> Téléchargez le programme complet de la saison   Saison théâtrale de Villeneuve-sur-Lot 2015-2016 par mairie-villeneuvesurlot 15 pièces de théâtre sont proposées : des grands classiques avec Molière (L'École des femmes), Shakespeare (Hamlet façon Bernard Azimuth) et Racine (Phèdre), au théâtre populaire de qualité avec Une folie de Sacha Guitry, Thé à la menthe ou t'es citron ? (Molière de la meilleure pièce comique en 2011), America-America, ou encore Nuit gravement au salut, en passant par des pièces de répertoire telles que Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig ou Le Révizor de Nicolas Gogol, du théâtre historique (Auschwitz et après), corrosif avec L'Affaire Dussaert, ou encore politique avec Le Dernier rempart. Villeneuve aura également le plaisir d'accueillir de grands comédiens tels que Michel Bouquet (À tort et à raison), Marie Gillain et Nicolas Briançon (La Vénus à la fourrure), et Myriam Boyer (Chère Eléna). Côté musique, plusieurs concerts de chanson française sont programmés : Stephan Eicher, Sanseverino, Damien et Renan Luce et Ours. À ces chanteurs de notoriété nationale s'ajouteront les moins connus mais tout aussi talentueux artistes du projet VilleneuVOIX qui se produiront au Centre culturel ou lors du festival de mai 2016. La musique s'alliera à la poésie dans un spectacle dédié à l'univers d'Arthur Rimbaud (Toi, tu marcheras dans le soleil), puis à la Bande Dessinée avec La Lanterne Magique, une performance picturale réalisée en musique et en direct. Pour les plus jeunes, musique, théâtre et arts plastiques se mélangent dans un spectacle créé par Christian Olivier, chanteur des Têtes Raides (Les Gens). Le jazz sera présent sous une forme inédite : deux leçons de jazz par le pianiste-compositeur Antoine Hervé. Musique classique également avec l'ensemble vocal Cor'Azul (musiques de l'Espagne des 14e et 15e siècles), avec l'Opéra national de Bordeaux en Aquitaine et avec les deux soirées « Mardis du Classique », proposées en partenariat avec l'École de Musique et de Danse du Grand Villeneuvois. Autre classique : l'opéra Le Barbier de Séville de Rossini sera créé à Villeneuve-sur-Lot par la compagnie Opér'Azul et co-produit par le théâtre Georges-Leygues. Dans un registre très différent, le théâtre tremblera aux rythmes endiablés des Fills Monkey, un duo de batteurs virtuose. Et, pour clore la saison, la chanteuse Débora Russ proposera un concert de tango. Les arts du mouvement complètent la programmation 2015-2016, entre danse et nouveau cirque. En première partie de saison, la compagnie Yma présentera deux solos de danse contemporaine, tandis que, plus tard dans l'année, Julien Lestel redonnera corps et vie aux héros de Roméo et Juliette avant de présenter Transmission, un ballet sur le travail de chorégraphe. Rendez-vous incontournable, le flamenco sera présent avec Medianoche, un spectacle de Vincente Pradal, mais également avec Franito, une création insolite et légère de Patrice Thibaud, où flamenco, humour et théâtre s'entremêlent. Côté nouveau cirque, le théâtre accueillera Xavier Mortimer, musicien, jongleur et magicien, puis Jamie Adkins, clown gaffeur issu des plus grands cirques américains. Enfin, comme à chaque saison, le Théâtre innove en proposant un genre encore jamais vu à Villeneuve. Cette année, le public villeneuvois aura la chance d'assister à un spectacle de mentalisme, Drôlement magique, un one-man show créé et porté par le Québécois Alain Choquette.  >>> Téléchargez le programme complet de la saison   OCTOBRE À TORT ET À RAISON de Ronald Harwood, avec Michel Bouquet Jeudi 8 octobre à 20 h 30 LETTRE D’UNE INCONNUE de Stefan Zweig, avec Sarah Biasini Mercredi 14 octobre à 20 h 30 STEPHAN EICHER Und die automaten Mardi 20 octobre à 20h30 NOVEMBRE STELLA SPLENDENS par l’ensemble vocal Cor’Azul Dimanche 1er novembre à 16 h Église Saint-Etienne LA VÉNUS À LA FOURRURE de David Ives, avec Marie Gillain et Nicolas Briançon Mardi 3 novembre à 20 h 30 AUSHWITZ ET APRÈS de Charlotte Delbo, par la compagnie Hauts de Scène Mardi 10 novembre à 20 h 30 LA LEÇON DE JAZZ d’Antoine Hervé autour d’Oscar Peterson, Mardi 17 novembre à 20 h 30 autour de Bill Evans Mercredi 3 février à 20 h 30 SOIRÉE PARTAGÉE par la compagnie Yma L’Homme assis, solo d’Orin Camus Here comes the chaos, solo de Chloé Hernandez Jeudi 19 novembre à 20 h 30 SANSEVERINO Papillon Mercredi 25 novembre à 20 h 30 UNE FOLIE de Sacha Guitry, avec Olivier Lejeune  DECEMBRE VILLENEUVOIX, LES CONCERTS Samedi 5 décembre - 5 en scène à 18 h au Centre culturel Jacques-Raphaël-Leygues - Damien et Renan Luce à 20 h 30 au théâtre Georges-Leygues LE DERNIER REMPART de et avec Alain Gautré Mardi 8 décembre à 20 h 30 LES GENS par La Coterie, autour de l’univers musical des Têtes Raides Vendredi 11 décembre à 20 h TOI ,TU MARCHERAS DANS LE SOLEIL par la compagnie 7e sol, autour de l’univers d’Arthur Rimbaud Mardi 15 décembre à 20 h 30 PAGA – Théâtre du Terrain Vague L’OMBRE ORCHESTRE Xavier Mortimer Samedi 19 décembre à 20 h 30   JANVIER LA LANTERNE MAGIQUE par l’atelier Flambant Neuf Mardi 12 janvier à 20 h 30 THE INCREDIBLE DRUM SHOW par les Fills Monkey Jeudi 14 janvier à 20 h 30 HAMLET de William Shakespeare, adaptation de Jean-Hervé Appéré et Bernard Azimuth Mardi 19 janvier à 20 h 30 CONCERT DE NOUVEL AN Batterie fanfare Les Jeunes Villeneuvois - OMH Vents d’Olt Quatuor La Tour des Anges Dimanche 24 janvier à 15 h L’ÉCOLE DES FEMMES de Molière, par le Théâtre du Passeur, avec Pierre Santini Mardi 26 janvier à 20 h 30 CHOEUR DE L’OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUX EN AQUITAINE Programme argentin, dirigé par Salvatore Caputo Vendredi 29 janvier à 20 h 30 VILLENEUVOIX, LES CONCERTS Centre culturel J.-R.-Leygues - Tribute to Boudu les cop’s Jeudi 12 novembre à 20 h 30 - Ours Jeudi 21 janvier à 20 h 30 - L’Échappée Brel FEVRIER DRÔLEMENT MAGIQUE Alain Choquette Samedi 6 février à 20 h 30 DUO ALLA BREVE par Laurence Babiaud et Maxime Pialot 1er « Mardi du classique », en partenariat avec l’École de Musique et de Danse du Grand Villeneuvois Mardi 9 février à 20 h 30 LE RÉVIZOR (ou L’Inspecteur du Gouvernement) de Nicolas Gogol, par la compagnie Toda Vía Teatro Vendredi 12 février à 20 h 30 THÉ À LA MENTHE OU T’ES CITRON ? de Patrick Haudecoeur   MARS LE BARBIER DE SÉVILLE de Rossini, par la companie Opér’Azul Mercredi 2 mars à 20 h 30 CHÈRE ÉLÉNA de Ludmila Razoumovskaïa, avec Myriam Boyer Dimanche 6 mars à 16 h FRANITO de et avec Patrice Thibaud Samedi 12 mars à 20 h 30 MEDIANOCHE de Vicente Pradal Mercredi 16 mars à 20 h 30 ROMÉO ET JULIETTE Compagnie Julien Lestel Mardi 22 mars à 20 h 30 TRANSMISSION Compagnie Julien Lestel Jeudi 24 mars à 20 h 30 CIRCUS IN COGNITUS de et avec Jamie Adkins   AVRIL L’AFFAIRE DUSSAERT de et avec Jacques Mougenot En partenariat avec l’École d’Art du Grand Villeneuvois et les Amis du Musée de Gajac Samedi 2 avril à 20 h 30 PHÈDRE de Jean Racine, par la compagnie Le Glob/Jean-Luc Ollivier Jeudi 7 avril à 20 h 30 Vendredi 8 avril à 20 h 30 HOMMAGE AU BEL CANTO ITALIEN Quartet de l’Opéra National de Bordeaux en Aquitaine Dimanche 10 avril à 16 h AMERICA-AMERICA de Carlo Boso, par la compagnie de l’Esquisse Mardi 26 avril à 20 h 30 NUIT GRAVEMENT AU SALUT d’après le roman d’Henri-Frédéric Blanc   MAI VILLENEUVOIX, LE FESTIVAL Mercredi 4 mai à 19 h GUST AVO BEYTEL MANN 2e « Mardi du Classique », en partenariat avec l’École de Musique et de Danse du Grand Villeneuvois Mardi 10 mai à 20 h 30 ESTO ES TANGO !!! avec Debora Russ Proposé dans le cadre des Rencontres du Tango argentin, en partenariat avec La Tertulia et Amigotango  
Stages sportifs de Rogé
Stages sportifs de Rogé

Chaque année, le service municipal des Sports organise pour les jeunes Villeneuvois âgés de 10 à 16 ans des stages sportifs d'une semaine à la base municipale de Rogé. L'occasion de profiter pleinement des vacances en découvrant de nouvelles disciplines (équitation, trampoline, canoë, escrime, yoga, zumba), encadrées par des moniteurs diplômés. Les activités se déroulent de 14h à 17h. Ces stages se déroulent uniquement pendant les vacances scolaires : Au printemps (vacances d'avril) L'été : plusieurs sessions en juillet et août L'automne (vacances de la Toussaint) Tarifs : 48 € la semaine Stage équitation du 26 au 30 octobre A l'occasion des vacances de la Toussaint, le service municipal des Sports organise un stage sportif sur cinq jours, orienté principalement vers l'équitation. Destiné aux jeunes de 10 à 16 ans, et encadré par des éducateurs brevetés d'Etat, il se déroulera du lundi 26 au vendredi 30 octobre, tous les après-midi, sur la base municipale de Rogé. Les cours d'équitation se tiendront chaque jour de 14h à 15h30. Ensuite, et jusqu'à 17h, d'autres activités sportives seront programmées. Lundi : canoë - mardi : tir à l'arc - mercredi : base ball - jeudi : golf - vendredi : course d'orientation.     Renseignements et inscriptions : Château de Rogé Tél / fax : 05 53 70 48 13 sports.chateau.roge@mairie-villeneuvesurlot.fr Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h30 >>> Téléchargez le dossier d'inscription  
Exposition : Eysses, cité romaine d'Aquitaine
Exposition : Eysses, cité romaine d'Aquitaine

Jusqu'au 29 octobre 2015 Sur l'emplacement de l'actuel quartier d'Eysses, à Villeneuve-sur-Lot, s'élevait au 1er siècle après J.-C., une agglomération prospère, EXCISUM, située au croisement de deux grandes voies de communication : celle allant de Bordeaux à Cahors et celle menant de Saint-Bertrand-de-Comminges à Périgueux. Excisum se développa jusqu'au début du IIIe siècle de notre ère, sur une cinquantaine d'hectares : vaste sanctuaire, temples, quartiers artisanaux, camp militaire... Ces monuments furent démantelés au profit de nouvelles constructions. Trente années de fouilles ont permis d'exhumer de nombreux objets et les structures de constructions. L'importance et la diversité des vestiges, parfois extrèmement rares, témoignent de la richesse et du niveau de civilisation atteint par cette ville gallo-romaine. Dès le XVIIe siècle, la tradition orale et divers témoignages écrits, évoquent la présence romaine en villeneuvois. Les bénévoles de la Société archéologique de Villeneuve, dès les années 60/70, œuvrent pour l'extraction des trésors cachés de la cité romaine Excisum. Après la découverte capitale de l'ensemble monumental à Eysses, lors de fouilles d'archéologie de sauvetage en 1985 par l'association pour les Fouilles archéologiques nationales (l'AFAN) et la Société archéologique, le projet immobilier prévu à cet endroit est déplacé, les murs du sanctuaire découverts et protégés. Après avoir acheté les terrains, la Ville entreprend en 2012, d'engager une longue campagne de fouilles dirigées par l'universitaire Alain Bouet, titulaire de l'autorisation. Ces fouilles permettent non seulement de mieux connaître l'évolution architecturale mais aussi la chronologie absolue du site. Les fouilles reprennent chaque année en juillet ; elles ont permis de mettre à jour le plan intégral du complexe monumental du Ier siècle ap. J.-C.: les structures -cour, péribole de la basilique à nef unique, portiques, murs, emplacements des tours et pavillons, cages d'escaliers, espaces de circulation,emplacement du temple, égouts et évacuations. Mais aussi : les aménagements devant l'entrée du sanctuaire -fanum, emplacement des sculptures, décors... Détruit au Moyen Âge, ce sanctuaire a été dépouillé de tout ce qui pouvait être utile à la construction de l'abbaye d'Eysses. Cependant, quelques éléments ont échappé aux moines et ont été retrouvés par les archéologues : éléments architecturaux, placages de marbres, bronzes dorés, sigillées, céramiques, amphores, objets du quotidien, bijoux, etc. Ces vestiges exposés au Musée de Gajac restituent l'histoire du lieu, permettent d'en imaginer sa somptuosité et questionnent. Pourquoi Excisum, agglomération secondaire de l'empire romain dont le chef lieu était Aginnum, révèle-t-elle de telles richesses ? Quelle importance particulière pouvait avoir cette agglomération dans le réseau des villes d'Aquitaine au 1er siècle ap. J.-C. ? L'exposition invite à découvrir les origines de la ville actuelle, son histoire et les traces jusqu'alors invisibles de son passé. Elle apporte un éclairage historique aux spécialistes et aux non initiés. Le parcours, pédagogique et didactique, permet au visiteur d'imaginer la ville du premier siècle de notre ère, à travers son mobilier et objets archéologiques, mais aussi les photographies, reconstitutions en 3D de Philippe Lainé et les créations audio-visuelles de Gauthier Roumagne*. Cette scénographie est également interactive, en témoigne l'approche originale et néanmoins scientifique, de l'archéologie des odeurs. À découvrir jusqu'au 29 octobre 2015. Musée de Gajac 2, rue des Jardins 47300 Villeneuve-sur-Lot Contacts : musee@mairie-villeneuvesurlot.fr Tél : 05 53 40 48 00   TARIFS Plein tarif : 3 € Tarif réduit : 1 € (sur présentation d'un justificatif) Gratuité (sur présentation d'un justificatif)   HORAIRES L'exposition sera présentée au Musée de Gajac du 18 septembre au 29 octobre 2015 du mar. au ven. : 10 h – 12 h et 14 h – 18 h. Sam. et dim. : 14 h – 18 h Visites commentées sur rendez-vous. * Créateur des scénographies des expositions "Entre Classique et baroque", "Georges Leygues" ou "Louttre B.".. auteur également du mapping présenté à l'occasion des 750 ans de la bastide.
Retour en images sur Bastide en Fête
Retour en images sur Bastide en Fête

Retour en images sur la 5e édition de Bastide en Fête, un événement proposé par la Ville de Villeneuve-sur-Lot dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine les 19 et 20 septembre 2015.   Point d'orgue de la manifestation : l'embrasement du clocher de l'église Ste-Catherine le samedi soir.
Travaux : rue de Rauli
Travaux : rue de Rauli

Le chantier de réfection de la rue Rauli -sur un tronçon de 350 mètres entre l'avenue de la Myre-Mory et le lotissement Galinou, et incluant une partie de l'impasse Pasquet, est en voie d'achèvement. Initié mi-juin, la rénovation de trois portions de voies touche enfin à sa fin. Après une première étape d'enfouissement des réseaux aériens disgracieux qui zébraient le ciel, l'ensemble de la structure des chaussées a été revu par une phase de terrassement entreprise cet été. Dès la rentrée, les équipes sur place se sont employées à créer des trottoirs et des caniveaux, préalables à la réfection complète de ces voies. Fin septembre, outre la pose d'un nouvel éclairage, un aménagement de sécurité a été installé à l'intersection de la rue Rauli et de celle desservant le lotissement dit « Galinou ». Il prend la forme d'un plateau surélevé, conformément à la demande des riverains conviés le 19 mai dernier à une réunion de concertation, qui ont préféré cet aménagement à la création de chicanes proposée par la Ville. Au total, le coût de ce chantier s'élève à 300 000 €, hors éclairage public. Les dernières finitions (enlèvement de poteaux, traitement des trottoirs, raccordements divers, etc.), se dérouleront dans le courant du mois. L'impasse Pasquet a été métamorphosée  
Ecole Municipale des Sports
Ecole Municipale des Sports

L’Ecole Municipale des Sports a pour but d’inviter à la pratique sportive dès le plus jeune âge et d’aider votre enfant à choisir le sport qui lui convient le mieux, en fonction de sa personnalité et de ses envies. L’enfant peut ainsi découvrir l’activité et faire son choix avant de s’inscrire définitivement dans un club. Le Pass'sport découverte, c'est quoi ? En partenariat avec de nombreuses associations sportives, la ville de Villeneuve-sur-Lot donne aux enfants la possibilité de pratiquer plusieurs sports durant l’année scolaire en prenant une seule adhésion : le Pass’Sport. Chaque enfant doit ainsi choisir 5 disciplines sportives (une par catégorie) parmi la trentaine proposées. Le Pass’Sport est réservé aux jeunes âgés de 6 à 10 ans (nés entre 2005 et 2009). Documents à fournir : • certificat médical d’aptitude à la pratique des sports (datant de moins de 3 mois) • photocopie du brevet de natation de 50m (uniquement pour les activités aquatiques) • 2 photos d’identité • cotisation annuelle de 42,75 € (chèque à l’ordre du Trésor Public ou espèces) • règlement intérieur signé • photocopie de l’assurance extra-scolaire. Disciplines sportives proposées : Enfants de 6 à 7 ans (nés en 2008 ou 2009) : • sports de combat : aïkido, taekwondo, kung fu vietnamien, lutte, karaté • sports collectifs : basket, rugby à XV, volley, hand, rugby à XIII, foot • sports de raquettes et de boules : tennis, ping-pong • sports athlétiques, d’eau et gymniques : gymnastique, triathlon, natation, athlétisme • autres activités : échecs, danse country et jazz-pop, danse égyptienne >>> Téléchargez le détail (jours et heures, lieux, ...)  Enfants de 8 à 10 ans (nés en 2005, 2006 ou 2007) : • sports de combat : aïkido, taekwondo, karaté, kung fu vietnamien, lutte, full contact • sports collectifs : basket, rugby à XV, volley, hand, foot, rugby à XIII • sports de raquettes et de boules : tennis, ping-pong, pétanque • sports athlétiques, d’eau et gymniques : trampoline, gymnastique, triathlon, natation, athlétisme • autres activités : escrime, danse égyptienne, tir à l’arc, course d’orientation, V.T.T, échecs, danse country et jazz-pop. >>> Téléchargez le détail (jours et heures, lieux, ...) Tarif par enfant : • 42,75 € pour l’année scolaire 2015/2016 Renseignements : Service des Sports Mairie de Villeneuve-sur-Lot Tél : 05 53 41 53 36
Le Centre culturel Raphaël-Leygues
Le Centre culturel Raphaël-Leygues

Avec ses 4000 visiteurs par semaine, le Centre culturel municipal Raphaël-Leygues est un lieu essentiel de la vie culturelle villeneuvoise. Pôle de formation et de pratiques culturelles, d'échanges et de rencontres, il accueille les ateliers municipaux de pratiques artistiques, les associations, la bibliothèque, le Bureau Information Jeunesse (BIJ), la piscine et une salle de spectacle. Téléchargez la plaquette de présentation du Centre Culturel >>> (PDF - 1 Mo) Ateliers municipaux, associations, bibliothèque, BIJ Ateliers municipaux Cette année encore, la municipalité propose une dizaine d'ateliers ouverts à tous les publics et à toutes les sensibilités artistiques : théâtre, cirque, danse, peinture, musique, multimédia, éveil manuel... L'objectif premier étant de permettre à chacun de s'épanouir par le biais d'une activité socialisante.   Les inscriptions aux ateliers municipaux auront lieu du 14 au 19 septembre 2015 sur les lieux et aux horaires des ateliers. Le samedi 19 septembre, de 9h à 12h, pour l'atelier multimedia. Activités associatives Partenaires privilégiées de la municipalité, de nombreuses associations investissent quotidiennement le site pour y pratiquer une activité sportive ou culturelle. De la calligraphie au basketball en passant par le flamenco, le patchwork ou les cours d'anglais, le Centre culturel s'efforce d'ouvrir ses portes à une offre associative éclectique et abondante.   >>> Réserver une salle au Centre Culturel Un lieu d'exposition et de spectacles Grâce à sa configuration, le Centre diffuse régulièrement des expositions d'artistes professionnels ou amateurs. De même, doté d'une spacieuse salle de spectacles, le site accueillera plusieurs représentations de la saison théâtrales 2014-2015. La bibliothèque municipale Paul-Guth Le Centre culturel héberge également la Bibliothèque municipale. Petits et grands peuvent venir emprunter ou lire sur place le fond constitué de nombreux CD, livres, et autres magazines. Plus d'information sur www.labibvilleneuve.fr Le Bureau Information Jeunesse Le Bureau Information Jeunesse, service de la nouvelle direction Jeunesse, est lui aussi domicilié au Centre culturel. Structure municipale destinée aux jeunes Villeneuvois, c'est un espace conseil et informations.   Infos pratiques Centre culturel J.Raphaël-Leygues 23, rue Etienne Marcel 47300 Villeneuve-sur-Lot Tél : 05 53 40 49 00 centre.culturel@mairie-villeneuvesurlot.fr Horaires d'été (du 1er juillet au 31 août) - Le Centre culturel Du lundi au vendredi de 9 h à 17 h (sans interruption) TARIFS La carte VIC (Villeneuve Information Culture) est le passeport du Centre culturel. Vendue au prix unique de 20 €, elle est nominative et valable de septembre à juin. Elle offre à son détenteur les avantages suivants : > gratuité des ateliers municipaux (culturels et multimédia du Centre culturel) > réduction sur les activités et manifestations organisées au Centre culturel > tarif réduit sur la carte d'inscription à la bibliothèque municipale > réduction de 3 € sur les spectacles du théâtre Georges-Leygues > l'accès aux avantages de la carte VIC Séniors (pour les Villeneuvois de plus de 60 ans) Les associations hébergées par le Centre s'engagent à demander à leurs adhérents d'acheter la carte VIC. En contrepartie, elles bénéficient de la mise à disposition gratuite d'une salle, de matériel et de personnel.  
La Rainette : le webzine de la Culture en Villeneuvois
La Rainette : le webzine de la Culture en Villeneuvois

Elle est en ligne depuis quelques jours seulement, “La Rainette” est LA nouvelle référence pour tout connaître de l'actualité culturelle en Grand Villeneuvois. Evénements, agenda, théâtre, expos, musique, patrimoine, sélections de livres, mais également dossiers de fond et infos pratiques, voici le contenu non exhaustif de “La Rainette”, le tout nouveau web magazine culturel du Villeneuvois. Accessible uniquement sur Internet à l'adresse suivante : www.la-rainette.fr, elle se veut une mine d'informations -articles, interviews, photos, vidéos- pour tous ceux qui s'intéressent de près ou de loin à l'offre culturelle proposée sur l'ensemble du territoire du Grand Villeneuvois. Au sommaire du numéro 1 : la présentation des saisons théâtrales et du projet musical VilleneuVOIX, un grand dossier sur le patrimoine du XXIe siècle, et plein d'informations sur la rentrée des bibliothèques, des écoles d'Art et de Musique, et du Centre culturel. www.la-rainette.fr
Espace Danton : un accueil unique formation-insertion
Espace Danton : un accueil unique formation-insertion

"L'espace Danton" a ouvert ses portes au printemps. Il rassemble des partenaires associatifs de l'emploi, l'insertion et la formation. La Mission Locale devrait les rejoindre cet automne. Sa façade en métal et son escalier vert font depuis toujours partie du paysage. L'immeuble du 7 bd Danton vient pourtant de changer d'affectation. Il rassemble désormais 9 associations oeuvrant dans l'accompagnement vers l'emploi, l’insertion ou la formation. Auparavant abritées à Eysses, au sein de La Maison de l'Emploi qui a fermé ses portes, elles se sont, pour la plupart, installées dans ces locaux mis à disposition à titre onéreux par l'Agglomération. « Il était important d'offrir à nos concitoyens un espace unique regroupant les structures et les associations qui interviennent dans ce domaine", explique Patrick Cassany, maire de Villeneuve et président de l'Agglo. " Cela participe aussi à la dynamisation du centre-ville et permet de recevoir le public dans un lieu fonctionnel et adapté, desservi par la navette boulevards ", ajoute-t-il. Une localisation qui réjouit les premiers occupants comme Jean-Claude Farge du CIBC (centre inter institutionnel de Bilans de Compétences). "Ce lieu est un atout incontestable pour notre public, à la fois pour sa facilité d'accès mais aussi par la proximité d'organismes complémentaires à notre activité", assure-t-il après quelques mois d'installation. Même satisfaction du côté de Cap Emploi, spécialisé dans l'emploi des personnes handicapées. "Nous disposons désormais de bureaux agréables et accessibles. Un vrai "plus" pour l'accueil des usagers, des bénéficiaires et des salariés", témoigne Richard Luna, l'un des responsable départemental. Autre bonne nouvelle : un nouvel ascenseur ainsi qu'un escalier seront installés en 2016, et un bardage bois habillera la façade. Le démarrage des opérations est prévu en février prochain. Logées au 1er étage du bâtiment sur une surface d'environ 300 m2, et bénéficiant de bureaux et de salles de réunion, les associations devraient être rejointes par la Mission Locale. Dédiée à l’information, l’orientation et l’accompagnement des 16 à 25 ans, elle quittera ses locaux de la rue Darfeuille pour occuper le rez-de-chaussée et le 2e étage avant la fin de l'année. Les associations hébergées :Antennes permanentes :ANETTI, BGE 47, CAP EMPLOI 47, CIBC 47, SYLLABE. Permanence 1 jour par semaine :ARI INSERTION. Permanence 1 jour par quinzaine :ALIZE et CSDL. 1 jour par mois : FONGECIF.
Quel bel été !
Quel bel été !

Les Villeneuvois ont le sens de la fête. Ils l'ont prouvé, cet été encore, en se rendant très nombreux aux différents rendez-vous gratuits organisés par la Ville, culturels, sportifs ou gastronomiques... L'été, à Villeneuve, c'est un florilège de rencontres, de découvertes, de spectacles, d'expositions, de visites. L'été à Villeneuve, c'est l'occasion de prendre le temps de redécouvrir la Bastide sous un nouveau jour, celui de la convivialité retrouvée, où chacun se côtoie de façon informelle. L'été à Villeneuve, c'est vivre la ville.     Comme chaque année, la municipalité, avec le soutien de diverses associations, avait programmé près de 50 rendez-vous tous populaires et festifs, et tous gratuits. Les Villeneuvois, mais aussi de nombreux estivants de différentes nationalités, ont répondu présents. Des grands concerts de la Cale (jusqu'à 3 000 spectateurs !) à ceux plus intimistes des terrasses, des festivités du 14 juillet aux cours de Zumba en plein air, des repas de producteurs aux assiettes des marchés, des visites insolites aux séances lecture sous les parasols, des expos aux ateliers pour enfants... rien n'a manqué pour offrir à chacun, un aperçu des savoir-faire locaux.     La Bastide a prêté son cadre patrimonial -que beaucoup nous envient- à cet enchaînement de propositions, et le soleil, plus que torride, a redonné du lustre à ses pavés, foulés par de très nombreux promeneurs. Le ton est donné !   Lire en short : la lecture en tongs.  
Retour en images sur la journée portes ouvertes des associations sportives villeneuvoises
Retour en images sur la journée portes ouvertes des associations sportives villeneuvoises

Très belle édition de ce temps fort de la rentrée sportive qui a rassemblé ce dimanche 6 septembre 2015, pas moins de 2500 personnes. En famille, entre amis, venus de Villeneuve et des alentours, nombreux sont ceux qui ont répondu à l'invitation de l'Union des Associations Sportives Villenevoises. Plus de 50 clubs présents au Complexe Sportif se sont livrés à des démonstrations et ont offert initiations à tous, des tout-petits... aux seniors. Vraiment, une belle journée !      
Écoles : travaux estivaux et nouveautés de rentrée
Écoles : travaux estivaux et nouveautés de rentrée

Cet été, la Ville a procédé à de nombreux chantiers de rénovation ou d'aménagement dans les écoles. Toutes opérations confondues, ce sont plus de 200 000 euros qui ont été investis cette année encore dans l’amélioration des conditions d’accueil des enfants. Ils marquent pour la plupart l'achèvement de programmes initiés les années précédentes. Des écoles mieux isolées L'un des chantiers les plus remarquables de l'été est sans conteste la réfection de la toiture de l'école Paul-Bert, qui s'est doublée de l'isolation thermique des combles. Cette opération toujours en cours jusqu'au 31 août, et d'un coût de 40 000 € à elle seule, marquera la fin des travaux d'isolation des bâtiments. Initiés en février 2014, le programme a permis le traitement de 10 écoles* au total, soit 7 200 m2 de surface. Largement subventionné par des primes Energie (CEE, Certificats d’Économies d’Énergie) versées à la Ville en faveur de la réduction de la consommation énergétique, le travaux ont représenté en coût réel moins 1€ le m2 isolé. Les travaux devraient être amortis en à peine un an, avec une économie future annuelle de 18 000€ ! * Les écoles isolées : Guy de Scoraillles, Sabine-Sicaud, Marguerite-Brouillet, Clément-Marot, René-Descartes, Luflade, Jean-Macé, Jean-Jaurès, Saint-Exupéry et Paul-Bert.   Des cours plus sûres et embellies Poursuite aussi, en cet été 2015, de la réfection du revêtement des aires de jeux dans les cours d'école. Celle de la maternelle Guy de Scorailles à Courbiac vient d'être achevée. L'ensemble des maternelles en a ainsi bénéficié. A l'élémentaire Clément-Marot, l'ancien préau transformé en salle d'activités en 2014, a vu son sol traité en résine. Un espace désormais plus agréable pour les enfants, les intervenants et les personnes chargées de l'entretien. Inédite, la création de trois murets-bancs de 10 mètres à l'élémentaire Jules-Ferry. A cela, un double intérêt : retenir la terre sur des sols en pente lors de fortes pluies et proposer aux enfants un endroit où s'asseoir. Des arbres y seront plantés cet automne pour ombrager ce nouvel aménagement. Des salles de classe rénovées et rafraîchies... Nouvelles fenêtres, nouveaux revêtements de sol, peinture : Jean-Jaurès, Jules-Ferry élémentaire et maternelle, Marguerite-Brouillet, Pasteur ou encore Georges-Lecomte ont bénéficié de cette petite cure de jouvence. … De même que les espaces communs Remplacement de portes, peinture des grilles extérieures, des couloirs ou même des plafonds : c'est le traitement réservé à Luflade, Jules-Ferry, Descartes et Clément-Marot. La maternelle Jean-Macé de son côté, a connu une réfection totale de son système d'alimentation en eau pour plus de confort des enfants et du personnel. A noter : une partie des chantiers a été confiée par la Ville à la Régie du Territoire, association d'insertion, mais aussi aux adolescents villeneuvois de l'opération « Eté Jeunes ». Un nouveau mobilier Ce n'était pas du luxe... Le mobilier des réfectoires de Luflade, Marguerite-Brouillet, Jules-Ferry maternelle et Clément-Marot a été remplacé. Le même sort attend celui de deux classes de ferry et Jean-Jaurès ; dans ces deux-cas, l'avis des enseignants a été pris en compte. … sans oublier l'entretien courant. Des espaces verts soignés Si la plupart des plantations prévues le seront à l'automne, saison plus propice, le traitement de certains végétaux a été réalisé à la faveur de l'été. Ainsi, dans les cours de Jules-Ferry, Paul-Bert et Georges-Lecomte, les pieds des arbres ont été entourés d'un étonnant mélange : un paillis de fibre de bois fixé à une résine colorée. Ce revêtement -déjà utilisé Place des Droits de l'Homme, et sur les boulevards Camille-Desmoulins et Voltaire- s'intègre dans le plan Agenda 21 : perméable à l'air et à l'eau pour la santé de l'arbre, il évite la repousse des mauvaises herbes et la boue en hiver ; il représente donc aussi une meilleure adaptation à l'usage des enfants à la cour de l'école. Équipement informatique : pour apprendre autrement En 2015-2016, l'équipement en outils numériques se poursuit. A ce jour, plus de 50% des classes des élémentaires sont équipées en Tableaux Blancs ou Vidéoprojecteurs Interactifs. Mais Villeneuve souhaite aller plus loin. En projet, mené avec l’Éducation nationale : l'équipement des écoles en tablettes pour que les petits villeneuvois puisse aussi apprendre autrement. Le matériel commencera à être livré aux vacances de la Toussaint. D'ici 3 ans, toutes les écoles en seront pourvues.
Travaux : réfection de la toiture de l'école Paul-Bert
Travaux : réfection de la toiture de l'école Paul-Bert

Chaque été, la Ville profite des vacances des écoliers pour mener des travaux dans les établissement scolaires maternels et élémentaires. Un nouveau chantier a démarré : la réfection de la couverture et le renforcement de l'isolation des combles du bâtiment principal de l'école Paul-Bert. Au programme : la pose d'une laine minérale soufflée, un nouveau matériau répondant aux normes de qualité de l'air (non irritante et non abrasive), économique et écologique. Cet isolant protégera les 200 m2 de la toiture, à la faveur de sa réfection. Au-delà des diminutions non négligeables des coûts de chauffage, enfants et personnels y gagneront en confort quotidien puisque c'est toujours par les toits qu'il y a la plus forte déperdition de chaleur. Ce chantier, qui se déroulera jusqu'au 31 août, mettra un terme aux travaux d'isolation de toiture des établissement scolaires. Le programme, lancé en février 2014, a permis l'isolation de 10 écoles* au total. Des travaux qui laissent entrevoir pour la Ville une baisse de la facture énergétique de l'ordre 18 000 € par an. * Les écoles Guy de Scoraillles, Sabine-Sicaud, Marguerite-Brouillet, Clément-Marot, René-Descartes, Luflade, Jean-Macé, Jean-Jaurès, Saint-Exupéry et Paul-Bert.
20 août 1944 - 20 août 2015 : 71e anniversaire de la libération de Villeneuve
20 août 1944 - 20 août 2015 : 71e anniversaire de la libération de Villeneuve

Le 20 août 1944, Villeneuve-sur-Lot était libérée des forces allemandes. Pour la 71e année consécutive, la Ville et les associations d'anciens combattants se sont rassemblés autour d'une cérémonie commémorative pour honorer celles et ceux qui se sont battus pour défendre leur liberté. Cette année, la cérémonie s'est enrichie d'un hommage au résistant André Gabier, sous la forme plaque commémorative, posée à l'endroit même où il fut abattu par la milice en juin 1944, cours Victor Hugo.   $j(window).load(function() {$j('.flexslider').flexslider({animation: 'slide'});}); André Grabier, matelot, était à bord d’un paquebot de la Compagnie de navigation Sud-Atlantique lorsqu’il est fait prisonnier en 1940. Libéré en 44, il rejoint les Forces Françaises de l’Intérieur où il est affecté au groupe « Kléber » qui opère entre Fumel et Monflanquin (transport et le camouflage d’armes parachutées, sabotage de voies ferrées). Associé au groupe « Dollé », il est en voiture à Villeneuve avec six camarades de combat dans la nuit du 17 juin 1944, nuit au cours de laquelle 3 collègues seront blessés et Grabier trouvera la mort, abattu par les miliciens, à 36 ans. En souvenir de son engagement, et à l’initiative de l’ANACR, une plaque sera posée à l’endroit où il perdit la vie, cours Victor Hugo.
Centre-Ville : ouverture d’un Point d’Accès au Droit
Centre-Ville : ouverture d’un Point d’Accès au Droit

A la rentrée de septembre, un Point d'Accès au Droit ouvrira ses portes en centre-ville, au sein du tribunal d'Instance. Public et gratuit, il rassemblera en un seul et même lieu, de nombreux partenaires juridiques et associatifs. A Villeneuve, nombre d'associations, d'organismes et de professionnels (avocats, notaires, huissiers) œuvrent pour l'information et l'accès au droit du public. Les permanences sont assurées dans leurs propres locaux, à la MVA, au Pôle Urbanisme ou dans les mairies annexes : des lieux aussi variés qu'éparpillés sur la ville. La mairie, désireuse de rassembler toutes ces énergies, a soutenu le projet du Conseil Départemental de l'Accès au Droit de Lot-et-Garonne (CDAD) et souhaité les réunir dans un endroit unique et clairement identifié. Ce lieu de référence verra le jour à la rentrée de septembre, au rez-de-chaussée du tribunal d'Instance, rue du général Blaniac, sous la forme d'un Point d'Accès au Droit. Un PAD pour quoi  ? « Ce lieu unique d'information et d'orientation permet d'apporter une information gratuite de proximité sur les droits et devoirs des personnes ayant à faire face à des problèmes juridiques ou administratifs, ex-plique Aurore Rouaut-Pierre, assis-tante de justice auprès du CDAD, porteur de ce projet, ainsi qu'un accès à des médiations et conciliations ». Son rôle est de les éclairer avant d’accomplir toute dé-marche, d’être conseillé lors de désaccords ou de conflits, d’être aidé en tant que victime, de s’informer sur la médiation familiale, de résoudre un conflit à l’amiable… Pour quel public ? Ce lieu d'accueil s'adresse à toutes les personnes, quel que soit leur âge, leur condition ou leur nationalité, qui souhaitent s'informer sur tout problème d'ordre juridique, qu'il s'agisse de questions de travail, de logement, de famille ou encore de consommation. Outre le conseil, ils peuvent aussi bénéficier d'un accompagnement, en dehors de toute procédure contentieuse. Pourquoi en centre-ville ? Il s'agit d'une forte volonté municipale de favoriser le regroupement des services publics dans le cœur de ville et de remettre de l'activité à l'intérieur des boulevards. La même volonté a présidé à la création du Guichet Unique des transports rue de la Fraternité, à deux pas des quais de bus ou encore de la Maison médicale aux Haras. Deux services, parmi d'autres, desservis gratuitement par la « navette boulevard ». Quels professionnels y retrouver ? ADIL 47 : association départementale d'Information sur le logement (avec une équipe de juristes spécialisée dans de domaine) AVIC 47 : association d'aide aux victimes et le CJM : Contrôle Judiciaire et Médiation Chambre départementale des Huissiers de Justice Chambre interdépartementale des Notaires InfoDroits : association juridique de proximité Ordre des Avocats du Barreau d'Agen UDAF : Union départementale des Associations Familiales Mais aussi des conciliateurs de justice, un défenseur des Droits, un écrivain public, sans oublier la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse), le SPIP (Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation du Lot-et-Garonne) et les délégués du Procureur de la République.  
Retour en images sur le concert de Cock Robin
Retour en images sur le concert de Cock Robin

Dans le cadre des mercredis de la Cale, Villeneuve a accueilli Cock Robin pour un concert gratuit qui restera dans les mémoires. COCK ROBIN en concert le 5 août 2015 par à Villeneuve-sur-lot
Retour en vidéo sur le feu d'artifice du 14 juillet 2015 à Villeneuve-sur-Lot
Retour en vidéo sur le feu d'artifice du 14 juillet 2015 à Villeneuve-sur-Lot

CRÉATEURS D’ENTREPRISES - Ils sont jeunes, ils se lancent !
CRÉATEURS D’ENTREPRISES - Ils sont jeunes, ils se lancent !

Ces Villeneuvois-là sont des passionnés. Jeunes et aux parcours très divers, ils veulent inventer, entreprendre, imaginer demain. Tous ont choisi de créer leur boîte. Portraits d'une génération entreprenante. Julien Pascal et Sylvain Gruelles : la plinthe déco Il y a encore six mois, ces deux-là étaient respectivement banquier et conducteur de travaux. A 29 ans et 26 ans, ils ont quitté leur job pour créer, en début d'année, leur start-up autour d'un produit inédit : la plinthe décorative. Pourquoi ? « Lorsqu'on construit ou rénove une maison, on se rend compte qu'une plinthe, c'est inesthétique, sans variété et l'installation est un vrai casse-tête ». Il n'en fallait pas plus à ces entrepreneurs dans l'âme pour imaginer un nouveau produit, facile à poser et design, avec plus de 100 motifs différents. Après une année de recherche et développement, leur brevet a été déposé à l'Institut National de la Propriété Industrielle et la commercialisation vient de débuter. « Nous avons mis nos économies et nos compétences en commun pour créer ce produit unique, conçu et fabriqué à Villeneuve, mais notre but est de conquérir les marchés nationaux ! ». JSPG concept déco - www.maplinthe-deco.com Shelley Ruddock : connectée à la planète C'est en 2003 que cette Britannique, conseillère en développement des systèmes de sécurité informatique, a posé ses valises à Villeneuve, découverte au hasard de séjours touristiques. Un an plus tard, elle y crée son entreprise et l'installe à la pépinière du marché gare. Son créneau ? Le télémarketing. « Mes clients sont des entreprises américaines et britanniques qui vendent les solutions pour la gestion de réseaux informatiques et pour la cyber sécurité », explique-t-elle. « D'ici, je trouve des opportunités d'affaires pour mes clients avec d'autres entreprises en France et en Europe ». Génération connecting people ! www.sarmarketing.com Marion Debelmas : la com' graphique Elle est toute jeune, mais aux âmes bien nées... Née il y a 25 ans à Villeneuve, c'est ici qu'elle a choisi de revenir une fois son diplôme de graphiste en poche. Après deux ans dans une imprimerie du centre-ville, elle décide de créer son propre emploi, en indépendante. Adossée à l'imprimerie où elle a fait ses armes, « un gage de sérieux et de qualité pour mes clients », Marion a choisi de mettre son talent au service des entreprises. Communication et création graphique, logos, enseignes, brochures, agence web, e-commerce... l'offre est variée, pour tout projet et tout budget. « L'avantage de travailler à domicile, c'est de pouvoir conjuguer qualité de vie avec souplesse de réalisation et de livraison ». Ses premiers clients sont des artisans villeneuvois : des contrats de bon augure pour celle dont la société est déclarée depuis février 2015. www.kitpub.fr Azzouz Ben Zahra : l'entretien clé en main Le concept est unique en son genre dans le département : l'agence Service Auto 47 est spécialisée dans le conseil et le courtage en réparation auto. « J'accompagne les particuliers et bientôt les professionnels pour l'entretien et la prise en charge de leurs véhicules à des tarifs préférentiels négociés ». Évaluer les besoins techniques, programmer les réparations, les contrôles et conduire soi-même le véhicule chez le réparateur agréé choisi, c'est le service rêvé lorsqu'on travaille et qu'on n'est pas un pro du moteur... Cette idée, Azzouz, 29 ans, l'a mûrie tout au long de son apprentissage. Villeneuvois de naissance, il aurait pu se contenter de son CAP-BEP automobile, mais il a choisi de préparer un bac Pro, suivi d'un BTS après-vente automobile, en alternance avec son emploi dans une concession villeneuvoise. Malgré un CDI de technicien expert, il décide de « passer derrière le comptoir » et mettre ses connaissances techniques au service direct des clients en gardant une certaine neutralité professionnelle. Installé depuis un an et demi à la pépinière Lot Entreprises (lire par ailleurs), il envisage déjà une embauche d'ici la fin de l'année. www.serviceauto47.com Pépinière : pour faire pousser les talents La pépinière Lot Entreprises a pour objectif de proposer des locaux à vocation artisanale ou des bureaux à des tarifs très attractifs pour des entreprises en cours de maturation. Localisée dans la zone d'activité du marché gare, elle accueille actuellement 14 jeunes entrepreneurs.
Une prairie fleurie derrière l'ancienne gare
Une prairie fleurie derrière l'ancienne gare

Limiter les arrosages et les tontes, c'est l'objectif d'un projet test  en cours au parc urbain : celui d'une prairie fleurie. Départ de la voie verte, site de la MVA et de la Maison des Aînés, et bordant des logements, le parc François- Mitterrand s'étend sur 28 000 m2. Une surface qui demande jusqu'à 20 tontes par an mobilisant 3 personnes simultanément. C'est donc le lieu idéal pour tester la création d'une plate-bande de prairie fleurie. L'expérience a consisté à planter différentes fleurs sur une bande d'environ 700 m2. Ce mélange de 10 variétés de fleurs colorées (toutes des vivaces), très esthétique, ne demandera que deux interventions par an et très peu d'eau. L'objectif est de favoriser la biodiversité sur l'espace public, réduire encore l'emploi de produits phytosanitaires et de sensibiliser les habitants à l'environnement et aux économies d'eau.
Appel à projets pour les ateliers d'activités périscolaires
Appel à projets pour les ateliers d'activités périscolaires

La ville de Villeneuve-sur-Lot s'est engagée dans la mise en oeuvre de l'aménagement des rythmes scolaires et éducatifs depuis la rentrée 2014. Dans le cadre de cette organisation de la journée de l’enfant, la Ville organise le déploiement d’ateliers pour les écoles publiques. A cette fin, elle lance un appel à projet pour les activités se déroulant pendant le temps périscolaire. Différents des apprentissages effectués à l’école et des pratiques en accueil de loisirs, ces ateliers en sont complémentaires. Le présent « appel à projets » concerne les activités se déroulant dans le cadre du temps périscolaire, et plus précisément : les lundis, mardis et jeudis de 16h30 à 17h15 pour les écoles maternelles. les lundis, mardis et jeudis de 16h15 à 17h15 pour les élémentaires.   Ils sont susceptibles d’accueillir tous les enfants scolarisés y compris ceux en situation de handicap. Le dossier est à compléter selon les formulaires ci-joint   (une fiche par atelier) : >>> télécherger le dossier pour les écoles maternelles >>> téléchargez le dossier pour les écoles élémentaires   Les dossiers sont à renvoyer à l’adresse suivante : Pierre Cianfarani Direction de la Réussite Éducative Service Périscolaire Mairie de Villeneuve-sur-Lot Boulevard de la République 47300 Villeneuve-sur-Lot Les questions pourront être posées au coordinateur des temps périscolaires au 05.53.41.53.91 et/ou par messagerie à p.cianfarani@mairie-villeneuvesurlot.fr Avec les nouveaux rythmes, "c'est en moyenne 4... par EducationFrance
Centre Ville : ouverture d'un Point d'Accès au Droit
Centre Ville : ouverture d'un Point d'Accès au Droit

En septembre, un Point d'Accès au Droit ouvrira ses portes en centre-ville, dans les locaux abritant le tribunal d'Instance. Public et gratuit, il rassemblera en un seul et même lieu, de nombreux intervenants. Patrick Cassany, maire de Villeneuve et Eric Bienko Vel Bienek, président du Conseil départemental de l'Accès au Droit en Lot-et-Garonne, ont fait ce matin la visite des locaux. Visite des futurs locaux du Point d'Accès au Droit Le contexte : à Villeneuve, nombre d'associations, d'organismes et de professionnels (avocats, notaires, huissiers) œuvrent pour l'information et l'accès au droit du public, dans des domaines très divers. Les permanences sont assurées dans leurs propres locaux, à la Maison de la Vie Associative, au Pôle Urbanisme ou dans les mairies annexes : des lieux aussi variés qu'éparpillés en ville. La mairie, désireuse de rassembler toutes ces énergies, et soutenant le projet porté par le Conseil Départemental de l'Accès au Droit de Lot-et-Garonne(1), a souhaité les réunir dans un endroit unique et clairement identifié.   Un PAD pour quoi ? Pour apporter une information gratuite de proximité sur les droits et devoirs des personnes ayant à faire face à des problèmes juridiques ou administratifs, ainsi qu'un accès à des médiations et conciliations. Son rôle est de les éclairer avant d’accomplir toute démarche, de les conseiller lors de désaccords ou de conflits, de les aider en tant que victime, de les informer sur la médiation familiale, et de tendre si possible à la résolution à l'amiable de leurs conflits. Pour quel public ? Ce lieu unique d'information et d'orientation s'adresse à toutes les personnes -quels que soient leur âge, leur condition ou leur nationalité- qui souhaitent s'informer sur tout problème d'ordre juridique, qu'il s'agisse de questions de travail, de logement, de famille ou encore de consommation. Outre le conseil, ils peuvent aussi bénéficier d'un accompagnement, en dehors de toute procédure contentieuse. Un PAD où ça ? Ce lieu de référence verra le jour à la rentrée de septembre, 6 rue du général Blaniac, au rez-de-chaussée du bâtiment abritant le tribunal d'Instance. D'une superficie de 112 m2, il est composé d'une grande pièce d'accueil et de trois bureaux pour les permanences. La mairie vient d'y achever quelques travaux de remise en état (sols, peintures, cloisons, électricité, plomberie) et d'y créer un plan incliné pour faciliter l'accessibilité. Ces locaux sont mis à disposition du CDAD par le Conseil départemental. Ils ont fait l'objet d'une convention, établie pour 8 ans, renouvelable par tacite reconduction. Pourquoi en centre-ville ? Il s'agit d'une forte volonté municipale de favoriser le regroupement des services publics dans le cœur de ville, et de remettre de l'activité à l'intérieur des boulevards. La même volonté a présidé à la création du guichet Unique des transports rue de la Fraternité, à deux pas des quais de bus et de la Poste, ou encore de la Maison médicale au cœur des Haras, place des Droits de l'Homme. Deux services, parmi d'autres, desservis gratuitement par la « navette boulevard ». Quels professionnels y retrouver ? ADIL 47 : association départementale d'Information sur le logement (avec une équipe de juristes spécialisée dans de domaine) AVIC 47 : association d'aide aux victimes et le CJM : Contrôle Judiciaire et Médiation (qui appartiennent à l'ASPP, association de sauvegarde et de de Promotion de la Personne) Chambre départementale des Huissiers de Justice de Lot-et-Garonne Chambre interdépartementale des Notaires du Gers, Lot et Lot-et-Garonne Délégués du Procureur de la République InfoDroits : association juridique de proximité Ordre des Avocats du Barreau d'Agen UDAF : Union départementale des Associations Familiales Mais aussi... Des conciliateurs de justice , un défenseur des Droits, un écrivain public, la PJJ (Protection judiciaire de la Jeunesse) et le SPIP (service pénitentiaire d'insertion et de probation 47).   Horaires d'ouverture : un accueil-point d'orientation sera assuré et permettra la prise de rendez-vous. La mairie mettra à cet effet un agent municipal à la disposition du PAD, du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h (fermé le mercredi après-midi).   (1) Le Conseil Départemental de l'Accès au Droit de Lot-et-Garonne (CDAD), constitué en novembre 2000, a pour objectif de mettre en œuvre la politique d'accès au droit dans le département. Il est présidé par le Président du Tribunal de Grande Instance d'Agen, Eric Bienko Vel Bienek. Le CDAD 47 a déjà ouvert 2 PAD en milieu pénitentiaire (Centre de détention d'Eysses et Maison d'arrêt d'Agen) et 5 PAD généralistes (Mézin, Fumel, Castillonnès, Duras et Agen). La création du PAD de Villeneuve est l'opération la plus élaborée : c'est la seule ville qui disposera de bureaux dans des locaux dédiés, avec un accueil permanent. Les CDAD ont été créés par la loi du 10 juillet 1991, modifiée par la loi du 18 décembre 1998, relative à l'accès au droit et à la résolution amiable des conflits qui prévoit un tel organisme dans chaque département.
Retour en images sur la Fête des Enfants
Retour en images sur la Fête des Enfants

  Samedi 6 juin 2015, profitant d'une très belle journée, les jeunes Villeneuvois ont répondu à l'invitation de la Ville dans le parc du château de Rogé. Au programme : structures gonflables, accrobranche, karts à pédales, balades en calèche ou à poney, mini ferme, jeux traditionnels, mais aussi deux nouveautés : la Baguette magique et le Spider jump !
Budget 2015 : l’heure des choix
Budget 2015 : l’heure des choix

Maintien du service rendu aux Villeneuvois, stabilité des taux d’imposition communaux et plan serré d'économies : la ligne directrice du budget de la Ville pour 2015 est claire. Faire encore plus, mieux, mais avec moins : voilà le défi des élus pour les mois qui viennent. A Villeneuve -comme dans les autres collectivités de l'Hexagone- la baisse des dotations de l'Etat se fait déjà sentir. Avec 575 000 €de moins cette année, le défi sera à nouveau de parvenir à concilier rigueur budgétaire, maîtrise de l’endettement et niveau d’investissement. Des taux d'imposition inchangés Face à la demande de l'Etat de participer à l'effort de redressement des finances publiques, plus d’un tiers des villes françaises ont opté pour l'augmentation de leur fiscalité. Ce n'est pas le choix de Villeneuve. En 2015, pour la 6e année consécutive, la municipalité a décidé de se battre pour ne pas augmenter les taux d’imposition communaux alors qu’en France, entre 2008 et 2012, ils ont augmenté de 12 %. En 2015, l’objectif de la commune a été de faire le maximun d’efforts et d’économies, sans déstructurer les services publics communaux. Néanmoins, il faut être conscient que, mécaniquement, avec la baisse des ressources, les marges de manoeuvre se restreignent chaque année un peu plus. Mise en oeuvre d’un plan économies Dans ce contexte financier serré, la solution retenue est plutôt de repenser certaines dépenses. Un plan d'économies de fonctionnement de près de 600 000 € a ainsi été établi, réparti sur divers domaines d'activités de la mairie, de façon équitable et sans bien sûr mettre à mal les politiques qui sont conduites. A titre d'exemple, le Salon du Livre se tiendra désormais tous les 2 ans, Bastide en Fête sera remodelée, l’usage de l’eau sera réduit (choix de plantes moins consommatrices d’eau). Bref, certaines habitudes seront reconsidérées pour optimiser les budgets. Un investissement maîtrisé Alors même que la Ville continue à se désendetter (d'environ 200 000 €), un niveau d'investissement -de l'ordre de 4 M€- sera maintenu. Ce montant, précautionneux et réaliste a été établi en fonction des possibilités. Il est basé sur les priorités attendues par les Villeneuvois. Quelques axes d'investissement : Amélioration du cadre de vie : Travaux de voirie en périphérie (rues Raouli, Mozart, réfection de la piste de l'aérodrome) - Travaux de voirie en centre- ville (rue des Haras, chaussées diverses) Dynamisation de la ville : Poursuite de l'OPAH-RU pour booster le centre-ville - Refonte de l'ensemble de la signalétique de la commune Rénovation des équipements scolaires et sportifs : Travaux dans les écoles, achat de matériel - Réfection d'une cour d'école - Gros entretien des infrastructures sportives et aménagement de terrains Entretien du patrimoine : Travaux dans les églises - Restauration de la chapelle des Pénitents - Gros entretien Accessibilité : Mise en oeuvre d'une meilleure accessibilité des locaux et espaces publics.
Cycl'ados
Cycl'ados

Vous êtes villeneuvois, vous avez entre 14 et 20 ans ? Le BIJ vous propose, moyennant une participation de 7€ de passer votre permis AM (permis 50 cm3) ! Soucieux d'aider les jeunes dans leur insertion professionnelle en facilitant leur mobilité, le Bureau Information Jeunesse de Villeneuve-sur-Lot a mis en place l'opération « Cycl'ados », en collaboration avec l'association « SOS Victime de la Route 47 », et encadrée par un moniteur d'auto-école. Au programme : sensibilisation à la sécurité routière avec un stage de 4 jours (cours théoriques, conduite sur simulateur et en situation réelle), découverte du métier de sapeur-pompier et prévention aux risques liés à la consommation de produits illicites. A l'issue du stage de conduite, les jeunes se verront remettre leurs attestations, synonymes d'autonomie. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 13 juin, et la session se déroulera du 29 juin au 2 juillet. Renseignements et inscriptions auprès du BIJ, situé au Centre culturel, 23 rue Étienne Marcel, et par téléphone au 05 53 40 49 11. A noter : Le permis AM coûte entre 150 et 400 € dans une école de conduite.
Opération Cycl'Ado : 10 sur 10 !
Opération Cycl'Ado : 10 sur 10 !

Les 10 jeunes villeneuvois qui ont participé à la dernière session de l'opération Cycl'Ados ont obtenu le permis AM. A l'issue de 4 jours de stage, Marie-Christine Beghin, première adjointe en charge de l'Action sociale et Fancis Gonzalez, président de l'association SOS Victimes de la Route 47 leur ont remis les précieux diplômes. C'est dans le cadre des actions menées en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes, que la municipalité organise l'opération Cycl'Ado. L'objectif de ce stage est de permettre aux jeunes d'obtenir le permis AM (anciennement BSR - Brevet de Sécurité Routière), qui concède le droit de rouler à mobylette et par conséquent de se rendre sur son lieu de stage ou de travail plus facilement. Menée en partenariat avec l'association SOS Victimes de la route 47 depuis 2009, cette initiative a permis à 110 jeunes, âgés de 14 à 20 ans, de préparer et de présenter l'examen du BSR pour seulement 7 €, contre plus de 200 € en moyenne dans une auto-école. Encadrés par un animateur du BIJ, des bénévoles de SOS Victimes de la route 47, et un moniteur d'auto-école, les stagiaires révisent la réglementation du code de la route et de la sécurité routière. Une fois les fondamentaux assimilés, ils s'exercent à l'aide d'un simulateur de conduite avant d'enfourcher des cyclomoteurs pour apprendre à circuler en zones rurales et urbaines. Ce stage est aussi l'occasion pour les jeunes de rencontrer les pompiers, de visiter leur caserne et d'assister à un exercice de simulation d'accident. Un rappel sur la citoyenneté est également au programme avec la présentation du rôle et des missions des élus municipaux. Renseignements et réservations auprès du BIJ, 23 rue Etienne Marcel (Centre culturel) ou au  05 53 40 49 11. Retrouvez l'association SOS Victimes de la Route 47 sur son site Internet : http://svr47.free.fr/index.html
Distribution sacs jaunes et noirs : du 1er au 12 juin 2015.
Distribution sacs jaunes et noirs : du 1er au 12 juin 2015.

Deux fois par an, l'Agglomération procède à la distribution de sacs poubelle noirs pour les déchets classiques (aux Villeneuvois non équipés de containers) et jaunes pour le tri sélectif. La distribution du premier semestre 2015 se déroulera, du 1er au 5 puis du 8 au 12 juin, au parc des expositions, avenue de Fumel. Tous les jours, de 8h30 à 17h30 sans interruption. A noter : la remise des sacs se fera exclusivement sur présentation d'un justificatif de domicile. Pour les habitants n'ayant pas pu se rendre aux distributions semestrielles, des permanences de distribution des sacs noirs (foyers sans bacs roulants individuels) et des sacs jaunes (tous les foyers) sont tenues tous les 1ers mercredis des mois de juillet, août, septembre et octobre, de 9h à 17h dans le local des syndicats intercommunaux, à côté du restaurant, au Marché Gare.
Plan de désherbage : la gestion intelligente des espaces verts
Plan de désherbage : la gestion intelligente des espaces verts

Pionnière en Lot-et-Garonne pour la mise en œuvre d'un plan désherbage, la Ville poursuit une gestion raisonnée, économe et responsable des espaces publics. Nouvelles techniques d'entretien, méthodes douces et naturelles, guident l'action. "La bonne solution, au bon endroit" : voilà comment résumer simplement la complexité d'un "plan désherbage". Parce que les trottoirs ne s'entretiennent pas de la même façon qu'un stade ou qu'un jardin public, la Ville a mis en place des techniques d'entretien adaptées à chaque espace et à leur fonction. L'occasion de travailler de façon sélective et respectueuse de l'environnement au sens large : pour les habitants tout d'abord, mais aussi la faune, la flore et l'eau. Une façon aussi de concilier l'approche écologique, les moyens humains et le matériel disponibles dans un cadre de vie de qualité avec un leitmotiv : « entretenir les espaces autant que nécessaire, mais aussi peu que possible ». Aperçu des méthodes : • Le paillage des arbres et arbustes des sites pilotes (1). Il empêche la pousse des mauvaises herbes, réduit les arrosages et nourrit les sols. Il permet, en outre, de valoriser les déchets ligneux et sert de refuge aux insectes. • Un traitement chimique raisonné. Le recours aux désherbants a été revu. La Ville a réduit ses achats (plus de 10 000€ par an) et, sur l'économie réalisée, s'est équipée de désherbeurs thermiques (à vapeur), mécaniques et de débroussailleurs- désherbeurs, qui suppriment les mauvaises herbes et empêchent leur repousse. Plus écolo et efficaces, ils sont maniables par tous les temps et sur tout type de sol. Le recours à la lutte biologique est lui aussi de plus en plus favorisé : c'est le cas par exemple pour combattre le tigre, cet insecte qui s'attaque aux platanes. Des larves de son prédateur naturel y sont déposées : une façon de prolonger la vie des arbres de façon naturelle, sans utiliser de produits chimiques. • L'économie d'eau. La mise en place d'arroseurs intégrés reliés à des programmateurs a permis de son côté de mieux gérer la consommation d'eau. Cette automatisation « intelligente », notamment pour les suspensions, demande moins d'intervention humaine, notamment sur les ponts. Elle n'est programmée que si nécessaire, uniquement la nuit ou tôt le matin, pour limiter l'évaporation. Malin ! (1) En 2012, la Ville a lancé un diagnostic sur les méthodes et les pratiques de désherbage. Neuf sites pilotes très différents ont été retenus : le complexe sportif, le cimetière Saint-Etienne, la roseraie, l'avenue de Fumel, l'école Jules-Ferry, le parc des Fontanelles, la base de Rogé, le jardin de la mairie et les Haras. Une prairie fleurie derrière la gare... Pour limiter les arrosages et les tontes, un autre projet test est en cours : celui d'une prairie fleurie dans le parc urbain. Départ de la voie verte, site de la MVA et de la Maison des Aînés, et bordant des logements, le parc François- Mitterrand s'étend sur 28 000 m2. Une surface qui demande jusqu'à 20 tontes par an par 3 personnes simultanément. Il est donc le lieu idéal pour tester la création d'une plate-bande de prairie fleurie d'environ 700 m2. Ce mélange de 10 variétés de fleurs colorées (toutes des vivaces), très esthétique, ne demandera que deux interventions par an et très peu d'eau. La préparation du sol a été confiée le mois dernier à une entreprise d'insertion ; les semis, quant à eux, devraient être en place à la mi-avril. L'objectif est de favoriser la biodiversité sur l'espace public, réduire encore l'emploi de produits phytosanitaires, valoriser le savoir-faire des jardiniers, sensibiliser les habitants à l'environnement et aux économies d'eau.
Mandat municipal : un an d'action !
Mandat municipal : un an d'action !

Il y a un an, les Villeneuvois renouvelaient leur confiance à la municipalité conduite par Patrick Cassany. En douze mois, des engagements très concrets pris auprès des Villeneuvois ont été tenus. Aperçu des réalisations majeures engagées : Une ville attractive   Accessibilité et transports : mise en place d'une seconde navette gratuite en septembre 2014 afin de faciliter l'accès aux services publics en coeur de ville. Depuis mars dernier, elle dessert Pôle Emploi, la MVA et la Maison des Aînés. Embellissement du centre-ville : lancement d’une 2eOpération Programmée d’Amélioration de l’Habitat. Convention avec l’hôpital pour ouvrir le jardin public de Saint-Cyr. Miser sur la jeunesse et l'éducation Lancement d’une consultation auprès des jeunes Villeneuvois. Elle est en cours : les résultats seront connus ce printemps pour une mise en oeuvre des premiers projets avant l'été 2015. Rénover les cours d'écoles et continuer à améliorer les bâtiments, notamment en matière d'économie d'énergie. Développer l'usage des produits bio dans la restauration scolaire. Labellisée depuis octobre 2014, Villeneuve est la 1re ville du département certifiée. Maintenir la sécurité et la tranquillité publiques   Renforcement des moyens de la police municipale. Modernisation et extension du système de vidéo-protection. Création d’un Conseil des droits et devoirs des familles. Création de patrouilles mixtes avec la police nationale en uniforme en centre-ville. La défense de l'emploi et le soutien à l'économie locale   Création d’un site internet pour valoriser les commerces de centre-ville. Aide de 1000 € pour les associations qui recrutent un jeune en « contrat d’avenir ». Agir en faveur du pouvoir d'achat   Pas d’augmentation des impôts communaux depuis 6 ans. Baisse du prix de l’eau négociée avec Véolia début 2015. Gratuité des Temps d’Accueil Périscolaires, prévus dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires en 2014, pour les familles. Une solidarité partagée   Maintien d'une offre de soins en centre-ville par la création de l'Espace Santé sur le site des Haras.
Budget 2015
Budget 2015

Réuni le mardi 14 avril, le conseil municipal a adopté le budget 2015. Malgré une conjoncture difficile, marquée notamment par une diminution sensible des ressources, la municipalité a construit un budget volontaire. Le défi, pour cette année, est donc de parvenir à nouveau à concilier rigueur budgétaire , maîtrise de l’endettement et qualité des services proposés aux Villeneuvois. En clair, faire encore plus, mieux, mais avec moins. Une équation difficile pour un niveau de service exigeant.   Stabilité des taux d’imposition communaux, mise en œuvre d’un plan d'économies, maintien du service rendu aux Villeneuvois et des investissements, tels sont les principes fondateurs de ce budget 2015, arrêté à 43 710 847 €. Maintien du niveau d'investissement Malgré un contexte difficile (l'Etat a demandé aux collectivités locales de participer à l'effort de redressement des finances publiques et à ce titre, la commune devrait percevoir 575 000 euros de dotation en moins pour l'année 2015), la municipalité a choisi de maintenir le niveau des investissements, poursuivant ainsi son effort permanent pour améliorer les conditions de vie des Villeneuvois et accroître l'attractivité de la ville. En investissant sur le territoire, la ville soutient l’activité économique locale et l’emploi de proximité. Pas de hausse des taux d'imposition communaux Dans ce même souci de soutenir l'économie locale, il était important de poursuivre l'action municipale en faveur du pouvoir d'achat des Villeneuvois. En 2015, et ce pour la 6e année consécutive, Villeneuve a donc fait le choix de ne pas augmenter les taux communaux d'imposition. Mise en œuvre d'un plan d'économies Pour maintenir l'équilibre de ce budget, l'équipe municipale a donc décidé de revoir au plus juste les dépenses. Sans mettre en péril les politiques conduites, il a été demandé à tous de faire un effort particulier. Ces efforts, couplés à des mesures d'économies d'énergie, d'eau, à la mutualisation d'achats avec l'Agglomération du Grand Villeneuvois, ont abouti à la proposition d'un plan d'économies de 600 000 euros, soit une baisse des dépenses de fonctionnement des services de 2%. Sans mettre en péril la qualité des services proposés aux Villeneuvois Les efforts, malgré toutes ces contraintes, seront cette année encore soutenus et notamment sur l’amélioration du cadre de vie, la réussite éducative, la jeunesse, l’amélioration de l’habitat du cœur de ville, la sécurité ou encore l'action sociale.
CCAS : "un budget de combat"
CCAS : "un budget de combat"

Le Centre Communal d'Action Sociale vient de voter son budget pour l'année 2015 ; il s'élève à un peu plus de 1,3 M€. Ce budget, stable par rapport à 2014, se veut à nouveau offensif pour maintenir une action sociale ambitieuse. Il est bâti autour de 3 axes prioritaires : Maintenir les actions en faveur des Villeneuvois les plus en difficulté, notamment les personnes âgées Faire face à l'augmentation des situations de précarité et renforcer le suivi des bénéficiaires du RSA Réalisation de travaux d'investissement nécessaires à l'entretien des structures. Un budget de fonctionnement équilibré (1,1 M€) Ce qu'il faut en retenir : - Les charges à caractère général sont en légère diminution. - Les dépenses de personnel sont réajustées à la hausse pour permettre le maintien de l'offre de service et prendre en compte les évolutions des agents.A noter : la réorganisation des services permet de maintenir le même nombre d'agents tout en renforçant certaines activités comme l'accompagnement individualisé auprès des seniors et le suivi des bénéficiaires du RSA. - Les lignes de secours d'urgence sont provisionnées à la hausse, malgré la dotation en « chèques eau » de Véolia, dont l'impact est difficilement appréciable à ce jour. Quelques axes d'investissement 2015 (200 000 €) Parmi les priorités dégagées, voici quelques exemples d'actions programmées : -  La rénovation de l'abri de nuit. Situé à Magnac, sur l'avenue d'Eysses, cet équipement d'accueil de 6 lits présente aujourd'hui des problèmes de conformité. Outre le renouvellement du mobilier et de la literie en particulier, des travaux concernant la mise en sécurité et aux normes, alarme, etc. doivent être entrepris. Une réflexion sur un projet global sera donc engagée. - L'achat de deux véhicules pour renouveler une partie du parc automobile du CCAS ; un investissement nécessaire du fait de la vétusté des voitures actuelles qui, outre un coût de maintenance élevé, rendent inconfortable et difficile le transport des personnes âgées. A noter : engagé dans une politique de développement durable, le CCAS va notamment acquérir une voiture électrique. Ce véhicule « propre » servira aussi bien au déplacement des travailleurs sociaux chargés d'évaluer des situations au domicile des personnes âgées, qu'au transport des seniors désireux de se rendre chez le médecin, à la banque, chez le notaire, etc. - L'acquisition d'un logiciel et de trois GPS associés. Ce matériel permettra d'optimiser les trois tournées de portage des repas, améliorer les conditions de travail des agents, réduire les coûts de fonctionnement liés à l'utilisation des véhicules et du carburant. Le personnel aura ainsi plus de temps à consacrer aux personnes visitées, et le remplacement des agents en congés sera facilité. A noter : le CCAS livre au quotidien, les repas à 150 personnes sur l'ensemble du territoire communal. Les agents parcourent 150 km parcourus chaque jour (dont 75 km quotidiens pour la tournée la plus excentrée). Pour mémoire : le CCAS compte 20 agents dont trois travailleurs sociaux mobilisés sur des domaines spécifiques : Le restaurant la Table du CCAS La Maison des Aînés Le point RSA Le portage des repas à domicile L'Abri de Nuit L'accueil et l'accompagnement social quotidien. Quelques faits notables du bilan social 2014 : Plus de 500 instructions de dossiers d'aide sociale légale 370 nuitées prises en charge à l'Abri de Nuit Création d'un comité consultatif à la Maison des Aînés 360 inscriptions à la Maison des Aînés avec une carte VIC étoffée, en lien avec les structures culturelles et associatives de la ville. La diversité des pratiques a été étendue avec 3 nouveaux ateliers. Entrée des produits bio dans les assiettes des seniors 400 bénéficiaires du RSA
Rentrée scolaire 2015/2016 : le guichet unique devance l'appel !
Rentrée scolaire 2015/2016 : le guichet unique devance l'appel !

N'attendez pas cet été ! Pour faciliter les inscriptions, le Guichet Unique vous accueille dès le lundi 27 avril dans le hall de l'Hôtel de Ville. Jusqu'au 26 juin, vous avez ainsi la possibilité d'inscrire vos enfants en une seule fois à l'accueil périscolaire, la restauration scolaire ou accueils de loisirs.     Hall de l'Hôtel de Ville :  du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h  (pour éviter d'attendre, vous avez la possibilité de prendre rendez-vous) Mairie Annexe Tour de Pujols :  du lundi au vendredi de 9h à 12h et 14h à 17h45 (sauf vendredi 17h) Pour les nouveaux élèves des écoles maternelles et élémentaires, vous pourrez également effectuer vos inscriptions et préinscriptions auprès du Bureau des Affaires Scolaires de la mairie. >>> Plus d'informations Afin de pouvoir effectuer l'ensemble des inscriptions, n'oubliez pas de vous munir des documents suivants : INSCRIPTION A L'ACCUEIL DE LOISIRS - photocopie de l'assurance extra-scolaire 2015/2016 (recommandée) - en cas d'allergie alimentaire : certificat médical de moins de 3 mois - pour les activités aquatiques : photocopie du brevet de natation - carnet de santé (le vaccin DT POLIO est obligatoire et doit être à jour) INSCRIPTION A LA RESTAURATION SCOLAIRE - photocopie obligatoire du dernier bulletin de salaire ou attestation employeur, stage et recherche d'emploi - en cas d'allergie alimentaire : certificat médical de moins de 3 mois extrait signé du règlement intérieur INSCRIPTION A L'ACCUEIL PERISCOLAIRE (matin/soir/étude surveillée/TAP) - extrait du règlement intérieur signé >>Téléchargez la liste des documents à fournir   Bon à savoir Les tarifs appliqués pour la restauration scolaire, l'accueil périscolaire et les accueils de loisirs sont strictement proportionnels à vos revenus. Les non-inscrits à la restauration scolaire se verront appliquer le tarif maximum (3,60€ par repas). Les TAP (Temps d’Activités Périscolaires) de 16h15 à 17h15 sont gratuits. L’inscription est obligatoire. L’accès aux accueils de loisirs se fait uniquement sur réservation. Pour le paiement par prélèvement bancaire, joindre un RIB et l’autorisation de prélèvement
Accueils de loisirs : c'est le printemps et les vacances !
Accueils de loisirs : c'est le printemps et les vacances !

Un programme haut en couleurs a été concocté par les équipes des accueils de loisirs pour l'arrivée des beaux jours ! Entre activités manuelles, jeux, sport, sorties en plein air et projets divers, les petits et les grands ne vont pas s'ennuyer ! Pour les petits des Fontanelles, un programme supersonique a été imaginé avec des expériences scientifiques, le projet « Sport's kid », des activités manuelles, de la danse, la préparation du spectacle « Fontashow », une sortie cinéma, le projet « Fontagraphy », une sortie concert, sans oublier le spectacle « Magie et expériences scientifiques » ! A Descartes, pour les plus grands, le programme a pour thème « sur la route des jeux ». Outre les traditionnels ateliers sport, cuisine, jeux d'intérieur, arts plastiques, bricolage ou expression, de nombreuses sorties et projets attendent les 6 – 13 ans : de la pêche à Bruch et à Rogé, piscine, ludothèque, festival du jeu à Trentels, cinéma à Libos, ou encore sortie randonnée à Bias. Bon à savoir : L'accueil des enfants est assuré du lundi au vendredi de 7h30 à 18h30. Les inscriptions sont possibles tout au long de l'année et se font au guichet unique de la mairie ou sur l'espace famille. Les réservations sont obligatoires : - pour les mercredis : au plus tard 8 jours avant (le mardi de la semaine précédente). - pour les petites vacances : au plus tard 2 semaines avant le début de chaque période de vacances. - pour les grandes vacances : au plus tard 1 mois avant le début de la période vacances. Inscriptions / renseignements : 05 53 41 53 25
Circulation : travaux de gaz rue de la Fraternité
Circulation : travaux de gaz rue de la Fraternité

Afin de maintenir l’état du réseau de gaz en centre-ville, GrDF (Gaz Réseau Distribution France) doit procéder au changement d’une conduite, située dans la rue de la Fraternité. En effet, les travaux réalisés aux abords de La Poste l'été dernier ont permis de constater que l'état du réseau de gaz dans le secteur nécessitait une intervention rapide de GrDF. Cette intervention importante, comprise entre le pont de la Libération et la rue du Collège, devrait durer 8 semaines, du 2 avril au 22 mai 2015. Quels aménagements sur la circulation : Le temps des travaux, l’accès des piétons sera maintenu dans le secteur, mais des aménagements de circulation sont nécessaires : Du 30 mars au 22 mai : La circulation sera interdite rue de la Fraternité, dans le sens Villeneuve-Agen (elle restera possible en sens unique dans le sens Agen-Villeneuve, sauf du 20 au 24 avril, voir ci-dessous). La circulation sera donc déviée vers le pont de Basterou. Le stationnement sera également interdit rue de la Fraternité. Accès interdit aux rues Lakanal, de l’Arceau, du Collège (de Fraternité à Girondins), des frères Clavet (de Girondins à Fraternité) et rue de Penne (de Girondins à Fraternité). Accès à la place Lafayette par la rue des Cieutat. Accès à la Poste par l’allée de Valmy (la rue de la Fraternité toujours possible dans le sens Agen-Villeneuve).  Une partie du parking situé à Gajac au bord du Lot étant utilisé comme zone de stockage, le stationnement sera interdit sur sa voie d'accès. Du 20 au 24 avril (pendant les vacances scolaires) La circulation sera totalement interdite, dans les deux sens, rue de la Fraternité. Pendant toute la durée des travaux, un itinéraire de délestage vers le pont de Bastérou sera conseillé aux automobilistes. L'accès à la place Lafayette par la rue des Cieutat et la rue Lakanal sera également indiqué par des panneaux de signalisation.   >>> Téléchargez le plan de circulation Incidence sur les transports en commun Pendant la durée des travaux, certaines mesures ont été prises afin d'assurer un service maximum aux usagers. 1) Bus interurbains : les arrêts des bus (TIDEO ou TER) pour Agen, Marmande et Fumel sont déplacés à l’ancienne gare SNCF. Ils ne desserviront pas l'arrêt situé derrière la Poste. 2) Bus de ville : Elios, la société de transports du Grand Villeneuvois, met tout en œuvre pour assurer la continuité du service. Ainsi, les horaires des bus des lignes urbaines ne changeront pas. Les arrêts « Révolution », « La Poste », « Libération » et « Hôtel de Ville » ne seront plus desservis par les lignes régulières mais par les navettes gratuites qui permettront d'assurer la liaison. >>> Plus d'informations sur le site www.bus-elios.fr
"Un fruit pour la récré" : ateliers découverte dans les écoles
"Un fruit pour la récré" : ateliers découverte dans les écoles

« Un fruit pour la récré », c'est le programme dans lequel la mairie s'est engagée il y a quelques années. Objectif : faire découvrir aux plus jeunes le plaisir de manger régulièrement des fruits. A ce titre, les écoliers villeneuvois bénéficient chaque jour d'au moins un fruit frais et de saison, au dessert, ou lors du goûter offert durant l'accueil périscolaire. Poursuivant cette volonté, la Ville propose, cette semaine et jusqu'au 3 avril, des ateliers animés par une diététicienne, actuellement en stage à la Cuisine centrale de Villeneuve. Ils se déroulent en deux temps : A midi, elle intervient dans les écoles pendant le repas, passant de table en table avec des ateliers ludiques sur la thématique des fruits et légumes. A travers ces jeux, elle fait connaître aux enfants les produits et leur saisonnalité, leurs bienfaits pour la santé mais également la diversité des métiers de production et de distribution. Elle sera à l'école Clément Marot, demain mardi 31 mars de 12h à 13h45. Le soir, c'est dans le cadre des TAP (temps d’activités périscolaires) que se poursuit cette intervention. L'atelier débute par une dégustation à l'aveugle de cocktails de fruits et légumes, pour apprendre à les reconnaître, avant de mettre les tabliers et passer à la réalisation d'un smoothie. A noter : la Cuisine centrale de Villeneuve bénéficie depuis l'année dernière du label Ecocert, récompensant ses efforts en matière de nutrition. Chaque jour, elle prépare en moyenne 1500 repas pour les écoles mais également la Table du CCAS et le portage de repas à domicile.
Menace de fermeture d'ORANGE : le maire réagit
Menace de fermeture d'ORANGE : le maire réagit

La boutique ORANGE de la rue de Paris ne fermera pas : c'est ce que vient de confirmer la Direction à Patrick Cassany, maire de Villeneuve-sur-Lot. Ce dernier, alerté de la menace de fermeture qui pesait sur ce magasin du centre-ville, avait adressé un courrier au directeur régional d'Aquitaine le 27 février dernier, indiquant « […] je suis personnellement très surpris de cette décision […]. Si elle venait à être confirmée, il s'agirait d'un coup dur pour le centre-ville et pour tous ceux qui se mobilisent pour le rendre encore plus attractif dans un contexte particulièrement difficile. En tant que Maire de Villeneuve-sur-Lot, je ne peux imaginer que le service que vous proposez quitte définitivement le centre-ville. Votre boutique constitue un pôle attractif qui bénéficie aux commerces situés à proximité. Si ce projet de fermeture venait à être confirmé, je vous serait reconnaissant de bien vouloir le réexaminer, notamment en concertation avec les élus locaux […]». Le vendredi 6 mars, une réponse est parvenue en mairie, émanant du Directeur départemental. Il indique que la gestion de la boutique sera transférée à un partenaire et confirme que « la boutique ORANGE reste localisée en centre-ville dans ses locaux actuels et sous la marque actuelle ORANGE. Le transfert de l’activité vers notre partenaire s’accompagne de la même exigence dans la garantie de l’expérience client et de la même promesse de service et d’accompagnement des clients d'ORANGE. La Direction ORANGE Sud-Ouest met en œuvre un ensemble de mesures pour proposer à chaque salarié une solution de repositionnement personnalisée, tenant compte de son projet professionnel et de ses contraintes en terme de mobilité ».   >>> Voir le courrier adressé par Patrick Cassany au directeur Régional d'ORANGE  
Baisse du prix de l'eau
Baisse du prix de l'eau

La facture d'eau des Villeneuvois va s'alléger. La Ville vient de renégocier son contrat avec Véolia et a obtenu une baisse conséquente des tarifs : 28€ de moins pour une consommation moyenne de 120 m3. La facture tombe tous les 6 mois, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le prix de l'eau fait parfois l'effet d'une douche froide ! La municipalité, comme elle s'y était engagée, a donc entrepris une négociation financière avec Véolia, son concessionnaire actuel de service public de distribution de l'eau. Evoqués dans le cadre de la révision quinquennale du contrat, ces pourparlers ont abouti à une nouvelle proposition tarifaire du prestataire : une ristourne équivalente à 210 000 €, au bénéfice intégral des Villeneuvois. Baisse du tarif pour 99,5% des Villeneuvois abonnés à Véolia Concrètement, 190 000 € seront enlevés directement de la facture des abonnés. Négocié par le maire Patrick Cassany en janvier, ce nouveau tarif correspond à une baisse de rémunération de Véolia au profit des Villeneuvois, qui aura un impact direct sur les factures pour plus de 99,5% des abonnés. Ainsi, si l'on considère le montant d'une facture « type », sur une base de consommation de 120 m3 (ce qui correspond au volume moyen d'une famille de 4 personnes), la baisse sera de 9% TTC, ce qui équivaut à 28,19 € d'économie ! Impact sur une facture de 120 m3      Ancien tarif Nouveau tarif Delta Concessionnaire 215,62 € HT 188,90 € HT -12% Collectivité 27,58 € HT 27,58 € HT 0% Préserv. ressources en eau 8,11 € HT 8,11 € HT 0% Lutte contre la pollution 36,60 € HT 36,60 € HT 0% TOTAL HT 287,91 € HT 261,20 € HT -9% TOTAL TTC 303,75 € TTC 275,56 € TTC -9% Autre bonne nouvelle : sans contrepartie financière, il a été obtenu du prestataire une dotation de 20 000 € par an pour des « chèques eau » : un outil de solidarité mis à la disposition du Centre Communal d'Action Sociale afin d'aider les personnes en difficulté à régler leur facture. Cette proposition originale vient renforcer l'action sociale à Villeneuve et s'insère tout à fait dans le travail mené au quotidien par les travailleurs sociaux du CCAS. Attention : il ne s'agit pas d'un chèque-cadeau, mais bel et bien d'un support, encadré par des critères précis, pour aider ceux qui ne peuvent pas payer leur facture d’eau. Ce dispositif pourra être adapté chaque année selon les nécessités ressenties par le CCAS, tant en ce qui concerne les critères d'attribution que les montants consacrés. Mise en place d'un tarif « pro » Dans le cadre de cet accord, et conformément à la loi, le tarif dégressif jusqu'alors mis en place pour les très gros consommateurs sera supprimé, le législateur estimant que ce dispositif n’incite pas à l’ économie d’eau. A la place, un tarif « pro » leur sera proposé afin de limiter l'impact financier pour les industriels. Une façon tout de même de les inciter à économiser l'eau... Ces mesures interviennent alors même que le contrat avec Véolia, prestataire de la mairie depuis 1957, prendra fin au 31 décembre 2017.
Services publics : un nouvel arrêt pour la navette
Services publics : un nouvel arrêt pour la navette

La navette « boulevards », qui dessert gratuitement les services publics situés sur la ceinture de la Bastide, ajoute un arrêt à son circuit. Depuis le début de mois, elle fait désormais halte devant Pôle Emploi, dans le quartier modernisé de l'ancienne gare. Ce nouvel arrêt permet, non seulement de desservir cet établissement public, mais également de rejoindre aisément la Maison des Aînés et la Maison de la Vie Associative , toutes deux dans le parc François Mitterrand. Opérationnelle depuis septembre 2014, cette seconde navette gratuite a été mise en place afin de faciliter les déplacements en centre-ville et rendre plus accessibles les différents services publics (la mairie, la Poste, le musée de Gajac, le Pôle Mémoire, la Maison de la Mobilité, Pôle Emploi, le Pôle Urbanisme, l'Espace de Santé des Haras, la halte-garderie, la crèche Saint-Etienne, les écoles d'art et de musique...). Pour mémoire : La navette « boulevards » circule tous les jours sauf dimanche et jours fériés, de 7h30 à 19h30 (mêmes horaires que la navette gratuite « Bastide Express » qui relie le Parc des Expos au centre-ville). Un départ toutes les 15 minutes 21 places par véhicule dont 10 assises Navette accessible aux personnes à mobilité réduite. Les différents arrêts de la navette : Hôtel de Ville Danton (Gendarmerie, Crèche S-t Etienne, Maison de la Petite-Enfance, roseraie) Voltaire (Pôle Urbanisme, Maison de Santé pluriprofessionnelle) Espace Emploi (Pôle Emploi, Maison de la Vie Associative, Maison des Aînés). L'arrêt sur le boulevard Camille Desmoulins, plus éloigné de ces 3 sites, est supprimé) Révolution (Marché Bio) La Poste (Maison de la Mobilité, La Poste, musée de Gajac, Pôle mémoire) Libération Hôtel de Ville. (Commissariat, mairie)
Travaux : rénovation de la rue d'Albert
Travaux : rénovation de la rue d'Albert

Interrompus durant les fêtes de fin d'année, les travaux entamés rue Cosse-Manière se poursuivent avec la rue d'Albert. Trottoirs élargis, création d'un plateau surélevé à l'intersection de la rue de Penne, c'est ainsi tout un quartier de la Bastide qui achève sa rénovation.
Le Pôle de Santé du Villeneuvois est ouvert !
Le Pôle de Santé du Villeneuvois est ouvert !

Le Pôle de Santé du Villeneuvois, réunissant hôpital public et clinique privée dans un même bâtiment est aujourd'hui opérationnel. Pôle de Santé du Villeneuvois route de Fumel Lieu-dit Brignol Romas 47300 VILLENEUVE SUR LOT >>> Situer sur la carte Nouveaux numéros de téléphone : Standard : 05 53 72 23 23 Urgences : 05 53 72 25 53 Pour joindre directement un patient dans sa chambre : 05 35 36 10 10   $j(window).load(function() {$j('.flexslider').flexslider({animation: 'slide'});});   Après de longues années de pratiques médicales, l'hôpital et la clinique de Villeneuve ont emménagé ensemble. Un mariage qui n'est pas que de raison. Car si, à l'origine, le projet consistait, de façon classique, à faire cohabiter les deux structures sur un même site, il a ensuite évolué. Un travail sur les organisations médicales respectives, et le souhait permanent d'offrir une meilleure qualité de service, a conduit les gestionnaires à envisager que clinique et hôpital ne soient plus côte à côte mais bel et bien ensemble. Dans cette nouvelle structure, les compétences sont donc mutualisées, notamment sur le plan de la chirurgie et autour de la surveillance continue des soins lourds. La qualité du plateau technique et la performance des organisations, à travers les collaborations entre les équipes médicales, tireront donc vers le haut les compétences médicales et les pratiques. Des pratiques qui vont faciliter les échanges et améliorer encore la prise en charge des patients. « En arrivant, j'ai vraiment été étonnée par le confort, la clarté, la luminosité des chambres », témoigne Jacqueline, 75 ans, la première patiente transférée dans la nouvelle structure en décembre dernier. Sur son lit, elle ne tarissait pas d'éloges. « Mes premières impressions sont excellentes et le personnel soignant, très à l'écoute, est toujours aussi compétent ». Parmi le personnel, le service de Soins de suite et de Réadaptation a, lui aussi, été le premier à déménager, « avec satisfaction » selon le docteur Nadine Simo-Tabu. « Nous avions visité le site en chantier plusieurs fois mais en arrivant, nous avons été agréablement surpris. Les chambres sont spacieuses, les espaces sont plus importants pour permettre aux patients en rééducation de déambuler, notre salle de travail est très agréable à vivre. Bref, tout le monde s'y sent bien ». En marge de la qualité et de la sécurité des soins offerts à la population, ce très bel outil de santé, disposant de toutes les techniques médicales et chirurgicales, deviendra, dans un futur proche, très attractif pour les professionnels. Dans un contexte de démographie médicale compliquée, la perspective de l'arrivée de nouveaux médecins serait une bouffée d'air frais, permettant à la fois d'attirer des compétences médicales et de renouveler les effectifs médicaux. Une aubaine locale Cet établissement d'envergure, dont la première pierre a été posée en décembre 2011, aura été réalisé à plus de 20% par des entreprises du Villeneuvois, lesquelles ne manqueront pas d'être sollicitées pour la maintenance régulière du site. Un bâtiment, un symbole Annoncé comme le « chantier du siècle » en Lot-et-Garonne, avec ses 100 M€ de budget, le Pôle de Santé du Villeneuvois est aujourd'hui, au-delà d'un bâtiment, un symbole. Il traduit le dépassement des clichés "public/privé" et la volonté des équipes à exercer ensemble dans un pôle partagé.
Registre grand froid - Inscription par Internet
Registre grand froid - Inscription par Internet

L’hiver est installé, les températures ont baissé… Le Centre Communal d'Action Sociale a réactivé son registre confidentiel, ce répertoire dans lequel s'inscrivent gratuitement -ou se font inscrire- les personnes âgées, handicapées ou isolées à domicile de Villeneuve.    Afin de faciliter la démarche, la Ville a mis en place une inscription en ligne. Un service pratique qui permet à la famille éloignée géographiquement d'inscrire ses proches et de s'appuyer sur un service fiable et de proximité pour veiller sur les siens.     Quel est le principe ? En cas de survenue d'une vague de grand froid, le registre permet des contacts téléphoniques réguliers entre les personnes signalées et le personnel du Pôle Seniors. Si un problème est détecté, il déclenchera l'intervention ciblée des moyens municipaux et des associations locales.    Comment s'inscrire ? C'est très simple : il suffit de remplir directement le formulaire en cliquant ici. Les éléments d'information seront alors directement transmis à la Maison des Aînés pour un traitement individuel et  confidentiel. A la réception du formulaire, une travailleuse sociale du CCAS entrera en contact téléphonique avec la personne et prendra rendez-vous pour une rencontre à domicile. L'occasion de faire connaissance et évaluer les difficultés. Ce service est bien entendu totalement gratuit.   A ce jour, 128 personnes y sont enregistrées.   Renseignements : Pôle Seniors : 05 53 41 53 47 - Maison des Aînés : 05 53 70 39 64. Je m’inscris sur le registre  
Rénovation du cœur de ville : 3,5 M€ d'aides en plus
Rénovation du cœur de ville : 3,5 M€ d'aides en plus

La Ville de Villeneuve va mobiliser 3,5 millions d'euros pour lancer une nouvelle Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat et de Renouvellement Urbain (OPAH-RU) dans le centre-ville. Objectif : continuer à encourager les propriétaires, grâce à des aides financières, à engager des travaux de rénovation et d'embellissement afin de redynamiser la Bastide. Il s'agit de la 5e étape d'un vaste plan de reconquête du centre-ville engagé par la municipalité depuis plus de 10 ans. Une politique volontariste sur le long terme Embellir et redynamiser le centre-ville, c'est ce à quoi s'emploie la Ville depuis de nombreuses années. Rappel des précédentes actions engagées : Etape 1 - 2004 : La protection du cœur historique Adoption d'une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP), un outil pour assurer la protection du patrimoine de la Bastide. Etape 2 - 2006-2007 : La réfection des rues du cœur de ville Près d'un million d'euros est consacré à l'embellissement des rues emblématiques du centre-ville pour contribuer à l'attractivité du centre et renforcer le commerce (rues du Général Blaniac, du Général Gouget, Daubasse, Convention, Etienne- Marcel, Notre-Dame, de la Sous-Préfecture, rue et placette de la Paix) Etape 3 - 2008-2013 : L'aide financière à la rénovation OPAH n°1 En partenariat avec la région, le département, l'Agglo du Grand Villeneuvois et l'ANAH (Agence nationale de l'Habitat) : lancement d'une première Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat sur une période de 5 ans. Trois volets prioritaires d'actions sont définis : . la rénovation des logements . la rénovation des façades . la rénovation des enseignes et devantures commerciales. . Lancement d'une ORI (Opération de Restauration Immobilière) sur 11 immeubles stratégiques du centre-ville Etape 4 - 2010-2014 : la mise en valeur du patrimoine touristique et l'accès commerces « Action Bastide » .Révision du plan de stationnement/circulation . Création de 150 places supplémentaires autour de l'Hôtel de Ville (= 500 au total) . Restructuration de la place d'Aquitaine et création d'une halle pour le marché bio . Rénovation de la Halle rue Lakanal . Lancement des navettes électriques . Transformation du parvis de Sainte-Catherine en espace piéton . Aménagement d'un jardin public à Saint-Etienne (la roseraie) . Réfection de l'église Saint-Etienne . Réfection de Notre-dame du Bout du Pont . Réfection de la rue des Frères-Clavet . Réfection des rues Cosse-Manière et Albert (en cours) Sans oublier : une attention particulière sur la sécurité (renforcement du système de vidéo-protection : 17 caméras à ce jour), l'implantation de services publics dans le centre (Pôle Emploi, Maison de la Mobilité, etc.), un effort sur la propreté, le fleurissement, une aide concrète aux commerces, le renforcement des animations, etc.) + Etape 5 - 2015 : Lancement d'une deuxième OPAH-RU La Ville relance, pour une nouvelle durée de 5 ans, une opération similaire à celle de 2008, toujours dans le cœur de ville, qui concentre près d'un tiers de l'habitat en mauvais état. Elle comporte un volet incitatif ainsi qu'un volet plus « coercitif » pour certains immeubles. Elle est calée sur le périmètre inscrit dans le Contrat de Ville. Pourquoi une nouvelle OPAH-RU ? Parce que le centre-ville nécessite la mise en place d'un dispositif pérenne et d'actions continues. Grâce à la première OPAH, une dynamique de mobilisation des acteurs et d'entraînement des propriétaires a été initiée. La Ville entend donc prolonger cette dynamique avec la poursuite et le renforcement du dispositif en place. Pour mémoire : la première OPAH a porté ses fruits, puisqu'à la fin du dispositif en 2013 : . 70 logements ont été refaits. Objectifs : refaire du centre-ville le secteur privilégié d'une offre de logements diversifiée, en bon état, source d'équilibre et de cohésion sociale, et de lui redonner les qualités et fonctionnalités d'un centre ancien à la hauteur des besoins et potentialités d'une commune de la taille de Villeneuve-sur-Lot. A noter : ce volet a permis d'améliorer les conditions de vie de 23 propriétaires occupants modestes (en majorité des personnes âgées ou seules), et de réhabiliter 47 logements locatifs à loyer maîtrisé, dont 27 logements vacants remis sur le marché ! . 96 façades embellies. Objectifs : revaloriser le centre-ville en remettant en valeur les immeubles de caractère ; restaurer l'identité du centre-ville en incitant les propriétaires à entretenir le patrimoine local. . 103 devantures commerciales réaménagées. Objectifs : maintenir les commerces sur place ; attirer de nouveaux commerçants ou artisans dans la bastide ; aider les commerces à s'adapter aux mutations des pratiques commerciales.   Le périmètre Initialement concentré sur le cœur de Bastide -l'intérieur de la ceinture des boulevards, rive droite et rive gauche- le périmètre opérationnel a été sensiblement élargi. Il englobe aussi le triangle délimité par la rue des silos, les avenues du maréchal Leclerc et Lazare-Carnot ; la partie extérieure des boulevards Palissy et Leygues et une partie du Cours Victor-Hugo, ainsi que l'avenue du général de Gaulle (vers Eysses). Les aides Les aides peuvent aller de 45 à 75% du montant hors taxe des travaux. Elles sont calculées en fonction de différents critères : . les ressources des occupants, propriétaires ou locataires . l'état de dégradation des logements . les types de travaux entrepris : économie d'énergie, mise aux normes des réseaux (électricité-plomberie), adaptation au handicap, etc. Les partenaires . La Ville de Villeneuve-sur-Lot . L'agglomération du Grand Villeneuvois . Le Conseil général . L'ANAH (Agence NAtionale de l'Habitat) A signaler : l'une des nouveautés de cette deuxième opération est la répartition des aides. Désormais, les financements de l'Agglomération seront destinés aux propriétaires occupant leur logement ; ceux de la Ville seront attribués aux propriétaires bailleurs, c'est à dire ceux qui louent leur logement. Les contacts C'est le cabinet Urbanis, société de conseil en habitat, urbanisme et réhabilitations, qui assure cette fois encore pour le compte des partenaires, l'animation et le suivi des dossiers Villeneuvois. Un numéro de téléphone dédié est réservé aux propriétaires : 05 57 80 75 57. Les rendez-vous se feront ensuite à Villeneuve, sur site. Bon à savoir : - La première OPAH menée à Villeneuve a engendré plus de 3M€ de travaux, principalement réalisés par des artisans villeneuvois (environ 50%) ou de l'agglomération (18%). - Sur les seuls dossiers de rénovation de logements, 1€ investi par la Ville a généré 7,5€ d'investissements. - Le premier dossier logement (par un propriétaire occupant) sera déposé dès le lundi 2 mars, suivi d'un dossier « Façades » avant la mi-février.  
La Ville aide les associations à recruter
La Ville aide les associations à recruter

1000 € d'aide aux associations qui recrutent un jeune en « Emploi d'Avenir », c'est l'une des mesures qui vient d'être adoptée par la municipalité. Elle est entrée en vigueur au 1er janvier. Favoriser l'emploi de jeunes non qualifiés et renforcer le soutien aux associations locales, tel est le double objectif de ce dispositif adopté lors du dernier conseil municipal. Il est aussi le fruit du double engagement inscrit dans le Contrat Municipal proposé aux Villeneuvois pour 2014-2015. Concrètement, désormais, toute association basée à Villeneuve, ou dont l'activité se fait au bénéfice des Villeneuvois (hors association à caractère syndical, politique ou confessionnel), pourra, sur demande expresse, recevoir cette subvention exceptionnelle de 1 000 € pour l'embauche d'un jeune en Contrat d'Avenir, sous la forme d'un CDI ou d'un CDD de 3 ans. Ces jeunes, âgés de 16 à 25 ans (ou jusqu’à 30 ans pour les travailleurs handicapés), pas ou peu qualifiés, bénéficieront de formations spécifiques par la Mission Locale et d'un tuteur « maison » de l'association. Un gage de bonne intégration, et surtout, une première expérience motivante qui fera d'eux des salariés compétents. En ayant recours à ce type de contrat, l'association employeuse bénéficie déjà d'une aide financière de l’État durant 3 ans à hauteur de 75% de la rémunération brute mensuelle du SMIC. En excluant les charges patronales, le reste à charge est de 362 € maximum. Elle peut également prétendre, grâce au Conseil général, à une subvention de 1000 € par an, à laquelle se rajoute la subvention exceptionnelle de 1000 € de la mairie. Résultat : sur 12 mois d'un emploi salarié à temps plein, le reste à charge total pour l'employeur ne dépasse pas 5 000 € pour l'année... (Un SMIC brut annuel chargé est aujourd'hui d'environ 23 000 €). A savoir : un budget de 10 000 € annuel sera dédié à cette action, ce qui permettra de soutenir potentiellement 10 contrats « Emplois d'avenir » à plein temps chaque année dans les associations villeneuvoises. Rens : Direction municipale des Sports et de la Vie Associative : 05 53 41 51 73 >>> Plus d'informations
Centenaire de la guerre 14-18
Centenaire de la guerre 14-18

Pour cette deuxième année de commémoration de la Grande Guerre, les structures culturelles de la Ville proposent un programme d'animations destiné à un public familial. Visible le jusqu'au 14 février, l'exposition Les Godillots, la Première Guerre mondiale en bulles, est en cours à la Bib. Elle présente le travail des créateurs de la BD Les Godillots, dont l'action se déroule durant la guerre 14-18. Marko, le dessinateur, y réalisera une performance graphique sur des textes lus, le vendredi 6 février à 18h30. En parallèle, une seconde exposition, 14-18 ST2 de David Cabiac, est proposée au Centre culturel jusqu'au 12 février. Le spectateur est plongé dans l'ambiance de la guerre au travers de photographies stéréoscopiques -l'ancêtre de la 3D- sur une bande sonore reprenant des textes d'Henri Barbusse et de Guillaume Appolinaire. Le théâtre Georges-Leygues quant à lui a programmé, le 10 février à 20h30, un concert-lecture avec la violoncelliste Emmanuelle Bertrand et le comédien Didier Sandre : Le Violoncelle de guerre, Maurice Maréchal et le poilu. Une version sous forme de conte musical sera présentée aux scolaires le lendemain. D'autres rendez- vous seront programmés en 2015, notamment lors du prochain Salon du Livre (28- 31 mai). >>> Découvrez le programme 2015
 Le Musée de Gajac
Le Musée de Gajac

Lieu d'émerveillements et d'interrogations, le Musée de Gajac se veut, depuis sa création, un espace où se croisent les esthétiques, les publics et les projets. De la peinture à la photographie, de la sculpture à la gravure, des amis de l'art aux néophytes, des scolaires aux touristes, le Musée est un carrefour d'émotions d'où partent des parcours ouverts à tous, dans l'esprit d'une culture accessible et joyeuse. En cette année 2015, la qualité des expositions et la richesse des animations sont renforcées par des innovations, notamment avec des horaires mieux adaptés aux flux de fréquentation, davantage d'ouvertures les jours fériés, et l'accueil des passionnés de peinture qui pourront venir copier les tableaux dès le mois de mars. N'hésitez pas à pousser la porte, toute l'équipe du Musée de Gajac vous attend, avec sa compétence et son sourire. Béatrice Delléa, adjointe au maire en charge de la Culture Patrick Cassany, maire de Villeneuve-sur-Lot     >> Feuilleter la plaquette 2015  Infos pratiques Musée de Gajac 2 rue des Jardins 47300 Villeneuve-sur-Lot Tél : 05 53 40 48 00 Fax. 05 53 01 57 64 musee@mairie-villeneuvesurlot.fr Musée climatisé accessible aux personnes à mobilité réduite. Visites commentées, sur rendez-vous. Les ateliers jeune public, ainsi que la médiation adulte sont payants. Tarifs selon conditions énoncées ci-dessous. Horaires d'hiver (de novembre à mars) du mardi au vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h samedi et dimanche de 14 h à 17 h Horaires d'été (d'avril à octobre) du mardi au vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h samedi et dimanche de 14 h à 18 h fermeture au public le lundi Fermeture les jours fériés : 1er novembre, 1er mai, 25 décembre et 1er janvier TARIFS Plein tarif : 3 € Tarif réduit : 1 € (sur présentation d'un justificatif) Enfants et adultes de 7 à 25 ans Étudiants Membres des Amis du Musée de Gajac Demandeurs d'emploi Élèves de l'École d'Art communautaire Groupes de plus de 10 personnes Gratuité (sur présentation d'un justificatif) Scolaires accompagnés, et Accueils de Loisirs Enfants de moins de 7 ans Membres de l'ICOM-ICOMOS Membres de l'Association générale des conservateurs des Collections Publiques de France Journalistes et photographes de presse >>> Site de l'association des Amis du Musée   Retrouvez sur http://vimeo.com/35580988 le mapping vidéo* réalisé sur la façade du Moulin de Gajac dans le cadre de l'exposition de décembre 2011 "Gajac, hors les murs". *animation visuelle projetée sur une structure en relief
 Villeneuve 2014 en images
Villeneuve 2014 en images

Villeneuve 2014 en images par mairie-villeneuvesurlot
Attentats : horreur et profonde tristesse
Attentats : horreur et profonde tristesse

Dimanche 11 janvier à 18h, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant la mairie pour un moment de recueillement. Une minute de silence a été observée en mémoire des victimes des attentats. Minute de silence à Villeneuve-sur-Lot par mairie-villeneuvesurlot    Patrick Cassany, maire de Villeneuve-sur-Lot, a appris avec consternation l'attentat contre la rédaction du journal Charlie Hebdo ce matin. "Cet attentat est un acte de barbarie d'une extrême violence, inqualifiable, inacceptable. Ce qui est visé, c'est la France, la République et ses valeurs dont la liberté de la presse est un pilier essentiel !" "Mes pensées vont avant tout aux victimes et à leurs proches", a t-il déclaré. Une minute de silence a été observée lors de la cérémonie des voeux aux agents municipaux qui s'est déroulée au théâtre Georges Leygues ce mercredi 7 janvier. La Ville de Villeneuve-sur-Lot a mis ses drapeaux en berne, ce jour, et ce, pendant 5 jours.    $j(window).load(function() {$j('.flexslider').flexslider({animation: 'slide'});});
Cérémonie des voeux aux Villeneuvois
Cérémonie des voeux aux Villeneuvois

Vendredi 9 janvier Patrick Cassany a présenté ses vœux aux personnalités, associations et corps constitués. A cette occasion, une minute de silence a été a été observée en mémoire des victimes des attentats.     Mesdames, Messieurs, Je suis très heureux de vous retrouver cette année, ici au théâtre Georges Leygues, à l’occasion de cette traditionnelle céremonie des voeux, comme je vous y avais accueilli l’an dernier, en janvier 2014, avec cette petite part d’incertitude propre à chaque année électorale où l’on ne sait pas qui, l’année suivante, présentera ses voeux. Mais les élections municipales ont eu lieu. Les Villeneuvois se sont prononcés. Malgré un contexte national et local difficile, cette période nous a démontrés que rien n’est impossible. Rien n’est impossible en effet pour une équipe déterminée, capable de surmonter les obstacles, maîtrisant ses dossiers, et plaçant Villeneuve au coeur de son action. C’est le cas de la municipalité que je conduisais et que vous avez reconduite pour un mandat de six ans. Rien n’est impossible, c’est donc la leçon que nous devons garder de 2014. Les élections municipales confèrent au maire et à la municipalité la légitimité démocratique et la durée nécessaire pour conduire son action au service des Villeneuvois. Ces élections et les faits permettent aussi de tordre le cou aux mauvaises augures qui, souvenez-vous en 2013, écrivaient que plus rien ne se ferait à Villeneuve. Comme si les cieux sombres allaient subitement recouvrir notre ville ! Souvenez-vous les grues du chantier du Pôle de Santé qui allaient s’arrêter, et le chantier être stoppé. Et pourtant, grâce à notre mobilisation auprès de la ministre de la Santé, le chantier s’est poursuivi et le Pôle de Santé a ouvert ses portes il y a quelques jours… Souvenez-vous, plus aucun travaux ne se feraient sur la RN 21. Et pourtant, aujourd’hui, et non sans avoir fait preuve d’une nécessaire vigilance, la mise en deux fois deux voies d’un nouveau tronçon est inscrite dans le prochain contrat de plan qui va être signé entre l’Etat et la Région... Souvenez-vous, le projet concernant la modernisation de la prison d’Eysses devait s’envoler… Et pourtant, la Garde des Sceaux m'a confirmé au début de l'automne le maintien du projet de modernisation tel qu’il avait été annoncé. En réalité et comme toujours, grâce à la détermination et au travail, Villeneuve est une ville forte de son histoire, qui vient d’ailleurs de fêter ses sept siècles et demi, et qui prépare son avenir. C'est une ville qui s'est profondément renouvelée, tout en sachant préserver les charmes de son passé, car un avenir ne s’appréhende bien que dans la mesure où le passé l’éclaire. C'est une ville qui prépare son avenir. Un avenir qui repose sur notre capacité à accompagner Villeneuve dans son développement, pour la rendre encore plus attractive. La cérémonie des voeux est bien sûr l’occasion d’évoquer les projets à venir, mais aussi les réalisations de l’année qui vient de s’écouler. Et à cet égard 2014 a vu l'aboutissement de projets structurants pour notre ville, ses habitants et le Villeneuvois. Au début de l'année, l’ancienne gare a été restaurée pour y accueillir les bureaux de Pôle Emploi, sans que cela ne coûte un centime au contribuable. Cela a permis de restaurer un bâtiment qui fait partie du patrimoine Villeneuvois et de boucler l’aménagement du quartier de l’ancienne gare où, souvenez-vous aussi, il n’y avait auparavant que des friches industrielles. Aujourd'hui, en lieu et place de ces friches, se trouve un nouveau quartier, avec le parc Mitterrand, la MVA, la voie verte, la maison des aînés, des logements, et Pôle Emploi. En fin d’année 2014, le 15 décembre, comme prévu, le Pôle de Santé du Villeneuvois a accueilli ses premiers patients. Cet équipement, qui représente près de 100 millions d’euros d’investissement, assurera pour le Villeneuvois la pérennité - pour plusieurs décennies - d’un établissement hospitalier public et privé, avec des équipements modernes et performants. Il sera aussi un pôle attractif pour de jeunes praticiens qui pourront venir s’y installer et déjà certains ont manifesté leur intention de venir y travailler. Début novembre, la nouvelle piscine de Malbentre a ouvert ses portes. Réalisée par la Communauté d’Agglomération, cet équipement permet de remplacer la piscine du Stadium, devenue obsolescente en raison de son grand âge. Ce nouvel espace aquatique, nous l'avons voulu pour les enfants, les milliers d’enfants du Grand Villeneuvois pour qu’ils puissent apprendre à nager. Pour les nageurs, de façon à pouvoir organiser des compétitions. Mais aussi pour les familles ou les jeunes retraités, en tenant compte de la demande croissante en matière de loisirs aquatiques et d’aquagym. 23 000 personnes ont déjà fréquenté la piscine de Malbentre depuis son ouverture il y a un peu plus de 2 mois. C'est le signe de son utilité et de son succès ! En septembre, une nouvelle navette gratuite a été mise en place pour assurer la desserte de la rive gauche et effectuer un trajet en boucle sur les boulevards tous les quarts d’heure. Parallèlement, le réseau des transports ELIOS a été mis en service et la Maison de la mobilité, qui regroupe tous les guichets de transports en commun, a ouvert ses portes au public en centre-ville. Parce que chaque fois que nous le pouvons, il nous faut réinstaller des services publics en centre ville. Enfin en septembre, après avoir pris le temps de la réflexion, du dialogue avec tous les acteurs de l’école - enseignants, parents d’élèves et mairie - nous avons mis en oeuvre les nouveaux rythmes scolaires. Aujourd’hui, avec le recul nécessaire, nous pouvons dire que cette mise en place s’est bien passée. Ces actions et ces réalisations montrent à quel point, aujourd’hui, les actions entre la Ville et l’Agglomération sont de plus en plus imbriquées, notamment pour les services ou les équipements importants. Depuis des décennies, Villeneuve a eu des charges importantes parce qu’elle assure seule des charges de centralité, finance seule des équipements qui bénéficient à tout le bassin de vie. C’est ce qui explique depuis des décennies le fait que la fiscalité communale y soit plus élevée. Vous le savez comme moi, le seul moyen de desserrer cet étau, c’est de renforcer l’intercommunalité et de mutualiser les moyens. C’est aussi pour cela que je me suis battu pour créer l’Agglomération du Grand Villeneuvois. Dans cette organisation nouvelle qui se met en place, chaque collectivité a son rôle, et celui de la commune est notamment d’assurer les actions de proximité, dans laquelle nous sommes particulièrement performants. La mutualisation des services est un sujet important qui nous concerne tous et qui, à terme, permettra des économies de moyens. La Ville et l’Agglomération vont y travailler dès le début de cette année. Comme je l’ai indiqué aux élus, je ne veux pas d’une mutualisation à la hussarde avec une fusion pure et simple des deux administrations. Nous procéderons, comme je l’ai toujours fait en construisant l’Agglomération du Grand Villeneuvois, en discutant d’égal à égal avec tous nos partenaires des autres communes. Nous définirons des stratégies gagnant-gagnant. Avant que ce sujet ne soit d’actualité, dès 2009, nous avions déjà créé le service commun de l’urbanisme, puis des contrôles de conformité et, plus récemment, celui des marchés publics. Nous allons donc poursuivre cette démarche et durant l’année 2015, nous aurons à choisir les domaines d’action ou de compétence, ainsi que notre rythme de mutualisation. Au delà de la mutualisation, nous devons tous être bien conscients que nous entrons dans une période nouvelle pour les collectivités territoriales, qui sera malheureusement marquée par une baisse forte de nos ressources. En effet, l’Etat demande aux collectivités de participer à hauteur de 11 milliards d’euros à l’effort de redressement national pour contribuer à sortir notre pays de la crise qu’il connaît depuis 2008. Cela signifie pour notre commune de Villeneuve-sur-Lot une diminution de nos dotations de 1,9 millions d’euros d’ici 2017 et de 2,2 millions d’euros pour la communauté d’agglomération. Cela signifie que nous allons devoir faire aussi bien avec moins de ressources. C’est un véritable défi qui nous attend pour maintenir un service public local de haute qualité et un niveau d’investissement qui réponde aux besoins de nos concitoyens. Parce que la question des ressources des collectivités territoriales sera cruciale dans les années à venir, tant en matière de finances que de ressources humaines, nous devons travailler avec toutes les collectivités territoriales à un développement cohérent du territoire. Depuis 2008, notre pays traverse une crise économique difficile, dont je mesure quotidiennement les effets en recevant des centaines de nos concitoyens qui sont dans la difficulté, qui recherchent un emploi. Pour autant, je sais que notre ville, que Villeneuve et le Grand Villeneuve ont des atouts, que ce territoire se bat et fait face. C’est pour cela que j’ai confiance . Il faut que nous ayons confiance en nos propres forces. Il faut que dans chaque instance, le Villeneuvois se fasse entendre et le cas échéant se défende. Ne sombrons pas dans le pessimisme ambiant qui fini par s’auto-alimenter. Soyons lucides et confiant. Regardons notre ville, ses défis, ses faiblesses parfois, mais aussi ses atouts. Villeneuve est une ville qui se bat et qui fait face. Pour le centre ville, il ne faut rien lâcher, que ce soit en terme de sécurité ou d’accompagnement des mutations du commerce de proximité. Rien n’est jamais acquis mais l’action va dans le bon sens. L’extension et la modernisation de la vidéo-protection ainsi que le partenariat entre la police municipale et la police nationale porte ses fruits. Notamment les patrouilles mixtes en uniforme qui ont contribué à apaiser les craintes en recréant ce qui me paraît indispensable : une police de proximité. De la même façon, il ne faut rien lâcher pour soutenir le commerce de centre ville, qui est en pleine mutation. La Ville va reconduire son dispositif qui a permis de rénover 103 devantures commerciales, et l’Agglomération a permis aux commerces de se fédérer autour de la maison du commerce et du site internet www.achetezavilleneuve.com qui réunit aujourd’hui plus 90 commerces. En matière d’habitat, nous venons de reconduire pour cinq ans une nouvelle OPAH. La précédente avait permis de rénover 70 logements dans la bastide. Il ne faut rien lâcher sur le centre ville, qui en tant que quartier prioritaire pourra bénéficier d’un contrat de Ville. C’est une opportunité supplémentaire qu’il nous faut saisir. Le gouvernement a décidé d’étendre ses dispositifs d’aides à des villes moyennes comme Villeneuve, Agen, Marmande, Auch ou Brive… Les critères retenus ont été la faiblesse des revenus de ses habitants. C’est un critère objectif qui ne nous a pas surpris. Si on veut faire une bonne politique, encore faut-il faire un bon diagnostic. Et c’est pour cela que dans les années précédentes, nous avions concentrer nos efforts en terme d’habitat, d’espaces publics, de sécurité sur le centre ville, parce que nous savions très bien que c’était là que se concentrait la population et l’habitat les plus fragiles. Et il ne faut pas laisser des quartiers s’engager dans un engrenage de délaissement et de délitement. Un conseil citoyen avec des habitants et des associations de ce quartier a commencé à travailler et à co-construire des projets d’actions. Je voudrais remercier ses membres pour leur participation. A propos du centre ville, je voudrai vous annoncer que Villeneuve a obtenu le premier prix du CAUE pour l’aménagement de la place d’Aquitaine, qui a, désormais, toute sa place dans notre bastide. Je veux remercier tous ceux qui ont travaillé à mes côtés pour mener à bien ce projet. La halle Lakanal, qui a été rénovée, doit me semble-t-il avoir vocation à accueillir des manifestations. Ce fut le cas pour la patinoire, qui a connu un grand succès et le prochain salon du livre s’y tiendra fin mai. En 2015, parmi les projets d’aménagement d’espaces publics, je citerai celui de l’avenue du Maréchal Leclerc, qui est désormais une artère commerçante d’entrée de ville. En matière de transports en septembre 2015, les liaisons TER en bus entre Villeneuve et Agen, devraient être cadencées toutes les demi-heure avec un tarif de 2 euros qui a été mis en place depuis janvier 2014. Ces bus circuleront sur la RN 21 dont la mise en deux fois deux voies d’un nouveau tronçon est inscrit dans le prochain Contrat de plan, même si il a fallu faire preuve de vigilance et de réactivité par rapport aux tentatives agenaises de détourner une partie des crédits pour une déviation Ouest d’Agen. Sans opposer les deux projets, qui se situent dans une continuité, cela n’était évidemment pas acceptable. Il fallait respecter les engagements pris. Enfin, en matière de santé, avec l’ouverture début février de la Maison de Santé des Haras, du Pôle de Santé du Villeneuvois, et l’extension de l’EHPAD des Fontaines de Gajac, l’offre d’accès aux soins et d’accueil des personnes dépendantes va s’accroître de manière tangible dans notre ville, et ce, dès 2015. 2015 débutera sous le signe de la jeunesse notamment avec une grande consultation qui sera prochainement lancée auprès des jeunes Villeneuvois pour mieux appréhender leurs besoins et leurs attentes. Notre ville a besoin de ses jeunes. Il nous faut être à leur écoute, pour que nos actions en direction de la jeunesse ne riment pas seulement avec prévention, mais aussi avec ambition, accompagnement, épanouissement, dynamisme et mobilité ! Cette action forte en direction des jeunes s’est déjà concrétisée par le vote, lors du dernier conseil municipal, d’une aide de 1000 euros aux associations villeneuvoises favorisant l’emploi d’un jeune dans leur structure. En 2015 et pour les années à venir, proximité et solidarité resteront essentielles. Notre action pour préserver le pouvoir d’achat des Villeneuvois doit se poursuivre en négociant avec notre délégataire une baisse du prix de l’eau. De trop nombreuses personnes pâtissent lourdement des difficultés liées à la crise économique et sociale. Nous devons bien-sûr, avec les moyens qui sont les nôtres être à leurs côtés et ne laisser personne au bord du chemin. L’an dernier, je me souviens vous avoir dit que pour avancer, il fallait de la passion, de la raison, et une ambition collective ! Avec l’équipe municipale, nous avons ces trois qualités qui nous permettent de maintenir la cap et d’assurer aux Villeneuvois des services municipaux de qualité. J’adresse à chacun d’entre vous mes vœux les plus sincères et les plus chaleureux pour 2015.   Villeneuve 2014 en images par mairie-villeneuvesurlot
Foire bimensuelle : déménagement au cœur de la Bastide
Foire bimensuelle : déménagement au cœur de la Bastide

Depuis le mardi 13 janvier, la foire bimensuelle* a quitté les boulevards pour s'installer sur le parvis de l'église Sainte-Catherine. Rajeunir l'image de la foire historique de Villeneuve, créer une synergie entre les forains et les commerçants de la Bastide et animer le cœur de Ville, tels sont les principaux objectifs de ce déplacement .   Le nouvel emplacement de la foire, sur le parvis de Sainte-Catherine, est un lieu particulièrement approprié qui accueille déjà des commerces non sédentaires les jours de marchés. Entièrement rénové en 2011, il offre un large et agréable espace libre de toute circulation. Outre une animation supplémentaire du centre-ville deux jours par mois, c'est un véritable effet de dynamique entre les différents commerces qui est attendu de ce déménagement. Une fois entrés au cœur du centre-ville, les habitués de la foire pourront alors poursuivre leurs achats dans les boutiques de la ville et inversement, les clients des commerçants locaux auront tout loisir de découvrir les étals des forains. Il faut noter que cette mesure est le fruit d'une démarche concertée entre la municipalité, les marchands non sédentaires et les commerçants du centre-ville qui ont été consultés pour la mise en œuvre de cette mesure. Les remarques et propositions de chacun ont été prises en compte et ont permis de finaliser le plan d'installation des forains autour de l'église Sainte-Catherine. * La foire se déroule les deuxième et quatrième mardis du mois, de 8h à 19h sur le parvis de l'église Sainte-Catherine (rue Sainte-Catherine, rue de Penne et rue Ozanam). Elle accueille une trentaine de commerçants.
Recensement : du 15 janvier au 21 février 2015
Recensement : du 15 janvier au 21 février 2015

Le recensement de la population pour l'année 2015 s'effectuera du jeudi 15 janvier au samedi 21 février inclus. Depuis 2004, l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques sonde annuellement 8% des Villeneuvois pour actualiser ses données et offrir une radiographie plus nette de la ville. Pour cette nouvelle enquête, cinq Villeneuvoises ont été recrutées en tant qu'agents recenseurs. Il s'agit de Régine THIOT, Rose-Marie SIGNORET, Marie-Chantal BROUAT, Betty CHEMINOT et Oifia MAACH. Leur rôle ? Se présenter au domicile des Villeneuvois sélectionnés et leur remettre un questionnaire à remplir, ainsi qu'une notice explicative. En cas d'incapacité ou d'invalidité, elles peuvent ponctuellement assister les personnes en difficulté ; elles récupéreront ensuite chaque fiche renseignée. Les cinq agents seront munies d'une carte d'accréditation avec photo qu'elles présenteront à chaque visite. De gauche à droite - Betty CHEMINOT, Régine THIOT, Rose-Marie SIGNORET, M-Chantal BROUAT et Oifia MAACH Nouveauté 2015 : les Villeneuvois peuvent remplir et renvoyer le questionnaire directement en ligne par Internet sur le site : www.le-recensement-et-moi.fr Marche à suivre : cliquer sur « recensement en ligne ». Utiliser le code d'accès et le mot de passe qui figureront sur la première page du document pour se connecter au site. Saisir les informations renseignées par l'agent recenseur concernant votre logement. Et vous n'avez plus qu'à vous laisser guider. Bon à savoir : L'anonymat des personnes recensées est préservé. Les informations recueillies sont confidentielles et uniquement destinées à l'INSEE, qui les transformera en statistiques. Chaque réponse est importante. Pour que les résultats du recensement soient de qualité, il est indispensable que chaque personne interrogée remplisse les questionnaires. Participer au recensement est un acte civique. Aux termes de la loi du 7 juin 1951, c'est une obligation. Pour toute information : Mairie, service Recensement, 05 53 41 53 26.
Article de Florence Aubenas dans Le Monde
Article de Florence Aubenas dans Le Monde

 Florence Aubenas présente à Villeneuve depuis quelques jours a signé dimanche un article dans Le Monde : http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/01/10/ca-y-est-on-l-a-notre-11-septembre_4553257_1653578.html      >>> Voir l'article en pdf
Continuer à bâtir un avenir pour le Villeneuvois
Continuer à bâtir un avenir pour le Villeneuvois

Avec le Villeneuvois au coeur, nous affronterons avec la même détermination qui nous a animée en 2014 les mois à venir et l’année 2015 qui commence. Nous le ferons en pensant d’abord aux jeunes Villeneuvois que nous allons consulter sur leurs attentes et leurs projets dès le premier trimestre. Pour les familles, les entreprises, mais aussi les collectivités dont j’ai la charge, les temps sont difficiles. Nous entrons dans une période nouvelle où les ressources seront plus rares. L’Etat demande aux collectivités territoriales de participer à hauteur de 11 milliards d’euros à l’effort de redressement national pour sortir de la crise que notre pays subit depuis 2008. Cela se traduira pour Villeneuve-sur-Lot par une baisse de ses dotations d’ici 2017 de 1,9 millions d’euros, et pour l’Agglomération du Grand Villeneuvois, par une baisse de 2,2 millions d’euros. Ce sont donc de vrais défis qui nous attendent pour les années à venir pour pouvoir maintenir des services publics locaux de haute qualité, et un niveau d’investissement compatible avec nos besoins. Nous allons devoir faire aussi bien avec moins. Mais malgré ce contexte difficile, je vois chaque jour à Villeneuve et dans le Villeneuvois des hommes et des femmes qui se battent et qui font face. Parce que je connais nos atouts et nos forces, j’ai confiance. Il nous faudra ensemble poursuivre l’action engagée ces dernières années pour préparer l’avenir de ce territoire : une déviation Sud Ouest de Villeneuve dont on parlait depuis 30 ans et qui est désormais devenue une réalité, un Pôle de Santé du Villeneuvois qui vient d’ouvrir ses portes, des maisons médicales pluridisciplinaires, une nouvelle piscine à Malbentre qui remplace le Stadium et complète le complexe sportif de la Myre Mory, un réseau de voies vertes, la décision unanime des élus du Grand Villeneuvois de poursuivre la mise en deux fois deux voies de la RN 21. Cela souligne encore plus la nécessité de faire entendre la voix du Villeneuvois, défendre les projets de ce territoire, en liaison étroite avec la Ville et l’Agglomération. En ce début d’année, parce que rien n’est impossible, nous continuerons à bâtir pierre après pierre, un avenir pour le Villeneuvois et ses habitants auxquels j’adresse tous mes voeux de bonheur, de santé, et de réussite dans leurs projets. Patrick CASSANY
Etat civil : les chiffres de 2014
Etat civil : les chiffres de 2014

Le calcul annuel des actes de l’état-civil villeneuvois pour l’année 2014 vient de sortir*. A ce jour, on dénombre : 79 mariages (même nombre qu'en 2013). 788 naissances (contre 803 en 2013). 526 décès (contre 582 en 2013). Palmarès des prénoms 2014 : Chez les garçons, Lucas, en tête du palmarès villeneuvois en 2012 et 2013 est détrôné par Louis et Léo qui se partagent la première place (9 occurrences chacun). Ethan, Lucas (avec ou sans s) et Nolan (ou Nolhan) se partagent la deuxième position (donnés 7 fois), suivis de près par Enzo, Tom (ou Thom), Théo avec ou sans h, Mathéo (ou Matéo/Mattéo), Raphaël ou Rafael (6 fois), Gabriel, Hugo, Nathan, Rayan, et Timéo (5 fois). Du coté des filles, Lilou (écrit également Leelou et Leeloo) fait son entrée dans le top 10 des prénoms les plus donnés et prend la tête du classement avec 9 occurrences. Léna progresse à la deuxième place, ex-aequo avec Chloé ou Cloé (8 fois). Suivent les classiques : Zoé, Inès, Jade, Lina (6 fois), Clara (ou Klara) et Lola (5 fois). * Les chiffres définitifs pour l’année complète ne seront connus que le 5 janvier 2015 ; les déclarations de naissances pouvant se faire dans les 3 jours ouvrables après la naissance.
Faux démarcheurs : la mairie alerte
Faux démarcheurs : la mairie alerte

Une personne prétendant agir pour le compte de la mairie se présente actuellement au domicile de Villeneuvois pour leur proposer des placements financiers. La Ville de Villeneuve-sur-Lot communique qu'elle réprouve vivement ces méthodes et qu'elle n'a jamais mandaté quiconque pour procéder à de telles démarches sur le territoire communal. En cette fin d'année propice aux démarchages en tout genre, elle appelle les Villeneuvois à la plus grande prudence et au respect de quelques recommandations : - Éviter de faire pénétrer une personne inconnue dans votre domicile, quelle que soit la raison invoquée. - Tout individu se présentant au domicile doit être annoncé et présenter une carte professionnelle. - Vérifier l'identité des personnes, même de celles se prétendant de l'autorité publique, en demandant, un numéro de téléphone fixe officiel à appeler pour confirmer son identité. - Ne rien signer et demander un délai de réflexion. En cas de doute, contacter la Police municipale (05 53 49 50 30) ou la police nationale (17, appel gratuit).
Quand le forum change de formule...
Quand le forum change de formule...

Inédite, insolite, bouleversante : la 11e édition du forum « Emploi Handicap » organisée par la Ville à la Maison de la Vie Associative le 20 novembre dernier n'aura laissé personne indifférent. Destinée à favoriser la mise en relation des travailleurs handicapés avec les employeurs du Villeneuvois, la manifestation avait pris la forme, cette année, d'une représentation théâtrale. Devant une salle comble – pas moins de 300 personnes – les comédiens professionnels du Théâtre sur Mesure ont présenté plusieurs saynètes, figurant un lieu de travail où les travailleurs apprennent l'arrivée prochaine d'un collègue handicapé. Et les spectateurs ont assisté à un festival d'idées reçues et de lieux communs sur le handicap en général, les travailleurs handicapés en particulier. Dans la salle, les rires fusent, des têtes approuvent, parfois les visages se tendent, les yeux s'embuent. « En jouant sur la gamme des émotions, de façon parfois crue, on essaie de montrer la vie au travail, explique Hubert Desplat, directeur de la compagnie et intervenant durant la représentation. Mais pour ne pas rester sur le registre émotionnel, qui fausse parfois le jugement, un consultant intervient et échange avec le public pour aller au-delà de la scène de théâtre ». Cette opération de sensibilisation s'adressait à la fois aux travailleurs handicapés, et au jugement qu'ils peuvent porter sur le monde de l'entreprise, mais également aux chefs d'entreprises présents dans la salle et les « a priori » au sein même de leur société. Stéphane Buffa, est l'un d'entre eux. Directeur technique de MGA, entreprise villeneuvoise spécialisée dans la mécanique de précision, il est présent chaque année sur le Forum et a déjà engagé de plusieurs travailleurs handicapés. S'il avoue avoir souri à de nombreuses reprises lors de la représentation, il en tire aussi un enseignement principal. « Il est aisé pour moi d'intégrer un travailleur handicapé car je suis avant tout convaincu par les qualités de chacun. Mais il faut pas que j'oublie que j'ai des collègues qui ont peut-être certains des préjugés que nous avons entendus. Il y a sans doute encore un travail à mener en interne ». « Ce combat contre les préjugés, c'est celui que nous menons à la mairie de Villeneuve depuis 2001, rappelle Marie-Françoise Béghin, 1ère adjointe au maire, en charge des Affaires sociales. Et ce que nous constatons, c'est qu'il y a encore des barrières à faire tomber, des batailles à mener pour qu'on emploie des personnes, non pas pour les quotas mais toujours pour leurs compétences », assure-t-elle. En marge de cette matinée de sensibilisation, les travailleurs handicapés ont pu déposer leur CV, mais aussi consulter des offres présentées par les chefs d'entreprises du Grand Villeneuvois. Certains se sont même inscrits à des visites d'entreprises, organisées chez Gifi, Mac Donald's, MGA ou encore SIGA en présence de Marie-Françoise Béghin et du maire de Villeneuve Patrick Cassany. L'an prochain, le « Forum » reprendra sa forme initiale, basée sur des entretiens individuels entre travailleurs handicapés en recherche active d'emploi et les chefs d'entreprises mobilisés (45 entreprises avaient participé à l'édition 2013) en présence des très nombreux partenaires sociaux. $j(window).load(function() {$j('.flexslider').flexslider({animation: 'slide'});});
Maison des aînés : une consultation fructueuse
Maison des aînés : une consultation fructueuse

Pour améliorer le service et le fonctionnement d'une structure, quoi de mieux que de demander leur avis aux utilisateurs ? C'est ce que vient de faire le Pôle Seniors au cours du premier Comité Consultatif de la Maison des Aînés. Voilà cinq ans tout juste que la Maison des Aînés a ouvert ses portes au coeur du parc François-Mitterrand. Née d'une profonde volonté politique, la création de cette structure chaleureuse, assortie de très nombreux services, a valu à Villeneuve d'être labellisée « ville amie des Aînés », seule ville distinguée d'Aquitaine. Destinée aux Villeneuvois de plus de 60 ans, elle a su combler un manque d'accueil et d'activités qui faisait défaut aux seniors. Aujourd'hui, elle a trouvé son public puisque 400 seniors en franchissent les portes chaque semaine. « Néanmoins, il n'est pas question de s'endormir sur nos lauriers, insiste l'adjointe aux Affaires Sociales Marie- Françoise Béghin. Nous devons au contraire travailler au quotidien, avec le concours de tous, pour améliorer l'existant ». C'est ce qui s'est passé début novembre avec la tenue d'un Comité Consultatif réunissant intervenants, usagers, associations hébergées dans la structure et l'équipe du Pôle Seniors du CCAS. A l'issue de la réunion, chacun a été ravi d'avoir été associé à la réflexion. Des pistes de travail se sont dégagées, et des consensus ont été trouvés, notamment en terme de transport (couplage du transport public à celui du CCAS), d'activités nouvelles -principalement sportives- très plébiscitées et d'ateliers à renforcer. « Je dresse le bilan d'une crise de croissance, a conclu le maire Patrick Cassany qui présidait ce Comité. Il y a des actions à développer ; nous les gérerons de façon pragmatique avec la volonté d'agir au mieux pour les seniors de Villeneuve, et de façon raisonnable, avec les moyens qui sont les nôtres ».
Bouche à Oreille
Bouche à Oreille

 Le dernier numero du magazine du Centre culturel municipal de Villeneuve-sur-Lot vient de sortir. >>> Téléchargez le n° 13 - Novembre 2014   Au sommaire :   ÉVÉNEMENT La parole aux Villeneuvois p.4 SPECTACLES Projets culturels communs p.6 ATELIERS Quoi de neuf ? p.8 Résidences Zik’Attitude p.9 EXPOSITIONS Au Centre culturel p.10 Hommage aux maîtres de l’image p.11 BIBLIOTHÈQUE Du nouveau à la Bib ! p.12 Keskili “fait sa nuit” p.13 ASSO Conférences p.14 AGENDA p.16     >>> Téléchargez le n° 12 - Mars 2014 >>> Téléchargez le n° 11 - Octobre 2013 >>> Téléchargez le n° 10 - Mars 2013  
Le Centre aquatique de Malbentre a ouvert ses portes.
Le Centre aquatique de Malbentre a ouvert ses portes.

Lundi 3 novembre au matin, les écoliers ont pu découvrir la nouvelle piscine et en particulier le bassin d'apprentissage; peu profond (de 1m à 1,20m) et tempéré, il est idéal pour les activités scolaires.   $j(window).load(function() {$j('.flexslider').flexslider({animation: 'slide'});}); Ils n'ont pas résisté et ont également voulu essayer l'espace balnéo-détente. Plus tard dans la journée, le public a pu à son tour profiter des nouvelles installations. Les nageurs ont particulièrement apprécié le bassin sportif de 25m avec ses 6 lignes de nages. En soirée, la nocturne hebdomadaire (ouverture jusqu'à 22h) a remporté un vif succès. http://www.grand-villeneuvois.fr/piscine.php
RN 21 : ouverture de l'enquête d'utilité publique
RN 21 : ouverture de l'enquête d'utilité publique

L'enquête préalable à la déclaration d'utilité publique de l'aménagement à 2x2 voies de la RN 21 sur la section « La Croix Blanche/Monbalen » et à la mise en compatibilité des plans locaux d'urbanisme des communes de La Croix-Blanche et de Saint-Antoine de Ficalba se déroulera du 27 octobre au 28 novembre 2014. Cet aménagement s'inscrit dans le projet de modernisation de l'itinéraire RN21 entre Agen et Villeneuve-sur-Lot. Il prévoit la mise à 2x2 voies avec création de carrefours giratoires et suppression des accès directs. Cette procédure est dans la continuité de la déclaration d'utilité publique de la section « Accès Sud de Villeneuve-sur-Lot », intervenue le 14 mars dernier. L'enquête publique est une étape essentielle dans la participation citoyenne. Elle permet à chacun de : s'informer sur la nature de l'aménagement projeté, et formuler des observations quant à l'utilité du projet sur la base de la présentation de l'aménagement et de l'étude d'impact figurant dans le dossier d'enquête publique. Ce dossier sera consultable dans les mairies de Monbalen, Saint-Antoine de Ficalba, La Croix Blanche et Castella. Le public pourra consigner ses observations dans des registres, disponibles sur les lieux d'enquête, ou les envoyer par courrier au commissaire enquêteur, à la mairie de La Croix- Blanche, siège de l'enquête. Le commissaire enquêteur recevra également le public, afin de recueillir ses observations, lors de permanences, qui se tiendront au mois novembre, le : 5 de 9 h à 12 h à la mairie de La Croix-Blanche, 12 de 14 h à 17 h à la mairie de Saint-Antoine de Ficalba, 14 de 14 h à 17 h à la mairie de Castella, 25 de 9 h à 12 h à la mairie de Monbalen. La déclaration d'utilité publique, décision susceptible d'intervenir à l'issue de cette phase, est attendue au plus tard un an après la clôture de l'enquête préalable.
Eysses : Christiane Taubira confirme la rénovation de la prison
Eysses : Christiane Taubira confirme la rénovation de la prison

Le centre de détention d'Eysses sera rénové et restructuré en 2015 : c'est ce que vient de confirmer par courrier la garde des Sceaux et Ministre de la Justice Christiane Taubira au maire de Villeneuve-sur-Lot Patrick Cassany. Découvrez ici l’intégralité de ce courrier : >>> Télécharger le courrier
RN21 Villeneuve-Agen : une motion adoptée à l'unanimité par le Conseil Communautaire.
RN21 Villeneuve-Agen : une motion adoptée à l'unanimité par le Conseil Communautaire.

Le conseil communautaire de l'Agglomération du Grand Villeneuvois, réuni hier soir, a adapté à l'unanimité une motion pour poursuivre l'aménagement de la RN21 entre Villeneuve et Agen. Voici le texte de cette motion :  Les élus du Grand Villeneuvois, réunis en Conseil communautaire le 30 septembre 2014, tiennent à réaffimer leur engagement pour la poursuite de la mise en deux fois deux voies de la RN 21 entre Villeneuve et Agen. Ce projet a été inscrit depuis plusieurs années dans le PDMI. Un premier tronçon a pu être aménagé. Il faut maintenant poursuivre en réalisant le tronçon entre Saint- Antoine-de-Ficalba et La Croix Blanche. Il s’agit d’un axe majeur en terme de circulation routière dans le département, et majeur également pour l’aménagement du territoire départemental puisqu’il relie les deux principaux bassins de population. C’est sur cet axe que sont relevés les plus importants flux de circulation. Ce projet est essentiel au désenclavement du bassin villeneuvois. Cela fait des années que les élus et les acteurs économiques de ce territoire le considérent comme prioritaire. Les élus du Grand Villeneuvois demandent le respect des engagements et des délibérations prises en 2011 par le Conseil général, l’Agglomération du Grand Villeneuvois et l’Agglomération d’Agen, pour co-financer avec l’Etat à hauteur de 40 % la poursuite de ce chantier entre Saint-Antoine et La Croix Blanche. La participation de chacune des trois collectivités étant proportionnelle à son budget d’investissement. Parce que la poursuite de l’aménagement de cet axe est essentiel au désenclavement de notre territoire, les élus du Grand Villeneuvois réaffirment leur soutien aux maires des communes riveraines de la RN 21, qui avaient écrit au Préfet de Région le 7 juillet dernier, et au Président de l’Agglomération, qui s’est rendu deux fois - en juin et en juillet - au Ministère des Transports, pour que l’aménagement de la RN 21 reste bien la première priorité du prochain Contrat de Plan entre l’Etat et la Région. Si nous pouvons comprendre que le président de l’Agglomération d’Agen veuille un nouveau pont sur la Garonne à Camélat, ce qui est cohérent dans le cadre de l’aménagement de l’agglomération agenaise, il est inacceptable qu’il demande qu’il soit financé en prélevant les crédits prévus pour l’aménagement de la RN 21 entre Villeneuve et Agen. L’agitation qu’il suscite sur ce dossier est même aussi préjudiciable aux entreprises de travaux publics, parce que sa seule conséquence pourrait être de donner un prétexte à l’Etat pour suspendre ses financements en cette période de restriction budgétaire. Il faut que ces investissements prévus puissent au contraire être réalisés le plus rapidement possible, dans le cadre du prochain CPER, et dans la suite de l’enquête publique qui commencera le 27 octobre 2014. - Nous demandons au président de l’Agglomération d‘Agen de cesser de créer de l’agitation et de la confusion au détriment du Villeneuvois, de son développement économique, et de l’aménagement du Lot-et -Garonne. - Nous demandons au président de l’Agglomération d’Agen de respecter ses engagements et les déliberations prises. - Nous demandons au président du Conseil général, co-financeur, de faire preuve de la plus grande vigilance pour que les engagements pris soient respectés et les intérêts de notre bassin de vie du Grand Villeneuvois défendus.  
Travaux : touche finale rue François VILLON
Travaux : touche finale rue François VILLON

La seconde tranche des travaux de rénovation de la rue François-Villon, celle concernant la partie basse de la rue, a démarré. La phase 1 de la réfection de la rue François-Villon avait débuté en 2011. Elle s'était interrompue le temps du chantier de la rocade. Plus de passage d'engins de chantier, de camions et autres véhicules qui auraient détérioré rapidement une chaussée toute neuve : les travaux sur la partie basse de la rue François-Villon vont pouvoir être achevés. Ils vont permettre de créer un trottoir pour sécuriser le trajet des piétons et refaire entièrement la chaussée. Un nouvel éclairage public sera également installé, comme cela a été fait pour le reste de cette longue voie. Même si les travaux d'assainissement et l'enfouissement des réseaux électriques et de téléphones ont été réalisés lors de la première tranche, 2 mois de travaux et un budget de 100 000 € HT seront quand même nécessaires pour donner une nouvelle jeunesse à cette portion, parallèle à la nouvelle rocade. Pour mémoire : le coût de la première phase du chantier a été de 430 000 € ttc (hors assainissement). Le maire, Patrick Cassany et Michel Asperti, adjoint en charge des travaux, ont rencontré les riverains à l'occasion d'une visite de chantier.
Faciliter les déplacements en centre-ville : une seconde navette gratuite
Faciliter les déplacements en centre-ville : une seconde navette gratuite

Depuis le premier septembre,  une seconde navette gratuite relie les deux rives du Lot en effectuant une boucle sur les boulevards. Faciliter les déplacements en centre-ville et rendre plus accessibles les différents services publics (la mairie, la Poste, Pôle Emploi, le Pôle Urbanisme, la future Maison de santé des Haras, la crèche, les écoles d'arts et de musique...), sont les principaux objectifs de cette nouvelle navette. Avec un départ de l'Hôtel de Ville tous les quarts d'heure, elle permet de se déplacer rapidement dans le coeur de la Bastide en desservant les arrêts :  Hôtel de Ville Danton (Gendarmerie, Crèche St Etienne) Voltaire (Pôle Urbanisme, Maison de Santé pluriprofessionnelle) Camille Desmoulins (Pôle Emploi, Maison de la Vie Associative, Maison des Aînés) Révolution (Maché Bio) La Poste (Maison de la Mobilité, Musée de Gajac, La Poste) Libération Hôtel de Ville. (Commissariat, mairie) Cette navette « Boulevards » circule du lundi au samedi de 7h30 à 19h30.    Rappelons que plus de 100 000 voyageurs utilisent déjà chaque année la navette Bastide Express qui permet de rejoindre gratuitement le centre-ville depuis le parc des expositions et son vaste parking. Avec plus de 1200 places gratuites, pas de problème de stationnement, les automobilistes peuvent y laisser leur véhicule toute la journée. Ces deux navettes, accessibles aux personnes à mobilité réduite, peuvent accueillir 21 passagers.
Fêtons le miel de la Bastide !
Fêtons le miel de la Bastide !

Retour en images sur la Fête du miel. « Les Toits de la Bastide », le miel -toutes fleurs- de Villeneuve-sur-Lot était à l'honneur le vendredi 12 septembre 2014, à l'occasion de la première récolte. Ce miel est produit par les ruches installées sur le toit du Centre culturel. Fete du miel à Villeneuve-sur-Lot par mairie-villeneuvesurlot Pour célébrer cet événement, la Ville a organisé, en partenariat avec l'association l'Abeille Gascone, la Fête du Miel, une animation festive et pédagogique.   Le public a eu l'occasion de visiter les ruches, de les observer et de comprendre comment s'y organise la vie. Les visiteurs ont également pu s'initier à l'extraction du miel, à la fabrication de bougies à la cire d'abeille, et déguster le miel au moment de son extraction. Environ 80 kg de miel ont été extraits ce jour-là des quatre ruches implantées sur le toit du Centre culturel, pour une cuvée 2014 spéciale « 750 ans de la Bastide ».  
La Maison de la Mobilité : un lieu unique pour tous les transports.
La Maison de la Mobilité : un lieu unique pour tous les transports.

Cette rentrée 2014 est décidément placée sous le signe des transports. Après le lancement début juillet d'Elios, le nouveau réseau de bus de l'Agglomération du Grand Villeneuvois, la mise en service de la nouvelle navette gratuite sur les boulevards, c'est maintenant la Maison de la Mobilité qui vient d'ouvrir ses portes.  Acheter un billet de train, un ticket de bus pour Agen, Marmande ou Fumel, se renseigner sur le réseau urbain, les horaires SNCF ou même louer un vélo, tout cela est désormais possible au sein de la Maison de la Mobilité. Située en face de La Poste, à l'angle de la rue du Collège et de la rue de la Fraternité, elle permet de retrouver en centre- ville, tous les services liés aux transports en commun. Ce regroupement des services va bien évidemment faciliter la vie des usagers, mais il répond également à un autre objectif de l'action municipale : installer de nouvelles activités en centre-ville pour y attirer des clients potentiels pour les commerces. Maison de la Mobilité 22 rue du Collège Tél : 05 53 40 23 30 Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 15h à 18h30 (ouvert le premier et dernier samedi du mois de 9h30 à 12h) Retrouvez toutes les informations, les horaires et plans des lignes du nouveau réseau de transports Elios sur le site Internet : www.bus-elios.fr   Inauguration de la Maison de la Mobilité le 15 septembre 2014
Réforme des rythmes scolaires
Réforme des rythmes scolaires

  Quel emploi du temps pour les élèves des écoles maternelles et élémentaires de Villeneuve ? Découvrez toutes les nouveautés dans un cahier spécial édité par la mairie. >>> Téléchargez le cahier spécial rythmes scolaires (pdf)   La Ville de Villeneuve s’est engagée depuis un an et demi dans la mise en œuvre de l’aménagement des rythmes scolaires et éducatifs. Elle a fait le choix de reporter l’application de la réforme en 2014 afin que la réflexion soit menée dans la plus grande concertation.  Aperçu des modifications et des nouveaux éléments mis en place.    Que dit la réforme ? Cette réforme est un projet de refondation de l’école qui se base sur un constat : Avec la semaine à 4 jours, telle qu’elle est actuellement, les élèves français sont ceux qui ont le moins de jours d’école -144 contre 180 en moyenne dans les autres pays européens. Mais ils ont aussi des journées plus longues et plus chargées que leurs camarades, sources de fatigue et de difficultés scolaires. La réforme vise aussi à appliquer des principes qui font l’unanimité chez les chronobiologistes : - une journée de classe allégée (5h30 maximum) - les heures de classe mieux réparties sur la semaine (étalées sur 9 demi-journées au lieu de 8) - une programmation de l’enseignement à des moments où la concentration de l’enfant est la plus grande (le matin, les enfants sont plus éveillés et attentifs ce qui leur permet de progresser plus vite). Quels changements par rapport à la situation actuelle ? . Une demi-journée de plus de classe par semaine Villeneuve a choisi de transférer sur le mercredi 3 heures de temps scolaire prélevées sur les autres jours de la semaine. Les enfants auront le même nombre d’heures d’enseignement mais étalées sur la semaine. Depuis 2008 : 24 heures de classe x 4 jours (8 demi-journées). Avec la réforme : 24 heures de classe x 4,5 jours (9 demi-journées)   . Des journées d’enseignement allégées Avant la réforme : classe de 9h à 12h et de 14h à 17h = 6h Avec la réforme : classe de 9h à 12h et de 14h à 16h15 (maternelle) = 5h15                                  classe de 9h à 12h et de 13h45 à 16h (élémentaire) = 5h15 . L’horaire de fin de la classe avancé Avant la réforme : fin du temps d’enseignement à 17h Avec la réforme : fin du temps d’enseignement à 16h (élémentaire) et 16h15 (maternelle)  . La mise en place de nouveaux Temps d’Activités Périscolaires (TAP) gratuits Lundi, mardi et jeudi La fin des classes se situant plus tôt, la réforme confie désormais 3h par semaine d’activités aux mairies. Ces temps proposent aux enfants différents ateliers encadrés par des personnels qualifiés et/ou expérimentés (BAFA, BPJEPS, Professeurs des écoles, éducateurs sportifs, etc.), et ouverts aux associations. Ex : contes du monde, initiation au théâtre, au cirque, au sport (escrime, ping-pong...), à l'environnement, à la citoyenneté, au vivre-ensemble, etc. Ils sont gratuits et non obligatoires mais l’enfant inscrit est tenu d’y assister jusqu’à la fin, soit 17h15. Attention, il n'y a pas de TAP le vendredi.   A noter : la municipalité s’est engagée à ce que la mise en place de la réforme n’ait aucune répercussion financière sur le budget des familles. C’est pourquoi ces TAP seront entièrement gratuits. Leur coût de fonctionnement global, estimé à 400 000 euros, sera entièrement pris en charge par la commune, ce qui représente un effort important de la municipalité. . Modifications concernant l’accueil périscolaire Appelé parfois indûment « garderie », l’accueil périscolaire est un temps (hors enseignement) pendant lequel un encadrement est proposé aux enfants -dans les locaux de l’école- par le personnel des écoles le matin, et des animateurs le soir. Il s’agit d’un service municipal proposé dans la continuité du service déjà existant. Si les horaires de l’accueil matinal sont inchangés, ceux de l’accueil du soir sont raccourcis de 30 minutes Avant la réforme : accueil du matin de 7h30 à 8h50 / accueil du soir de 17h à 19h Avec la réforme : accueil du matin de 7h30 à 8h50 / accueil du soir de 17h15 à 18h30 A noter : jusqu’à présent, l’accueil était payant en maternelle mais gratuit en élémentaire. A compter de la rentrée, une tarification sera mise en place dans les élémentaires dans le cadre d’une uniformisation du service d’accueil. Elle sera toujours établie en fonction du quotient familial, c’est-à-dire en fonction du revenu des familles. Attention : si cette tarification intervient parallèlement à la réforme des rythmes scolaires, elle n’est pas liée à elle.   En école élémentaire, les études surveillées seront maintenues de 17h30 à 18h15 (excepté le vendredi) sur le temps d'accueil périscolaire. Le vendredi, comme il n'y aura ni TAP ni études surveillées, le temps d'accueil débutera à 16h15 jusqu'à 18h30. A noter : le vendredi, l'accueil des enfants sera gratuit pour les familles jusqu'à 17h15, heure habituelle de sortie.   Bon à savoir : les enfants inscrits à l'accueil périscolaire se verront proposer un goûter. Il sera composé d'au moins un fruit frais chaque jour. Pause méridienne réduite d’un quart d’heure dans les élémentaires Avant la réforme : 12h-14h Avec la réforme : 12h-13h45 Cette pause-déjeuner est supérieure à celle à mettre en place (qui doit être d’au moins 1h30) afin de permettre aux enfants qui déjeunent hors de l’école de bénéficier d’un temps de pause suffisant. La pause méridienne est inchangée dans les maternelles, où elle s'accompagne d'un temps de sieste profitable aux plus petits. Et le mercredi ? Même fonctionnement que les autres jours de la semaine le matin. Entre 12h et 12h30 (12h50 exceptionnellement), les parents pourront venir chercher leurs enfants. A noter : ce service d’accueil est gratuit pour les familles. Ils peuvent aussi les confier pour l’après-midi aux accueils de loisirs municipaux. - Maternelle : les enfants seront acheminés en bus, accompagnés par des animateurs, au restaurant de l’école Jules-Ferry puis rejoindront l’accueil de loisirs des Fontanelles. - Elémentaire : les enfants seront acheminés en bus, accompagnés par des animateurs, au restaurant de l’école Descartes puis rejoindront l’accueil de loisirs Descartes. Ils pourront par la suite les récupérer de 17h à 18h30 (contre 19h précédemment). A noter : le transport est pris en charge par la mairie.     >>> Une organisation concertée pour une planification méthodique   Une large mobilisation des associations Afin de mener à bien les nouveaux Temps d'Activités, un appel à projet a été lancé auprès des associations villeneuvoises, mais également des enseignants et des animateurs municipaux. Une sélection des projets les plus cohérents avec la demande a été effectuée afin de proposer ces ateliers à la rentrée prochaine. Plus de 50 associations locales ont déposé un dossier, désireuses de s'associer au projet éducatif. Avant les vacances d'été, elles se verront proposer un planning d'intervention pour l'année scolaire 2014/2015. Un effort organisationnel et financier assumé par la mairie Dans l'intérêt des 1 972 écoliers inscrits à ce jour dans les écoles publiques, la Ville et ses partenaires ont travaillé à des emplois du temps qui vivent au rythme de l'enfant. En interne, cela a demandé un travail très lourd de réorganisation de l'ensemble des plannings de temps de travail des agents des écoles, des animateurs municipaux, des personnels des restaurants scolaires et de la cuisine centrale. La mairie a également lancé un plan de formation spécifique du personnel municipal : 23 agents des écoles élémentaires ont été formés au BAFA ; une formation financée par la mairie. Parce qu'elle s'était engagée à ne pas faire supporter le poids de la réforme aux familles, Villeneuve a choisi de prendre à sa charge différentes dépenses sans impacter le budget des Villeneuvois. Ainsi, la mairie assumera le coût du transport en bus du mercredi, les salaires des animateurs des Temps d'Activités périscolaires et celui des intervenants privés ou associatifs (soit environ 116 personnes)... sans incidence sur le taux d'imposition communal. Il est également prévu l'achat d'équipement nécessaire aux différentes activités et des aménagements de locaux afin de permettre leur bon déroulement dans les écoles. Pour quel coût ? S'il est difficile de chiffrer le coût réel de cette réforme pour la Ville, intimement lié au taux de fréquentation des enfants, des estimations ont néanmoins été avancées. A ce jour, la réforme devrait coûter à elle-seule à la mairie 2 € par enfant et par jour. La Ville bénéficiera toutefois de subventions, pour un montant de 0,60 € par enfant et par jour : - Le gouvernement s'est engagé à garantir le fonds d'amorçage aux communes ayant décidé le report de l'application de la réforme en 2014 et dont le PEDT a été validé). Il s'élève à 50 € par enfant scolarisé en école publique. - La CAF contribue aussi au financement des nouveaux Temps d'Activités, sous certaines conditions (réunies par Villeneuve). Cette Aide, basée sur le taux de fréquentation des TAP, est fixée à 0,50 € par heure et par enfant.
70e anniversaire de la libération de Villeneuve
70e anniversaire de la libération de Villeneuve

Le 20 août 1944, Villeneuve-sur-Lot est libérée des forces allemandes. Pour la 70e année consécutive, la Ville et les associations d'anciens combattants se sont rassemblées autour d'une cérémonie commémorative pour honorer celles et ceux qui se sont battus pour défendre leur liberté    
RN 21: le message est passé
RN 21: le message est passé

Hier après-midi,  le Maire de Villeneuve Patrick Cassany participait au Ministère des Transports à une réunion avec les parlementaires du département et le cabinet du Ministre Cuvillier. Il était question des infrastructures routières et aériennes. « Je pense qu’en ce qui concerne la nécessité de poursuivre l’aménagement de la RN 21, le message est passé. Sur ce sujet, le sénateur Tandonnet -qui est aussi vice-président de l’Agglomération d’Agen- a défendu l’idée que les priorités puissant être modifiées pour privilégier le contournement Ouest de l’Agglomération agenaise, ou que la mise en deux fois deux voies de la RN 21 ne concerne que les nouveaux tronçons, mais pas le secteur de La Croix Blanche, pour pouvoir récupérer des crédits. Le sénateur Camani a clairement rappelé que le Conseil général avait accepté de participer financièrement à l’aménagement de la RN21 qui relie les deux principales agglomérations du Lot- et-Garonne, et que ce chantier devait se poursuivre. Pour ma part, j’ai repris les arguments que j’avais développés le 16 juin dernier au Ministère des Transports, où j’étais allé pour désamorcer les risques que faisaient planer sur l’aménagement de la RN 21 les demandes du maire d’Agen. J’ai indiqué que ce projet datait d’une vingtaine d’années, qu’un tronçon avait été fait et que le second avait déjà été inscrit dans le précédent PDMI. Il fallait maintenant poursuivre l’aménagement de cette artère inter-urbaine entre les deux principales villes du département. Avant d’accéder à l’autoroute, encore faut-il pouvoir accéder à Agen. C’est essentiel pour les acteurs économiques du grand Villeneuvois. J’ai demandé : Le respect des engagements pris. Les collectivités locales (Conseil général, Agglo d’Agen et du Grand Villeneuvois) ont accepté de financer 40 % de l’aménagement et ont délibéré en ce sens en 2011. Le respect des priorités. Sur des projets aussi lourds qui ne peuvent se faire que par tranche, on ne peut pas changer de priorité à chaque contrat. Le respect de la logique d’aménagement. Il s’agit d’une artère inter-urbaine qui doit être conçue dans sa globalité entre Agen et Villeneuve. C’est un projet global. On ne peut pas avoir des tronçons de calibres différents, sinon cela poserait des problèmes de sécurité routière. M. Rollin, le Conseiller technique du Ministre, nous a indiqué que l’objectif était d’aboutir à la signature du Contrat de Plan entre l’État et la Région avant la fin de l’année. En ce qui concerne le barreau Sud de Villeneuve (entre Campanile et Batisseul) les travaux devraient pouvoir5 démarrer en 2015. Quand au créneau de Monbalen et La Croix Blanche, qui était déjà inscrit dans le précédent PDMI, il lui apparaissait comme prioritaire. En ce qui concerne le contournement Ouest d’Agen, il a indiqué que le projet était à “un stade d’avancement différent” et que la participation de l’État à hauteur de 33 % comme envisagée par l’Agglo d’Agen lui paraissait un peu disproportionnée par rapport à la fréquentation. Mais il a entr’ouvert une porte concernant une possible participation de l’État pour un deuxième échangeur autoroutier, en dehors du Contrat de Plan État Région. »
Etudiants étrangers en immersion linguistique : SOS familles d'accueil
Etudiants étrangers en immersion linguistique : SOS familles d'accueil

L’Institut Français de Langues et de Services, centre de formation, est situé sur l'avenue de Fumel à Villeneuve-sur-Lot. Depuis 1992, il accueille de nombreux élèves étrangers en immersion : Chinois, Brésiliens, Chiliens, Mexicains, Argentins, Russes, Ukrainiens, Américains, Vietnamiens, Japonais… La grande majorité de ces élèves est envoyée par les Grandes écoles françaises, et plus particulièrement l’école Polytechnique. Pour un apprentissage complet du français (langue, culture, us et coutumes), le séjour en famille est incontournable et reste un élément constitutif de tous les programmes en immersion avec ou sans cours. « Nous avons la chance d’être localisés dans une région où les Français ont cette vraie culture d’accueil. Le Sud-ouest de la France et plus particulièrement le Grand Villeneuvois est une vraie Terre d’accueil, les étrangers ne sont jamais déçus. C’est aussi l’opportunité pour eux de rencontrer de vrais Français et de se faire de nouveaux amis… Pour ceux qui ont la gentillesse de les accueillir, c’est découvrir de nouvelles cultures, c’est aussi voyager sans se déplacer. C’est le Monde qui vient à nous ». Pour les familles villeneuvoises, accueillir un étranger de l’une des plus prestigieuses écoles françaises est une expérience unique, riche en partage et en émotion. L’accueil est dédommagé mais il est impératif d’avoir une grande richesse de cœur, un grand respect des différences culturelles, une ouverture d’esprit, l’envie d’échanger, d’accueillir les élèves comme un membre de la famille et de disposer d’une chambre individuelle. Pas besoin de parler une langue étrangère : ils sont là pour apprendre notre langue. Des réunions préalables à l’arrivée des jeunes sont organisées ; l’occasion pour les familles de se rencontrer et de sympathiser. L’IFLS est et restera toujours un lieu d’échanges culturels, une famille dont le seul objectif est de mettre les gens en relation dans le plus profond respect de chacun. Renseignements : 05 53 40 14 07 - Mail : ifls-france@wanadoo.fr Courrier : IFLS, 60 Avenue de Fumel 47300 Villeneuve-sur-Lot  
Jeunesse : un "city-stade" en centre-ville
Jeunesse : un "city-stade" en centre-ville

Gratuit, ouvert à tous* 7 jours sur 7 et 24h sur 24 : un « city-stade » vient d'être installé en centre-ville, sur le parc de l'Hôtel de Ville. Offrir aux villeneuvois et en particulier aux jeunes, la possibilité de pratiquer une activité sportive en toute liberté, est l'un des axes de développement que la municipalité avait identifié en matière de politique de la jeunesse. C'est aujourd'hui chose faite avec ce « city-stade ». Ils pourront désormais pratiquer leurs activités sportives favorites dans un lieu prévu à cet effet et dans un secteur où ils pourront s'exprimer sans gêner les riverains. L'aire de jeu de 11 x 20 m, recouverte d'un gazon synthétique et entourée par un filet d'environ 3 mètres est idéale notamment pour le football ; deux buts de 3 m de large et 2 m de hauteur de chaque côté se font face de chaque côté du terrain. Outre la dimension sportive de ce nouvel espace, il deviendra un outil supplémentaire pour la mise en œuvre des actions de médiation de la municipalité, un lieu propice à établir des liens avec les jeunes. Il s'agit d'aller au devant des publics qui ne viennent pas toujours dans les maisons des jeunes ou dans les autres structures d'animation. Cela passera notamment par une présence régulière des animateurs de la Direction Enfance Jeunesse mais pourra également prendre la forme de rencontres sportives amicales entre différents acteurs de la vie de la cité. Enfin, ce « city-stade » s'inscrit pleinement dans la réflexion du futur aménagement du jardin municipal qui aura vocation à accueillir diverses activités (promeneurs, touristes, boulistes, etc..) et demeurer ainsi un lieu de vie, de rencontre et de mixité sociale. 
Ete Jeunes 2014 : c'est parti !
Ete Jeunes 2014 : c'est parti !

La nouvelle édition d' «Eté Jeunes» a démarré lundi 30 juin. Comme chaque année depuis 2001, la municipalité propose à des adolescents villeneuvois, âgés de 14 à 17 ans, de consacrer, pendant les vacances, un peu de leur temps à l'embellissement de la ville.   Le matin, rendez-vous à 8h30 devant l'Hôtel de Ville pour se rendre sur les différents chantiers où ils sont encadrés par le personnel de la Ville. Au programme notamment : peinture à la Halle, entretien des espaces verts en centre-ville, peinture des poteaux et barrières en centre-ville ou encore nettoyages divers... Les après-midi, sont consacrés à la découverte et la pratique d'activités sportives et ludiques : tennis de table, escrime, ski nautique, tir à l'arc, ou encore équitation, canoë. Nouveautés 2014 : la lutte et la zumba s'ajoutent au programme, de même qu'une session de prévention de l'Association Nationale de Prévention de l'Alcoologie et de l'Addictologie (ANPAA47) ! En parallèle, les adolescents recevront une formation aux Premiers Secours. Au terme des 15 jours, une bourse-loisirs de 110 € sera remise aux jeunes ayant honoré leur engagement.     Renseignements auprès du Bureau Information Jeunesse : Centre culturel - 23 rue Etienne-Marcel Tél : 05 53 40 49 11 E-mail : cyber-jeunes@mairie-villeneuvesurlot.fr  
CCAS : veille canicule en place
CCAS : veille canicule en place

Alors que ces derniers jours ont été marqués par des températures très élevées, le Centre Communal d'Action Sociale de Villeneuve s'est placé en « vigilance canicule ». Si aucune alerte n'est pour l'heure déclenchée, ce plan préventif encourage dans un premier temps les personnes vulnérables (personnes âgées, isolées, handicapées au domicile) à s'inscrire sur un registre confidentiel, outil-clé du « Plan Canicule ». Cette inscription, totalement gratuite, peut être faire par la personne âgée elle-même, un membre de sa famille ou un voisin. En quoi consiste l'inscription ? Elle permet, en cas de déclenchement du plan d'alerte, une intervention ciblée des moyens municipaux et des acteurs sanitaires et sociaux de la commune. Un contact téléphonique quotidien sera assuré. L'objectif est de rappeler les consignes de conduite à tenir en cas de fortes chaleurs, s'assurer de l'état de santé de la personne et, le cas échéant, prévoir une intervention ciblée des secours au domicile pouvant conduire à une hospitalisation. Il suffit de donner son nom, son adresse et ses coordonnées téléphoniques. Cent-vingt cinq personnes ont déjà engagé la démarche. Bon à savoir Il est possible de s'inscrire à tout moment sur le registre confidentiel (par téléphone à la Maison des Aînés 05 53 70 39 64 ou au CCAS 05 53 41 53 47 ou par le biais du site Internet de la mairie www.ville-villeneuve-sur-lot.fr). Les personnes déjà enregistrées sont engagées à signaler tout changement d'adresse ou de cordonnées téléphoniques. Le CCAS s'est doté l'an dernier d'un bus climatisé. Il assure le transport gratuit des seniors de leur domicile vers « La table du CCAS ». Ce restaurant, tout comme la Maison des Aînés, est climatisé. Quelques consignes à rappeler :   porter des vêtements légers ne pas sortir aux heures les plus chaudes et ne pas rester en plein soleil rester au frais le plus longtemps possible, en maintenant la maison à l'abri du soleil, ou en restant dans un endroit climatisé boire environ 1,5l d'eau par jour et se nourrir normalement donner des nouvelles régulières à l'entourage.
Travaux : aménagement du quartier de la Poste
Travaux : aménagement du quartier de la Poste

Cet été, le quartier de La Poste va connaître des aménagements afin d’accueillir dès la rentrée un quai de bus destiné aux lignes interurbaines. Ce nouvel espace, associé à la Maison de la Mobilité(1) qui ouvrira ses portes au mois de septembre, permettra de créer en centre-ville un pôle regroupant tous les services d’information et de commercialisation en matière de transports. La création de ce pôle répond à plusieurs objectifs : 1-Désenclaver la ville : favoriser l’accès à Villeneuve permet de renforcer l’attractivité de notre territoire. Les actions déjà réalisées en ce sens, mise en 2x2 voies de la RN21 et ouverture de la déviation Sud-Ouest y contribuent quotidiennement. En partenariat avec la Région et le Département, Villeneuve investit aujourd’hui sur le développement des transports en commun, notamment sur l’axe Agen-Villeneuve(2), en adaptant l’offre de bus aux besoins des usagers : renforcement de l’offre (de 12 allers-retours quotidiens en 2013 à 15 en 2014 puis 24 en 2015) ; application d’une tarification incitative (2€ depuis le 1er janvier contre 5,80€ en 2013) ; amélioration du confort des véhicules ; aménagement d’itinéraires afin de diminuer les temps de trajet, et création de sites dédiés. (la création du quai de bus de la Poste permet, en évitant l’arrêt devant l’Hôtel de Ville, de gagner 12 minutes en moyenne sur le parcours). 2-Accroitre l’usage des transports urbains collectifs : Créer une correspondance supplémentaire entre le réseau interurbain et les bus de villes, particulièrement visible et en centre-ville, sera un atout non négligeable pour promouvoir l’utilisation des transports en commun(3). Atout complété par la proximité de la Maison de la Mobilité. 3-Développer l’activité en centre-ville : implanter des services au cœur de la Bastide contribue à redynamiser le cœur de ville. Deux pôles complémentaires Point de départ et d’arrivée de la ligne Agen-Villeneuve, arrêt des bus départementaux vers Marmande ou Fumel, correspondance avec les bus de ville, espace de vente et d’information, le quartier de la Poste va donc devenir un véritable pôle d’échange en centre-ville. Pôle complémentaire de l’autre zone de correspondance des transports villeneuvois : le quartier de l’ancienne gare qui offre aux usagers une vaste zone de stationnement gratuit.   Les travaux d’aménagement du quai de bus Les travaux prévus cet été vont donc permettre de réaliser un quai destiné à accueillir les bus des lignes interurbaines à côté de La Poste. Les bus arriveront par la rue du Collège, contourneront la Poste pour arriver sur le quai situé côté Lot. Un feu tricolore permettra de sécuriser la sortie des bus sur la rue de la Fraternité. Ce feu ne fonctionnera qu'au moment de la sortie d'un bus. Une attention particulière a été portée afin de limiter au maximum l’impact de ces aménagements sur le stationnement. La création de nouvelles places de parking permettra de compenser partiellement celles supprimées pour permettre le passage des bus (au final, seulement 12 places seront perdues). Pendant toute la durée des travaux, le parking Gaston-Bourgeois (derrière La Poste) restera accessible. Le chantier, qui débutera le 23 juin, se déroulera en trois phases : La première devrait durer 4 semaines et permettre le renforcement de la voie de circulation à l'arrière de La Poste afin qu'elle puisse supporter la circulation des bus. Pendant cette période, le stationnement restera possible sur le parking côté rue de la Fraternité et rue du Collège. Une seconde phase prévue sur 5 semaines concernera la rue du Collège, qui sera alors fermée à la circulation, et l'aménagement des places de parking devant La Poste. La circulation en direction de la place du 4 Septembre s'effectuera alors par l'arrière de la Poste. A l'occasion de ce chantier, le trottoir de la rue du Collège sera élargi et mis aux normes en matière d'accessibilité. Une dernière phase permettra, après la pose de l'enrobé sur l'axe de circulation des bus d'effectuer le marquage au sol, de poser de la signalisation définitive et mettre en place le mobilier urbain. Le budget global de l'opération est de 320 000 euros TTC ; une opération financée à hauteur de 80 % par La Région Aquitaine et le Conseil général. A l'issue de la réalisation de ces travaux la municipalité procédera également à la rénovation de la rue Cosse-Manière. Rénovation de la rue Casse Manière Après la rue des frères Clavet, la municipalité poursuit la rénovation du quartier en reprenant entièrement la rue Cosse-Manière. Afin de garder l'esthétique des rues de la Bastide, un enrobé noir sera utilisé pour la chaussée et du béton désactivé calcaire clair pour les trottoirs, qui seront élargis et mis aux normes en matière d’accessibilité Des potelets assureront la délimitation des espaces. Budget de cette opération : 300 000 euros TTC (1) La Maison de la Mobilité accueillera dès la rentrée dans le quartier de la Poste, le guichet SNCF, les services liés aux réseaux de transport urbain, interurbain et scolaire. (2) Avec près de 125 000 voyageurs par an (sans compter les usagers scolaires), Agen-Villeneuve est la ligne de bus la plus importante du Lot-et-Garonne. Sa fréquentation a augmenté de 25% depuis la mise en place de la nouvelle tarification en janvier 2014. (3) En 2013, 800 000 voyageurs ont utilisé le réseau Interval et la navette « Bastide Express ».
Pôle de Santé : dernière ligne droite
Pôle de Santé : dernière ligne droite

La construction du Pôle de Santé du Grand Villeneuvois entre dans sa phase finale. Les travaux s’achèveront fin août ; l’ouverture aux patients est prévue pour la mi-janvier. Au lieudit Romas-Brignols, le grand chantier du Pôle de Santé touche à sa fin. D’une capacité de 373 lits, ce grand bâtiment fonctionnel et lumineux de 35 000 m2 accueillera sur un même site les services de l’actuel Hôpital Saint-Cyr et ceux de la clinique Derieux. Initié début 2012, il en est aux phases de second oeuvre : pose des faux-plafonds, des sols PVC et peinture. « Le travail est achevé à 90%, confirme le responsable du suivi opérationnel Stéphan Treilhes. Les bardages, c’est-à-dire la « peau » du bâtiment, sont en cours d’installation jusqu’à mi-juillet, ce qui lui donnera un aspect extérieur fini, tandis qu’à l’intérieur, aux côtés des artisans, les metteurs au point sont à pied d’oeuvre pour vérifier les installations et s’assurer que le projet donnera fonctionnellement tous les résultats que l’on peut en attendre ».   Patrick Cassany, maire de Villeneuve, s’est rendu sur place il y a quelques jours pour visiter l’installation et s’est réjouis de l’avancement des opérations dans les délais prévus. « Un tel équipement était vraiment indispensable. Il a mobilisé beaucoup de travail, d’énergies et je remercie tous ceux qui ont oeuvré pour sa réalisation, utile à l’ensemble des habitants du bassin de vie du Villeneuvois ». Selon le calendrier prévu, la réception du bâtiment interviendra à la fin de l’été, le 31 août. Commencera alors une phase dite de « marche à blanc », période indispensable de phase technique de conformité de l’ensemble de l’équipement avant sa réelle mise en route mi-janvier 2015. Construit sur quatre niveaux, le futur Pôle de Santé disposera d’un rez-de-chaussée qui, outre un hall d’accueil des patients, abritera les consultations externes, l’hôpital de jour, l’imagerie médicale, le laboratoire et les urgences. Au premier étage, place aux blocs opératoires, à la chirurgie ambulatoire, l’unité de soins continus et hospitalisation de chirurgie. Le niveau 2 sera consacré à l’hospitalisation de médecine, aux soins de suite et de réadaptation ainsi qu’au plateau de kinésithérapie. Un rez-de-jardin accueillera quant à lui le pôle technique, logistique et informatique de la structure. Sur le site de 13 ha d’emprise foncière, dont 9 dévolus au Pôle de Santé, un parking de 760 places sera aménagé. Pour simplifier le stationnement, 360 places à l’arrière de l’édifice seront réservées au personnel. Un déménagement planifié Entre la livraison du bâtiment et son ouverture en janvier, l’hôpital et la clinique resteront ouverts 24h sur 24 comme actuellement, jusqu’au 15 décembre. A cette date, progressivement, le déménagement commencera, service par service. Une sécurité sera assurée à la population pour les urgences, le bloc opératoire et les services d’hospitalisation. Le 16 janvier, tout fonctionnera sur le nouveau site. « Une opération neutre, transparente et sans incidence pour les patients », assure Jean-François Vinet, directeur de Saint-Cyr.
Sécurité - Le maire demande le retour de la BAC
Sécurité - Le maire demande le retour de la BAC

Patrick Cassany, maire de Villeneuve-sur-Lot, a adressé un courrier au Ministre de l’Intérieur demandant le retour d’une Brigade anti-criminalité (BAC)  permanente à Villeneuve-sur-Lot. Retrouvez ici la copie de cette correspondance, adressé le 5 juin dernier à Bernard Cazeneuve.
Retour en images sur la Fête des enfants 2014
Retour en images sur la Fête des enfants 2014

L'édition 2014 de la Fête des enfants a remporté un énorme succès ! La base de loisirs de Rogé a accueilli plus de 1000 enfants ce samedi 31 mai pour participer à ce grand rendez-vous annuel des jeunes villeneuvois. Structures gonflables, jeux de toutes sortes, accrobranche, karts à pédales, balades en calèche ou à poney, mais aussi initiation à la salsa ou tir à l'arc, tous les ateliers ont tourné à plein régime durant toute l'après-midi.    
Elections européennes : les résultats sur la commune de  Villeneuve
Elections européennes : les résultats sur la commune de Villeneuve

  Nombre % Inscrits % Votants Inscrits 16 925     Abstentions 9 808 57,95   Votants 7 117 42,05   Blancs 138 0,82 1,94 Nuls 167 0,99 2,35 Exprimés 6 812 40,25 95,71     Listes Voix % Inscrits % Exprimés PARTI FÉDÉRALISTE EUROPÉEN (LDIV) 2 0,01 0,03 LUTTE OUVRIERE FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS (LEXG) 39 0,23 0,57 EUSKADI EUROPAN (LDIV) 3 0,02 0,04 POUR UNE FRANCE ROYALE AU COEUR DE L'EUROPE (LDVD) 0 0,00 0,00 BLEU MARINE OUI A LA FRANCE NON A BRUXELLES (LFN) 2 069 12,22 30,37 UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO (LUC) 583 3,44 8,56 NOUS CITOYENS (LDVD) 53 0,31 0,78 PROGRAMME LIBERTAIRE POUR UNE EUROPE EXEMPLAIRE CONTRE LE SEXISME ET LA PRÉCARITÉ (LEXG) 0 0,00 0,00 FRONT DE GAUCHE (LFG) 499 2,95 7,33 EUROPE CITOYENNE (LDIV) 49 0,29 0,72 SO PIRATE (LDIV) 18 0,11 0,26 POUR UNE EUROPE DES TRAVAILLEURS ET DES PEUPLES, ENVOYONS VALSER L'AUSTÉRITÉ ET LE GOUVERNEMENT (LEXG) 27 0,16 0,40 CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG) 1 096 6,48 16,09 EUROPE ECOLOGIE (LVEC) 642 3,79 9,42 POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC MICHÈLE ALLIOT-MARIE (LUMP) 1 237 7,31 18,16 NOUVELLE DONNE (LDVG) 176 1,04 2,58 CITOYENS DU VOTE BLANC (LDIV) 0 0,00 0,00 FÉMINISTES POUR UNE EUROPE SOLIDAIRE (LDIV) 9 0,05 0,13 UPR SUD-OUEST (LDIV) 16 0,09 0,23 DÉMOCRATIE RÉELLE (LDIV) 0 0,00 0,00 FORCE VIE (LDVD) 51 0,30 0,75 DEBOUT LA FRANCE ! NI SYSTEME, NI EXTREMES, AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN (LDVD) 213 1,26 3,13 ESPÉRANTO LANGUE COMMUNE EQUITABLE POUR L'EUROPE (LDIV) 8 0,05 0,12 LISTE ANTIREMPLACISTE - NON AU GRAND REMPLACEMENT (LEXD) 0 0,00 0,00 OCCITANIE, POUR UNE EUROPE DES PEUPLES / OCCITÀNIA, PER UNA EURÒPA DELS PÒBLES (LDIV) 22 0,13 0,32  >>> Voir le détail par bureau de vote (pdf)
Rachat de Villeneuve Pet Food : la réaction du maire de Villeneuve
Rachat de Villeneuve Pet Food : la réaction du maire de Villeneuve

Le maire de Villeneuve Patrick Cassany se réjouit de la décision prise hier par le Tribunal de Commerce. « Il m'a toujours semblé évident que Villeneuve Pet Food devait sortir du giron de Continental Nutrition, solution la plus logique pour défendre et assurer la continuité de l'entreprise et l'emploi de ses salariés ». Dans un contexte économique national en berne, le rachat de VPF par Deuerer est une très bonne nouvelle pour Villeneuve et le Grand Villeneuvois, non seulement parce que cette société est parmi les plus importantes du territoire, mais parce que tous les emplois sont préservés et que d'autres pourraient être créés. Les élus et services de l'Agglomération du Grand Villeneuvois continueront, comme ils l'ont fait ces derniers mois, d'être à l'écoute de cette entreprise.
CCAS : un nouveau conseil d'administration
CCAS : un nouveau conseil d'administration

Le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) s'est réuni mardi 29 avril 2014 afin d'installer son nouveau conseil d'administration. Etablissement public administratif, doté de la personnalité morale de droit public lui permettant d'acquérir une autonomie administrative à l'égard de la commune, le CCAS est géré par un Conseil d'administration comprenant des membres élus et nommés*. Il est présidé, de fait, par le Maire de la commune. C'est d'ailleurs Patrick Cassany qui a procédé aux formalités d'installation du nouveau Conseil. En voici la composition : Président : Patrick Cassany, maire de Villeneuve-sur-Lot Membres élus Vice-présidente : Marie-Françoise Béghin, 1re adjointe au maire, chargée de l'Action Sociale et de la Jeunesse Chantal Lhez-Bousquet, adjointe chargée de la Sécurité et de l'Urbanisme Émilie Falconnier, conseillère municipale déléguée à la Vie Socioculturelle Étienne Bousquet-Cassagne, conseiller municipal d'opposition « Villeneuve Bleu Marine » Élisabeth Armicent, Conseillère municipale d'opposition « Réunir Villeneuve ». Membres nommés Jacques Mourer au titre de représentant des associations familiales désigné sur proposition de l'Union Départementale des Associations Familiales, Jean-Luc Mula au titre de représentant des associations de personnes handicapées, proposé par l'Association Française des Sclérosés en Plaques, Christiane Vitrac au titre de représentant des associations œuvrant dans le domaine de l'insertion et de la lutte contre les exclusions, proposée par la Croix Rouge, Odile Chautard au titre de représentant des associations œuvrant dans le domaine de l'insertion et de la lutte contre les exclusions, proposée par la Maison des Femmes, Marie-Thérèse Mansilha, au titre de représentant des associations de retraités et de personnes âgées, proposée par Activie, Saint-Cyr Amitiés. A signaler : la présence pour la première fois de la Maison des Femmes et Activie Saint-Cyr Amitiés (rattachée à l'EHPAD) Budget adopté Ce nouveau conseil d'administration a voté son budget pour l'année 2014. D'un montant de 1,3 million d'euros, il s'intègre dans une réalité économique (maîtrise des dépenses, stabilité des charges de personnel) mais se veut offensif en maintenant des prestations de qualité. Il a été bâti autour de deux objectifs prioritaires :   développer l'offre de services en faveur des seniors, notamment les plus fragiles et les plus isolés : en doublant l'accompagnement aux courses d'un accompagnement au marché, en améliorant le service de portage à domicile, par exemple) développer la solidarité en direction des publics précaires : en envisageant par exemple des travaux d'amélioration de l'Abri de Nuit (6 places au titre de l'hébergement d'urgence). Ce lieu a assuré en 2013 : 363 nuitées, soit 55 nuitées qu'en 2012. A noter : ce budget a été adopté à l'unanimité, moins une voix, celle de la représentante de la liste Réunir Villeneuve qui s'est abstenue. * (article L.123-6 du Code de l'Action Sociale et des Familles). 
Printemps Jeunes : les ados au service de la Bastide
Printemps Jeunes : les ados au service de la Bastide

Dix-huit adolescents ont participé durant les vacances de printemps à une nouvelle session de l'opération « Printemps Jeunes ». Pendant deux semaines, tous les matins, dès 8h, ils étaient sur le terrain pour participer aux travaux d'embellissement de la ville aux côtés du personnel municipal. A l'issue de cette quinzaine, ils ont reçus un chèque de 110 euros en récompense du travail fourni. Lancé en 2001 ce dispositif, qui permet à des adolescents villeneuvois de s'investir au service de leur ville, rencontre toujours un grand succès. Il faut dire que la formule est attrayante : travail le matin, activités sportives ou culturelles l'après midi, ils reçoivent également une formation aux premiers secours. Cette année, en lien avec les 750 ans de la Bastide, une randonnée pédestre a été organisée avec la constitution d'un carnet de voyage autour du Lot.  
Patrimoine : nouvelle vie pour la chapelle
Patrimoine : nouvelle vie pour la chapelle

Au terme de dix mois de grands travaux, la Chapelle du Bout du Pont vient d'être libérée de sa robe d’échafaudages. Elle livre désormais aux regards sa façade immaculée et son intérieur totalement restauré. Inscrite aux Monuments Historiques depuis 1950, la chapelle Notre-Dame de toute Liesse et de toute Joie, dite Notre-Dame du Bout du Pont, vient d'être entièrement restaurée. Près d'un an d'ouvrage a été nécessaire pour rendre tout son éclat à cet édifice bâti en aplomb du Lot, élément identitaire de l'histoire et du patrimoine de la Bastide. Tous les corps de métiers qui se sont succédé à son chevet -maçons, menuisiers, peintres, charpentiers, couvreurs-zingueurs ou encore maîtres verriers- ont été au préalable agréés par les Monuments Historiques dont l'architecte en chef a supervisé le chantier. Et l'ouvrage était conséquent : consolidation du bâtiment depuis sa base au niveau du Lot jusqu'au faîtage, réfection de la toiture en ardoise, des peintures, des boiseries intérieures, sans oublier la restauration complète des vitraux. Les murs ont été badigeonnés de chaux comme à l'origine, dans les règles de l'art et le respect des matériaux. Une entrée accessible Une attention toute particulière a également été accordée à l'entrée de la chapelle. Son petit parvis en plan incliné, et ses marches d'époque la rendant peu pratique pour les personnes âgées ou à mobilité réduite, le niveau du seuil a été rabaissé pour en faciliter l'accès. Le parvis a quant à lui été traité en pierre de Souppes ; moins glissant, ce revêtement est le même que celui utilisé sur le parvis des églises Sainte-Catherine et Saint-Etienne. Un petit clin d’oeil à l'Histoire et une cohérence supplémentaire pour ces édifices cultuels, parties intégrantes des circuits touristiques de la Bastide. Réalisés entre mai 2013 et février 2014, les travaux -dont le coût s'élève à un peu plus de 435 000 €- ont été subventionnés à 75% par : l'Etat (15%), la Région (30%) et le Département (30%). Curiosité : lors des travaux intérieurs, un décor peint sur voûtes a été mis à jour. Il révèle une pluie d'étoiles réalisée à la feuille d'or sur un ciel bleuté. L'ensemble a été passé au badigeon afin de le protéger et, plus tard, envisager une restauration adaptée. Les travaux engagés sur la chapelle du Bout du Pont, comme ceux entrepris sur la chapelle des Pénitents Blancs (qui vient d’être classée), le parvis de Sainte-Catherine ou l’église Saint-Etienne et ses orgues, s'inscrivent dans une logique de valorisation du patrimoine et, par là-même, dans une logique de développement économique et touristique. Ils tendent vers le même objectif : rendre le centre-ville plus attractif.
Installation d'un rucher sur le toit du Centre culturel
Installation d'un rucher sur le toit du Centre culturel

Quatre ruches, soit environ 120 000 abeilles, ont été apportées ce vendredi 25 avril sur le toit du Centre culturel afin de produire du miel. Une opération inédite fruit d'un partenariat entre la ville et « l'Abeille gasconne », le syndicat des apiculteurs de Lot-et-Garonne. Dans un lieu tranquille, proche du Lot, ne présentant aucun risque pour les riverains, ces abeilles devraient produire au moins 80 kg de miel par an ! Une convention a été signée ce jour là entre la Ville et « l'Abeille Gascone », le Syndicat Apicole de Lot-et-Garonne, qui fixe les modalité de fonctionnement de ce rucher. Cette idée s’inscrit dans la logique des actions menées par notre ville en faveur du développement durable et témoigne de l’engagement visant à préserver notre environnement. Elle vient en complément d'autres menées en matière de développement durable au travers de l'Agenda 21 communal : réduction de l’utilisation de pesticides, augmentation de la consommation de produits biologiques et issus du circuit court en restauration scolaire, préservation de la ressource en eau grâce à installation de puits pour l'arrosage,... Des actions reconnues au niveau national par l'obtention en 2013 du label Agenda 21 local France. Même si cela peut paraître paradoxal, les colonies d'abeilles vivent parfois mieux en ville que dans les campagnes en raison de l'absence de traitements phytosanitaires agricoles, d'une température légèrement supérieure et d'un enchaînement de floraisons souvent plus régulier. L'abeille est véritablement une sentinelle de la qualité de notre environnement. C'est un « bio indicateur » particulièrement performant. Ces ruches permettront ainsi de mesurer l'efficacité des traitements non polluant que le service des Espaces Verts de la Ville expérimente actuellement dans le cadre d'un plan de désherbage pluriannuel. Première récolte attendue pour la fin de l'été. Le mois de septembre est donc pressenti pour organiser une grande fête du miel qui sera l'occasion de goûter le nectar villeneuvois. 
Chapelle Notre-Dame du Bout du Pont : fin des travaux de rénovation
Chapelle Notre-Dame du Bout du Pont : fin des travaux de rénovation

Réhabilitée à la fin du XIXe siècle, inscrite aux Monuments Historiques depuis 1950, la chapelle Notre-Dame de toute Liesse et de toute Joie, dite Notre-Dame du Bout du Pont, vient d'être entièrement restaurée. Dix mois de travaux auront été nécessaires pour rendre à cet édifice, élément identitaire de l'histoire et du patrimoine de la Bastide, tout son panache. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre de l'opération de valorisation du patrimoine « Action Bastide », initiée en 2010, et dont l'objectif est de renforcer l'attractivité et la vitalité du centre-ville. Après la chapelle des Pénitents Blancs, le parvis Sainte-Catherine, l'église Saint-Etienne et ses orgues, c'est donc au tour de la chapelle Notre Dame du Bout du Pont de retrouver une seconde jeunesse. Détail des travaux réalisés et budget Indispensables à la préservation de la chapelle, les travaux de réfection ont été effectués sous la direction (maîtrise d’œuvre) de Stéphane Thouin, architecte en chef des Monuments Historiques. Les travaux ont concerné la restauration des élévations et des couvertures de l'édifice (première tranche) ainsi que la restauration intérieure de la Sacristie et de la Chapelle (deuxième tranche). Ils se sont déroulés de mai 2013 à février 2014. Les travaux effectués : la consolidation du bâtiment depuis sa base au niveau du Lot jusqu'au faîtage, la réfection de la toiture en ardoise, la protection des étais métalliques qui soutiennent l'édifice en porte à faux au dessus de la culée du pont, le nettoyage et la réfection des enduits à la chaux, la réfection du parvis (en pierre de souppes, à l'identique du parvis Sainte-Cathe- rine) pour permettre l'accès aux personnes à mobilité réduite, la réfection de l'installation électrique et des peintures intérieures, la rénovation des lambris intérieurs, la restauration complète des vitraux. Une découverte Les travaux intérieurs ont permis la mise à jour d'un décor peint sur voûtes : une pluie d'étoiles réalisée à la feuille d'or sur un ciel bleuté. De cette découverte ne sont actuellement visibles que les arêtes de voûte, l'ensemble ayant été passé au badigeon afin de le protéger et de pouvoir, plus tard, envisager une restauration adaptée. Le budget Le montant total des travaux réalisés s'élève à 435 647,39 € TTC, subventionnés à hauteur de 75 %. Les participations des collectivités territoriales se répartissent ainsi : 15 % par l'Etat, 25 % par la Ville de Villeneuve-sur-Lot, 30 % par le Conseil régional d'Aquitaine, 30 % par le Conseil général de Lot-et-Garonne. Rappel historique La légende rapporte que trois embarcations descendant du Quercy furent arrêtées par une force mystérieuse au beau milieu de la rivière, à la hauteur du pont. Malgré les efforts conjugués des marins, les coups de rames donnés, rien ne put faire avancer la flotille. L'un des marins se décida à plonger dans le Lot pour voir ce qui les retenait. On le vit réapparaître portant une statuette : une vierge noire. A peine fut-elle posée dans la gabarre que les bateaux reprirent leur course. Il fut alors décidé de construire une chapelle surplombant l'endroit de la découverte. Cette chapelle devint un lieu de vénération pour les bateliers qui ne manquaient pas, à leur passage de la saluer, rames levées. Elle reçut le nom de Notre Dame de Toute Liesse ou de Toute Joie. Le saviez-vous ? Comme dans beaucoup de lieux de culte, on y trouvait autrefois, des ex-voto offerts en reconnaissance de guérisons miraculeuses ou l'accomplissement de vœux. Certains se souviennent encore de ces petites plaques de marbre sur lesquelles étaient gravés de simples « merci » ou « souvenir », disparues depuis peu. Mais avant la Révolution ces ex-voto prenaient une toute autre forme : le 28 juin 1758, le sieur Grammont de Monfourton âgé de 35 ans, premier lieutenant et capitaine du corsaire « La Duchesse de Fitz-James » offrit un petit navire en bois et une grosse chandelle ; le 8 septembre 1660, Jeanne Séguy porta en offrande un œil en argent, son enfant ayant recouvré la vue. La Chapelle Notre-Dame du Bout du Pont, tout comme Sainte-Catherine patronne des marins, est le témoin de l'activité commerciale et fluviale passée de la Bastide.    
Un dia latino : la vidéo !
Un dia latino : la vidéo !

Retour en images sur la grande journée cubaine du 22 mars à Villeneuve. En soirée, 1200 personnes ont goûté aux rythmes endiablés des musiques salsa de Tito Puentes et Conga Libre !   Un dia latino - caliente, caliente ! par mairie-villeneuvesurlot
Du pain bio pour les repas
Du pain bio pour les repas

Dans le cadre de l'action municipale en faveur du Développement Durable, du pain bio sera désormais servi tous les mardis dans les cantines scolaires et à la Table du CCAS. Cela représente environ 200 pains de 400 grammes. Mardi 11 mars, Mr Papillaud, boulanger au Temple-sur-Lot, était à la Table du CCAS pour présenter son pain. Il est élaboré à partir de farines issues de l'agriculture biologique (un mélange de deux farines provenant du Chaudron Magique, producteur à Brugnac en Lot-et-Garonne, et des Moulins du Gers). Un procédé sans levure chimique, une fermentation lente, sans chauffage, permet au pain de lever plus naturellement en utilisant du levain. Il est ensuite cuit dans un four à bois alimenté par des granules de bois fabriquées au Temple sur Lot. La part du bio dans les assiettes Depuis des années, dans le cadre de son Agenda 21, la municipalité mène une démarche visant à tenir compte de l'aspect environnemental dans les commandes de l'Economat central. Aujourd'hui, plus de 15% des produits utilisés pour la préparation des repas sont issus de la filière biologique ou de circuits dits « courts » (produits dans la région afin de limiter le transport et, de ce fait, l'impact de notre consommation sur l'environnement tout en favorisant l'économie locale). Proposer du bio dans nos cantines permet d'offrir la possibilité à chacun de tester ces produits et de bien manger, quel que soit son niveau de revenu, notamment en milieu scolaire. De l'élaboration à la conception Élaborés par une commission comprenant cuisiniers, parents d'élèves et élus, puis validés par un nutritionniste, les repas sont parfaitement équilibrés. Ils sont exclusivement préparés par la Cuisine Centrale municipale qui alimente toutes les écoles maternelles et élémentaires de la ville, ainsi que les accueils de loisirs, la Table du CCAS et le portage des repas à domicile. Ainsi chaque jour, pas moins de 1600 repas sont préparés sur place. Particularité de notre organisation : la « liaison chaude ». Le plat cuisiné le matin est servi à midi afin de conserver au maximum ses qualités gustatives. Une qualité reconnue En avril 2013, l'UFC Que Choisir a attribué à la Cuisine Centrale municipale la note de 16,5 sur 20. Une note qui plaçait Villeneuve-sur-Lot en première place des cantines étudiées en Lot-et-Garonne et 5e ex aequo en Aquitaine.
BIJ : action, prévention !
BIJ : action, prévention !

Parmi ses larges missions de conseil et d'orientation auprès des jeunes, le Bureau Information Jeunesse développe un volet prévention à destination des collégiens et lycéens villeneuvois. Le mois dernier, « conduites addictives : tabac, alcool, drogues » et « les dangers d'Internet » étaient au programme. Des professionnels sont intervenus dans les établissements lors de journées spéciales, organisées autour d'ateliers et de moments d'échanges. Une méthode pédagogique pour sensibiliser en douceur les ados, les aider à prendre conscience des risques et les moyens de s'en prémunir. Prévenir plutôt que guérir, une maxime que le BIJ a fait sienne.
14-18 : appel aux archives familiales
14-18 : appel aux archives familiales

Dans le cadre des commémorations du premier centenaire de la grande guerre, le Pôle mémoire de Villeneuve prépare une exposition... et fait appel aux archives de chacun. Faisant écho à la campagne nationale « grande collecte 14-18 », la Ville lance un appel aux « dons de mémoire ». Qui n'a pas dans ses archives personnelles, dans une malle de son grenier, des correspondances, des photos, des uniformes militaires, des médailles, des objets sculptés dans les tranchées par un aïeul ? Ce sont ces trésors d'Histoire, tranches de vie pétries d'histoires personnelles que les Archives entendent recenser. Pas question bien entendu d'en faire don, mais d'accepter de les confier, le temps de les photographier ou de les numériser. Il seront exposés cet automne dans les locaux des Archives municipales. Renseignements : Pôle Mémoire, 05 53 70 85 08.
Etat civil annuel 2013
Etat civil annuel 2013

Le calcul annuel des actes de l’état-civil villeneuvois pour l’année 2013 vient de sortir. On dénombre : 79 mariages (contre 88 en 2012). A noter : hausse substantielle du nombre de PACS depuis 2008 (cf. Tribunal de Grande instance) 803 naissances (contre 809 en 2012). 582 décès (contre 532 en 2012). Palmarès des prénoms 2013 : Chez les garçons, Lucas (aussi écrit Lukas ou Louka, Loukas) reste le prénom le plus attribué avec 14 occurrences cette année. Il se trouvait déjà en tête du palmarès villeneuvois l'an dernier ! Pas d'originalité non plus pour la suite : Louis et Léo se partagent la deuxième position (donnés 8 fois), suivis de près par Maël, Mathéo et Raphaël (7 fois), Baptiste, Tiago, Nathan et Enzo (6 fois). Du coté des filles, Inès fait une entrée remarquée dans le « top 6 » des prénoms les plus donnés en 2013 (10 occurrences), suivie par Léa (8 occurrences).Suivent les déjà presque habituées de ce palmarès : Chloé, Camille et Lena, toutes trois ex æquo avec 6 occurrences chacune. Les originalités 2013 : Les fleurs et épices : Canelle, Capucine, Kamellya, Rose Les inspirations géographiques : Arizona, Eden, Athénaïs Mais aussi des prénoms inédits : Akram, Alilou, Bebeto, Bleuenn, Chellessy, Elyjade, Ezekiel, Hinatéa, Hoyame, Jeason, Ksawery, Lewen, Lougan, Maeron, Nessrine, Peytone, Pol, Qaycinthia, Salsabil ou encore Skayron ou Zidane...
Recencement 2014 : du 16 janvier au 22 février
Recencement 2014 : du 16 janvier au 22 février

Le recensement de la population pour l'année 2014 s'effectuera du jeudi 16 janvier au samedi 22 février inclus. Depuis maintenant 10 ans, l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques sonde annuellement 8% des Villeneuvois pour actualiser ses données et offrir une radiographie plus nette de la ville. Pour cette nouvelle enquête, quatre agents recenseurs ont été recrutés. Il s'agit de Régine THIOT, Marie-Chantal BROUAT, Betty Chemineau et Oifia MAACH. Leur rôle ? Se présenter au domicile des Villeneuvois sélectionnés et leur remettre un questionnaire à remplir, ainsi qu'une notice explicative. En cas d'incapacité ou d'invalidité, ils peuvent ponctuellement assister les personnes en difficulté ; ils récupéreront ensuite chaque fiche renseignée. Les quatre agents seront munis d'une carte d'accréditation avec photo qu'ils présenteront à chaque visite. Bon à savoir : L'anonymat des personnes recensées est préservé. Les informations recueillies sont confidentielles et uniquement destinées à l'INSEE, qui les transformera en statistiques. Chaque réponse est importante. Pour que les résultats du recensement soient de qualité, il est indispensable que chaque personne interrogée remplisse les questionnaires. Participer au recensement est un acte civique. Aux termes de la loi du 7 juin 1951, c'est une obligation. Besoin de renseignement complémentaire ? Mairie, service Recensement, 05 53 41 53 26. En parallèle, en ce début d'année, l'INSEE vient de communiquer les résultats du recensement de la population légale pour l'année 2011. Celle de Villeneuve-sur-Lot est de 24 366 habitants.
Voir la vidéo de Noël à Villeneuve
Voir la vidéo de Noël à Villeneuve

En décembre, vivez la féérie de Noël à Villeneuve-sur-Lot !   Vivez Noël à Villeneuve-sur-Lot par mairie-villeneuvesurlot   >>> Retrouvez le programme des animations
Ouverture de la déviation Sud-Ouest
Ouverture de la déviation Sud-Ouest

  Depuis lundi 9 décembre, la déviation sud-ouest de Villeneuve est ouverte à la circulation. Longue de 4,2 km, elle relie la RN21 à la D911 (route de Bordeaux). Elle va permettre de désengorger le centre-ville en déviant la circulation des véhicules en transit, notamment des poids lourds. En 2012, environ 1000 poids lourds empruntaient chaque jour la D911 au niveau de Bias.    Les travaux ont été répartis en quatre tranches :  la réalisation des ouvrages d'arts (septembre 2011 à mars 2013) les terrassements et la voirie (mars à novembre 2013) les équipements de protection acoustique (mai à décembre 2013) l'aménagement paysager : cette tranche sera réalisée dès que les beaux jours reviendront, au printemps 2014. Pour mener à bien ce chantier, il a donc fallu réaliser quatre carrefours giratoires, trois ponts et deux passages sous la voirie (pour la voie verte à Bias et pour la piste cyclable et les piétons à Pujols). Au préalable, de nombreux travaux préparatoires avaient été réalisés (enfouissement des réseaux, modification de voiries existantes,...) Au total, le monatnt des travaux effectués pour la déviation a donc été de 30 M€, programme financé entièrement par le Conseil général.    
Finale du tournoi Futsal 2013
Finale du tournoi Futsal 2013

Le tournoi futsal vient de s'achever dans une ambiance particulièrement chaleureuse. Durant plus d'un mois, cette compétition organisée par la Direction Enfance Jeunesse a opposé 7 équipes de jeunes villeneuvois âgés de 18 à 25 ans. Les rencontres, très disputées, avec des équipes de très bon niveau se sont déroulées dans une climat très convivial. Jeudi 12 décembre, les équipes étaient réunies à la Futsal Arena de Villeneuve pour la soirée de clôture. C'est l'équipe des Technicos a remporté la finale 12 à 3 contre les Galactiques. En lever de rideau, la petite finale avait vu les Tchéchènes, opposés à l'équipe Nazario l'emporter 19 à 15.     Patrick Cassany remet la Coupe aux vainqueurs du tournoi.   Les Galactiques finalistes du tournoi. Les Tchétchènes vaincqueurs de la petite finale L'équipe Nazario
Habitat Jeunes : la résidence inaugurée
Habitat Jeunes : la résidence inaugurée

La résidence Habitat Jeunes du villeneuvois a été inaugurée il y a quelques jours. Les 26 logements de ce lieu pour jeunes travailleurs affichent déjà complet ! Après un an et demi de travaux, la résidence habitat Jeunes du Villeneuvois a ouvert ses portes rue Jules-Ferry, et accueilli ses premiers occupants début septembre. Composée de 26 logements meublés type T1 ou T1 bis, elle héberge 28 jeunes en emploi, formation, stage ou en parcours vers l'emploi. Outre un logement à moindre coût, la résidence propose aux jeunes occupants un accompagnement dans l'acquisition de leur indépendance. "Nous ne sommes pas un hôtel, insiste Catherine Caoudal, la directrice de la résidence. Nous avons construit un véritable projet socio-éducatif avec, sur place, une personne référente pour suivre les jeunes dans les éventuelles difficultés qu'ils peuvent rencontrer. C'est ce qui fait la plus-value de ce type d'établissement," explique-t-elle. Un accompagnement apprécié par les résidents, comme Rémi, jeune Périgourdin actuellement en contrat d'avenir de 3 ans au sein de l'UCAV. «  Sans logement, je ne pouvais pas travailler : le FJT a donc vraiment été un tremplin pour moi, explique-t-il. N'étant pas originaire de Villeneuve, sans connaissance, j'ai apprécié la convivialité du lieu ou de petits événements sont organisés pour nous ». Insertion professionnelle mais aussi insertion dans la ville, c'était le double objectif de la création de ce foyer pour jeunes travailleurs, porté par l'association « Habitat jeunes du Villeneuvois ». Construit dans la rue Jules-Ferry, à proximité des commerces, des salles de sport, du cinéma, il devrait permettre à ces nouveaux venus dans la vie active de devenir des citoyens à part entière. « L'emploi des jeunes est au cœur de nos préoccupations, a insisté le maire de Villeneuve, Patrick Cassany, lors de l'inauguration officielle. Cette résidence est donc un atout supplémentaire pour ceux qui vont se former ou travailler à Villeneuve-sur-Lot et qui jusqu'à présent, faute de toit, étaient parfois contraints de renoncer à leur contrat. Cela étant, a t-il ajouté, nous devons traiter cette question de manière plus globale en incluant des formations de qualité et des transports facilités ». Ce n'est d'ailleurs par un hasard si, à l'issue de l'inauguration, le maire et le président de la région Aquitaine Alain Rousset, ont annoncé la mise en place d'un tarif de 2€ pour la ligne de bus Agen-Villeneuve. Là encore, un atout pour favoriser la mobilité et trouver plus facilement un emploi.   « Un président heureux » Jacques Taillardat est un peu le « père » de cette Résidence. Président depuis 2007 de l'association « Habitat Jeunes du Villeneuvois » -créée à l'initiative de la municipalité, de la Mission Locale et des acteurs du territoire- il a porté et accompagné le projet dans toutes ses étapes... et en connu toutes les vicissitudes. « Rien ne m'a été épargné, avoue-t-il aujourd'hui dans un sourire. Mais la satisfaction est d'autant plus grande de constater que nous sommes allés jusqu'au bout, que la totalité des logements est louée et que les résidents s'y sentent bien ». Président de la résidence Habitat Jeunes du Villeneuvois ouverte depuis trois mois, il n'en reste pas moins décidé à poursuivre l'effort : « Notre objectif n°1 au-delà de les aider à se loger, est de les amener dans une vie sociale : les préparer à être les citoyens responsables de demain, voilà notre défi permanent ».  
Boulevard Georges-Leygues : réfection des terrasses de la contre-allée
Boulevard Georges-Leygues : réfection des terrasses de la contre-allée

Entre la tour de Paris et la rue des Cieutat, le trottoir bordant la contre-allée du boulevard Georges Leygues a connu cet automne une nouvelle jeunesse. Les travaux engagés par la mairie ont consisté à remplacer l'ancien revêtement par des dalles en pierre, dans le même esprit que les aménagements entrepris sur le parvis de Sainte-Catherine. Une rénovation réalisée en cohérence avec l'action conduite dans le cadre d'Action Bastide, le plan de reconquête du cœur de ville initié par la municipalité en 2008. Sur ces 530 m² de terrasses, qui comptent parmi les lieux les plus fréquentés de la ville, le mobilier urbain a également été changé. 46 potelets et 10 barrières florales ont remplacé de façon avantageuse les vielles jardinières. Ces travaux font partie du programme d'investissement prioritaire voté dans le cadre du budget de la Ville. Ils répondent, non seulement à une politique d'investissement consacrée depuis plusieurs années à l'embellissement de la ville, mais aussi à des impératifs de sécurité. En effet, ces terrasses devenaient dangereuses, notamment pour les personnes âgées et les dalles en mauvais état avaient déjà occasionné quelques chutes. Afin d'améliorer l'accessibilité des commerces, les dénivelés ont été gommés par la même occasion. Un exemple de concertation fructueuse L'organisation des travaux a été préparée en concertation avec les commerçants du secteur. Deux réunions ont été nécessaires mais elles ont permis de limiter au maximum les perturbations, ainsi : la date de réalisation a été choisie d'un commun accord de façon à s'effectuer dans une période la moins dérangeante possible pour les commerçants sans attendre l'hiver, saison peu propice aux travaux de voirie. Le temps des travaux, la contre-allée a été fermée à la circulation afin d'accueillir les tables des restaurateurs et des cafetiers. Les entreprises ontinterrompu leur ouvrage durant la pause méridienne. Des places de stationnement minutes ont été aménagées afin de permettre aux clients des commerces de la contre-allée de s'arrêter pour effectuer leurs achats.
Centenaire de la guerre 14-18 : un comité très actif
Centenaire de la guerre 14-18 : un comité très actif

C'était il y a tout juste 95 ans : le 11 novembre 1918, l'armistice signait la fin des combats de la première guerre mondiale. Après 5 années de conflit et 1 million 400 mille victimes, celle que l'on a baptisé « la grande guerre » est restée à jamais gravée dans les mémoires. Cet événement, célébré cette semaine à Villeneuve, prend tout son sens à quelques mois d'un autre anniversaire : celui des 100 ans de cette guerre 14-18. Pour s'associer à cette commémoration, la Ville a créé en juin dernier un Comité local de Commémoration. Co-présidé par le maire de Villeneuve Patrick Cassany et le général Vilain, président du Comité d’Entente, il est chargé d'élaborer un programme autour du souvenir et de la culture. De très nombreuses associations villeneuvoises – associations d'anciens combattants mais aussi culturelles- se sont mobilisées et peaufinent déjà les rendez-vous qui jalonneront toute l'année 2014 et s'étaleront jusqu'en 2018. Le premier, programmé en début d'année au Musée de gajac, sera une grande exposition consacrée au Villeneuvois Georges Leygues, qui fut ministre de la Marine dans le gouvernement de Georges-Clémenceau... Le programme définitif sera, lui, dévoilé en début d'année prochaine. Il s'articulera autour d'expositions, de concerts, conférences, cinéma ou encore littérature. Il aura, pour fil conducteur, la sensibilisation des plus jeunes à la mémoire de leur Histoire.
Cuisine centrale : dégustation à la cantine
Cuisine centrale : dégustation à la cantine

Ambiance goûteuse et conviviale il y a quelques jours à la Cuisine Centrale de Villeneuve qui prépare au quotidien 1500 repas destinés principalement aux enfants des écoles. L'heure était au renouvellement de l'ensemble des marchés alimentaires. Règle des marchés publics oblige, la mairie est tenue de relancer des appels d'offres auprès des fournisseurs pour passer de nouveaux marchés. A la Cuisine centrale, c'est le choix des fournisseurs alimentaires choisis pour trois ans -un an, reconductible 2 fois- qui faisait la semaine dernière l'objet de toutes les attentions.  Avant de se décider, sous la houlette du responsable de la cuisine centrale François Paolillo. les cuisiniers ont convié à des séances de dégustation différents intervenants des écoles, du Centre Communal d'Action Sociale mais aussi des représentants des parents d'élèves afin de recueillir leur avis. Au menu : légumes, mais aussi pain, viandes et volailles, fruits ou encore produits laitiers, de quoi composer des menus variés et équilibrés... Les goûteurs se sont donc faits juges en notant 24 lots de produits différents sur leur aspect, leur saveur et leur texture. Une concertation appréciée, comme en témoigne Leïla Lefèvre, au contact quotidien avec les petits consommateurs puisqu'elle est responsable de cuisine à l'école Jules-Ferry. « Nous sommes en première ligne avec les enfants. En les servant tous les jours, on constate directement ce qu'ils aiment, les plats qu'ils apprécient ou, au contraire ce qu'ils ne mangent pas. Nous sommes là aussi pour leur apprendre à goûter, découvrir des plats ou des produits qu'ils n'ont pas l'habitude d'avoir à la maison, raconte-t-elle. J'apprécie vraiment que mon avis soit pris en compte, comme c'est déjà le cas dans les commissions qui définissent les menus tous les deux mois ». Au total, ce sont près de 1 500 repas qui sont mitonnés chaque jour, et destinés principalement aux écoliers de Villeneuve : il ne faut donc pas se tromper à l'heure de choisir les prestataires. « Nous essayons de maintenir un juste équilibre entre trois critères qui sont la qualité des produits, leur prix et l'éco-responsabilité ; on entend par éco-responsabilité la réduction des déchets, des coûts de transport et des emballages », explique Claire Lubin, directrice de la restauration scolaire à la mairie de Villeneuve-sur-Lot. Autre élément important : l'apparition du « bio » qui a fait son entrée progressivement dans les assiettes depuis 3 ans. « Nous tentons de mettre au moins un élément bio dans chaque menu, que ce soit des féculents, un laitage, le pain ou des fruits, là ou nous savons qu'il y aura une forte valeur ajoutée par rapport à un produit classique », rajoute Claire Lubin. «Pour ce nouveau marché public, nous continuerons cette expérience et ce développement du bio ».
URBAN TRIBUS : retour en images sur l'édition 2013
URBAN TRIBUS : retour en images sur l'édition 2013

Ca y est ! L'édition 2013 d'Urban Tribus #6 s'est achevée samedi soir. De plus en plus de monde, d'ambiance, des ateliers qui ont affiché complet pendant trois jours et une affluence record pour la soirée Battle. Retour en images sur cette sixième édition :   FLASH MOB à Villeneuve-sur-lot par mairie-villeneuvesurlot Après le Flash Mob, quelques démos de Hip-Hop, ont rassemblé la foule sur la place de la libération avant le départ de la Rando jusqu'au parc des expositions, en roller, bmx, skate..... RANDO ROLLER 2013 par mairie-villeneuvesurlot Pour chauffer le public et faire monter l'ambiance avant le Battle de Hip-Hop. Les étudiants de Campus Univers Cascades ont fait un show sur le thème du battle de rue. Campus univers cascades par mairie-villeneuvesurlot Près de 1200 personnes étaient présentes hier soir au parc des expositions pour assister à la victoire de « Melting Force » dans la catégorie Battle de break et Christelle, du groupe Funky Smala dans la catégorie battle Pop. Battle Hip-Hop 2013 par mairie-villeneuvesurlot
Dynamisation du centre-ville : en route vers le e-commerce
Dynamisation du centre-ville : en route vers le e-commerce

Nouvelle étape dans la bataille pour doper la vitalité du commerce de centre-ville : la création d'un site Internet mutualisé... Vendredi soir, se tenait la deuxième réunion du Comité de Commerce de centre-ville créé en mai dernier, qui réunit les élus de la Ville, de l'Agglomération, de l'Etat, l'Union et la Fédération des commerçants et artisans de Villeneuve et du Grand Villeneuvois. Une rencontre qui a permis de faire le point sur des projets désormais concrétisés (lire plus bas) et définir un nouveau plan d'actions, dont la mesure phare est la création d'un site Internet. Les chiffres sont éloquents : le e-business connaît un taux de croissance de plus de 10% par an et 77% des Français reconnaissent effectuer leurs achats par Internet ! Les produits les plus achetés relèvent des domaines de la beauté, la santé, l'habillement, les produits culturels, le tourisme, les voyages... autant de secteurs largement représentés dans les boutiques du centre-ville. D'où l'idée, déjà appliquée avec succès dans la ville du Puy-en-Velay (43), de créer un site mutualisé entre tous les commerçants du centre-ville, complémentaire des enseignes existantes. « La plupart des franchises se sont déjà mises au e-commerce et envoient régulièrement des lettres, des SMS, des e-mails a tous leurs clients, a rappelé Christophe Martin, directeur adjoint de l'Agglomération. Le Comité de Commerce souhaite pouvoir proposer un outil de travail similaire à l'ensemble des commerçants de la Bastide ». Cet outil leur permettrait de bénéficier d'une deuxième vitrine (une e-vitrine) pour 500€ par an et de mutualiser des fichiers clientèle avec les autres commerçants. Autres projet évoqués : la réalisation d'une lettre numérique du commerce de centre-ville qui serait diffusée très largement sur la zone de chalandise du Grand Villeneuvois, de même que la création d'un « drive » de centre-ville... « Les habitudes de consommation ont changé et les commerçants doivent absolument relever le défi de la consommation du XXIe siècle, a complété Patrick Cassany, le maire de Villeneuve-sur-Lot. Je ne citerai qu'un chiffre, très parlant : aujourd'hui, 48% des vêtements sont achetés sur Internet. Le commerce de centre-ville se doit de réagir ! ». Des propos qui font écho au discours de Pierre Gonzalès, président de l’UVAC : “Notre centre-ville est en train de vieillir, constate-t-il. Il faut réagir, et vite. Les commerçants doivent eux-aussi faire des efforts pour s’embellir et se moderniser”. Un comité très actif : des avancées concrètes ! Lors de sa création, les membres du Comité de Commerce du Centre-Ville avaient été clairs : « Nous ne sommes pas là pour le plaisir de participer une réunion, mais bel et bien pour, ensemble, réfléchir et agir ! ». Six mois après sa mise en place, les résultats sont on ne peut plus concrets : Création d'une Maison du Commerce : ouverte en juillet 2013, sur la place Sainte-Catherine. Objectifs principaux : mettre en cohérence l'ensemble des projets destinés à dynamiser le cœur de la Bastide, accompagner les commerçants dans leurs projets d'évolution, accueillir tous ceux qui souhaitent s'implanter sur le territoire. Recrutement par l'agglomération d'un « animateur du commerce de centre-ville » : en poste depuis juillet 2013, Alicia Ho a reçu une quarantaine de personnes porteuses d'un projet d'investissement. La moitié d'entre elles recherchait principalement des informations sur les aides à la création, la reprise ou la rénovation d'un commerce ; une dizaine était en quête de locaux en centre-ville dans le secteur des services, de la restauration et de l'artisanat. Prolongation du volet de l'OPAH prévoyant une aide financière communale aux commerçants désireux de réhabiliter leurs enseignes et devantures commerciales. Initié en 2009, il a déjà permis à 76 commerces d’être repensés ; des travaux qui ont généré près de 454 000 € pour les artisans locaux. Sans oublier les aides à la rénovation des logements : 50 ont été refaits et mis sur le marché. Mobilisation de fonds FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce). 110 000 € ont été mobilisés afin de continuer à soutenir les commerces dans leur souhait de modernisation et de mise aux normes et d'accessibilité. Plus de 15 dossiers ont déjà été déposés. Poursuite des aménagements de centre-ville : les travaux de réfection des terrasses du boulevard Georges-Leygues engagés par la mairie seront achevés d'ici quelques semaines, sans oublier le fleurissement de la ville. Renforcement des animations : les différents rendez-vous estivaux (concerts, expos, bals, fêtes populaires, etc.) ont permis de drainer plus de 30 000 visiteurs en juillet-août. Lors de cette rencontre, il a été question du renforcement des animations en fin d'année pour accueillir des visiteurs en centre-ville : Marché de Noël et l'installation de la patinoire en décembre sont à un stade de réflexion plus qu'avancé. Renforcement de la sécurité : elle passe par un accompagnement des commerçants par le biais de formations et d'informations sur les différents dispositifs qu'ils peuvent utiliser. une convention entre police municipale et nationale a été conclue, accord qui devrait être étendu au secteur gendarmerie pour Casseneuil et Saint-Livrade.
Logement : la résidence pour jeunes est ouverte
Logement : la résidence pour jeunes est ouverte

Un mois après son ouverture, la résidence « Habitat Jeunes du Villeneuvois » a loué plus de la moitié de ses logements. Les bénéficiaires sont tous apprentis, étudiants ou jeunes travailleurs de 18 à 30 ans. Dans la rue Jules-Ferry, un bâtiment ocre et crème a relégué aux oubliettes le parking sauvage qui la dénaturait. A la place, c'est une construction inédite à Villeneuve qui a ouvert ses portes en septembre : une Résidence Habitat Jeunes, du nom de l'association porteuse du projet. Son objectif : permettre à des jeunes travailleurs aux finances fragiles d'accéder à un logement à moindre coût. Damien, 20 ans, fait partie des tous premiers locataires. Pour ce Palois d'origine, en contrat dans une entreprise villeneuvoise, la résidence est une réelle opportunité qu'il a su saisir. « J'avais la chance jusqu'à présent d'être hébergé dans de la famille, mais j'apprécie de commencer ma vie avec un peu d'indépendance. Je suis en plein centre-ville, je ne me déplace qu'à pied et l'appartement est tout neuf. En plus, la Mission locale m'accompagne dans mon projet professionnel, c'est rassurant ». Comme lui, 17 autres jeunes, aux deux tiers originaires du département, viennent d'y poser leurs valises. En emploi, apprentissage, formation notamment en alternance- BTS ou orientation professionnelle, ils trouvent là un moyen de se mettre le pied à l'étrier avant de consolider leur situation. Renseignements : 05 53 72 79 06. A savoir La résidence est composée de 26 logements de type T1 (19 à 21 m2) et T1 bis (30 à 32 m2) et d'espaces communs conviviaux (cuisine, salle multimédia par exemple). Le montant des loyers, est de 373 à 410 € charges comprises (eau, électricité, chauffage, internet). L’APL, calculée en fonction de chaque situation peut diminuer considérablement ce montant.
Santé : une première dans le département
Santé : une première dans le département

L'agglomération et l'Agence Régionale de Santé viennent de signer, à Villeneuve, un Contrat Local de Santé. Il formalise leur engagement en faveur de la santé publique et l'organisation de l'offre de soin sur le territoire. Le diagnostic est partagé : alors que de plus en plus de patients, notamment âgés ou dépendants, ont besoin d'accéder à des soins, près de 60% des médecins présents sur le territoire ont plus de 55 ans. A cette désertification médicale s'ajoute les réticences de jeunes médecins à venir s'installer seuls en zone rurale. Face à ce constat, l'agglomération du Grand Villeneuvois a décidé d'agir. En partenariat avec le Conseil général et l'Etat, elle a créé un « pôle de Santé » prévoyant la création de maisons médicales pluridisciplinaires sur le territoire dont une à Villeneuve (lire ci-dessous). Mais l'engagement va au-delà. Il vise clairement la volonté de travailler avec le maximum de cohérence autour de priorités partagées telles que le vieillissement de la population, la précarité, l'accès aux soins, les addictions ou encore l'environnement. C'est cette volonté qui a été actée par le Contrat Local de Santé signé le mois dernier entre l'Agglomération, l'Agence Régionale de Santé, mais aussi l'Etat, le Département, la Caisse Primaire d'Assurance Maladie et la Mutualité Sociale Agricole. L'agglomération exerce là aussi pleinement son rôle de par ses domaines de compétence tels que la petite enfance, la politique des transports et son incidence sur l'environnement, sans oublier ce qui a été engagé dans le domaine de la démographie médicale afin que les professionnels du secteur travaillent ensemble, en réseau. Une façon transversale, en somme, de renforcer les réponses aux problématiques de la santé de demain. La « Maison de Santé » pour 2014 La Maison de Santé de Villeneuve sera implantée au coeur même des Haras, dans un bâtiment existant mais réaménagé afin d'offrir des locaux adaptés au public et aux professionnels de santé qui souhaitent s'y regrouper. Pour l'heure, 6 médecins généralistes ont confirmé leur installation, de même que 12 infirmiers, 1 orthophoniste, 1 psychomotricienne et 1 psychologue. Des partenaires sociaux et médico-sociaux devraient y être également hébergés, comme la Maison des Femmes, AIDES, Bulles d'R, Relais, l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie et le CLIC du Grand Villeneuvois (centre d'information, d'évaluation et d'orientation pour les personnes âgées de plus de 60 ans demeurant sur le bassin de vie Villeneuve-Fumel). Un projet innovant d'équithérapie devrait quant à lui y être développé par l’Institut Français d’Équitation qui gère les haras nationaux. Le démarrage du chantier est prévu en décembre prochain.
Ouverture d'une 10e classe à Jules Ferry : la réaction de Patrick Cassany
Ouverture d'une 10e classe à Jules Ferry : la réaction de Patrick Cassany

La nouvelle est officielle : l'école élémentaire Jules-Ferry verra bien l'ouverture d'une dixième classe et d'un poste d'enseignant pour l'année scolaire 2013/2014. C'est ce que vient de confirmer l’Inspectrice d’académie Laurence Adeline à l'issue du Conseil départemental de l'éducation nationale, réuni ce jour en Préfecture. Une nouvelle dont s'est particulièrement réjoui le maire de Villeneuve, Patrick Cassany : « Je me félicite de cette décision qui est tout à fait justifiée. J'y vois une avancée qui permettra aux enfants et à l'équipe pédagogique de travailler dans de meilleures conditions ». En juin dernier, Patrick Cassany avait reçu l'Inspectrice d'Académie à ce sujet. Lors de cet entretien, il avait fait valoir la nécessité de créer cette classe supplémentaire, une ouverture justifiée notamment par une augmentation sensible des effectifs à la rentrée 2013/2014, l'accueil de 8 enfants handicapés, l'évolution des effectifs en maternelle et le développement d'un quartier qui s'urbanise fortement, et qui sera amené dans les années à venir à accueillir de nouvelles familles.
Réfection du parking du Lycée Georges Leygues
Réfection du parking du Lycée Georges Leygues

Profitant de la période des vacances scolaires, la Ville a entrepris de réaménager les abords et le parking du lycée Georges Leygues. Les opérations, entamées le 9 août se terminent cette semaine. Dans un premier temps, des travaux d'assainissement ont été engagés de façon à permettre l'écoulement des eaux de pluie qui posaient des difficultés lors de fortes précipitations. La zone reçoit un enduit goudronné et un marquage au sol qui faisait défaut. Les bordures et caniveaux du parking destiné aux bus (rue Alphonse de Poitiers) seront quant à eux repris et le revêtement entièrement refait, lui aussi avec un enduit bi-couche. Troisième phase de ce chantier, le réaménagement d'une partie de l'entrée du lycée : les finitions sont réalisées en béton et des bancs seront installés. L'espace sera alors plus accessible et utilisable par tous les temps. Les travaux, d'un montant de 135 000 euros seront achevés avant la rentrée des classes.
Eté Jeunes : les ados à l'œuvre tout l'été !
Eté Jeunes : les ados à l'œuvre tout l'été !

Pour eux, les vacances, c'est du boulot ! Ces ados ont de l'énergie, et ils la mettent au service de la Ville grâce au programme Eté Jeunes pendant 15 jours. La municipalité leur permet depuis 2001 de travailler tous les matins sous la houlette d'agents municipaux à des chantiers d'embellissement de la Ville, mais aussi de profiter d'activités sportives et de loisirs les après-midis. A mi-parcours de l'été, un petit bilan s'impose. La deuxième session de quinze jours s'achève à la fin de la semaine, et c'est l'occasion de constater les nombreux travaux réalisés.  Affectés aux espaces verts, au mobilier urbain et aux bâtiments, ils ont mis de leur temps de vacances au service de la Ville. Une façon d'entrer dans la citoyenneté de plain-pied et de réaliser ainsi trois objectifs primordiaux pour la Ville : sensibiliser les jeunes aux actions municipales en œuvrant pour la collectivité, de les inscrire dans une dynamique de projet et de valoriser leur place au sein de la ville.  Les 18 Villeneuvois ont notamment travaillé à : Mobilier urbain et bâtiments : peinture des grilles et barrières de la Halle, des potelets de la rue des Cieutats, des portes des locaux des Services Techniques de la mairie, des poteaux de signalisation du centre-ville peinture de la façade de l'école Jules Ferry réhabilitation des barrières et potelets endommagés (ciment) de la rue des Cieutats lasure des barrières d'entrée et du terrain hippique de Rogé Espaces verts : plantation et nettoyage du rond-point de Casseneuil, de la Roseraie, du jardin place de l'Egalité, de la route de Fumel, taille des arbustes route de Fumel nettoyage de la Cale les lendemains de concerts des Mercredis de la Cale pose de barrières en ville Nettoyage collectif : la Cale et alentours, tous les jeudis matins (lendemains de concerts des Mercredis de la Cale) quartier entre l'avenue de Paris et l'avenue d'Eysses la cité Parasol la cité des Fontanelles Et pour la partie détente, les après-midis ont été partagés entre du ski nautique, du canoë, du tir  à l'arc ou du trampoline à Rogé, et du tennis de table ou de l'escrime au Complexe sportif. Nouveauté cette année : cet été, deux après-midis par session sont consacrés à des ateliers de batucada et de poésie, animés par Laurent Siefridt et Tom Buzit (association Batupagaï) où chacun peut s'exprimer aux percussions, au slam ou encore aux vers libres. Pour clore les quinze jours, le dernier vendredi est réservé à la détente avec activités aquatiques et pique-nique, et à la remise des chèques en récompense de leurs efforts. Elle se déroulera ce vendredi 26 juillet, à 16h, sur la base municipale de Rogé. Les prochaines sessions auront lieu : du lundi 29 juillet au vendredi 9 août du lundi 12 au vendredi 23 août.
Marché bio nocturne : retour en images
Marché bio nocturne : retour en images

Un beau succès pour cette première édition du marché bio nocturne ce lundi 29 juillet ! Le public, nombreux, a pu déguster grillades et salades en profitant de l'ambiance musicale de cette belle soirée sur le quai d'Alsace. Les plus jeunes ont été ravis des animations cirque et lecture. Prochain rendez-vous le 12 août dès 18h !                        
Inauguration de la Maison du Commerce de centre-ville
Inauguration de la Maison du Commerce de centre-ville

Ouverte depuis le 16 juillet, la Maison du Commerce est située au 35 de la rue de Penne, à l'angle de l'esplanade de Sainte-Catherine. Elle accueille aussi une animatrice de centre-ville, recrutée par l'agglomération. Onze ouvertures, trois reprises, sept projets d'implantation : c'est le bilan dressé début juillet sur l'activité commerçante du centre-ville depuis le début de l'année. Un bilan dont s'est réjoui Patrick Cassany, maire de Villeneuve et président de l'agglomération du Grand Villeneuvois qui inaugurait le 16 juillet dernier la toute nouvelle maison du Commerce située en plein cœur de la Bastide en compagnie du président de l'UCAV, de la représentante des commerçants de Casseneuil et du Sous-Préfet. Cette ouverture est l'une des réalisations concrètes du Comité de Centre-Ville créé en mai dernier sous l’impulsion de la Ville et de l'Agglomération (regroupant associations de commerçants, chambres consulaires, collectivités locales et représentants de l’État) afin de promouvoir, en partenariat avec les commerçants, l’attractivité du centre-ville. La Maison du Commerce de centre-ville permettra une meilleure visibilité de l’action menée en faveur du commerce de centre-ville et d’identifier les interlocuteurs idoines. Elle accueillera le bureau de l'Union des Commerçants et Artisans Villeneuvois et des permanences de la Ville et du Grand Villeneuvois pour, ensemble afin de fédérer et de coordonner des actions communes. Dans le même temps, l'Agglomération a recruté une animatrice de centre-ville, Alicia Ho. Elle sera l’interface entre les commerçants et les acteurs publics. Son rôle consistera également à animer et à promouvoir le tissu commercial existant après avoir recenser les attentes et les préoccupations des commerçants. La Maison du Commerce est ouverte du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h. Le samedi de 9h à 12h. Tél : 05 53 72 12 85) >> Centre-ville : les projets prennent forme >> En savoir plus sur le Comité du Commerce de centre-ville
Parking République : gratuit le samedi après-midi
Parking République : gratuit le samedi après-midi

Depuis le 1er juillet, le stationnement sur le parking de la république est totalement gratuit le samedi après-midi. Un vrai « plus » pour les habitués du shopping dans le centre-ville. Situé face à l'Hôtel de Ville et totalement réaménagées en 2011, le parking de la République dispose de 125 places de stationnement !
Villeneuve reçoit le label national "Agenda 21 local - France"
Villeneuve reçoit le label national "Agenda 21 local - France"

L'agenda 21 de la Ville, ce plan qui détaille 46 actions concrètes en faveur de l'environnement et du développement durable, a été officiellement reconnu par le Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement comme « Agenda 21 local France ». Villeneuve est ainsi la seconde commune du département à recevoir ce label national qui récompense l'engagement de la Ville en la matière depuis de nombreuses années. Sous la bannière, « Penser Global, Agir Local », la Ville de Villeneuve-sur-Lot a effectivement décliné sur le territoire les principes validés par l'ensemble des états du monde en 1992 lors du sommet de Rio. Aujourd’hui, les actions concrètes menées sur la commune sont déjà nombreuses En terme d'économies d'énergies, l'installation de chaudières à condensation dans les locaux municipaux, de détecteurs de présence pour l'éclairage intérieur, l'amélioration de l'isolation des bâtiments, ont permis de diminuer de façon notable la consommation de gaz et d'électricité. D’autre part, l'utilisation des nappes phréatiques pour tous les usages qui ne nécessitent pas d'eau potable, permet d'alléger la facture de la Ville. C'est déjà le cas pour l'arrosage du stade de la Myre-Mory et celui de Choisy où les forages réalisés l'année dernière sont opérationnels. D'autres mesures comme la mise en place de robinets « poussoir » temporisés, le déploiement de l'arrosage automatique et intégré, la promotion des plantes vivaces ont contribué à la réduction du volume d'eau utilisé. Autre action significative : le choix du Bio et l'approvisionnement chez des producteurs locaux, dès que possible, pour la préparation des repas des cantines scolaires. L'action municipale en la matière a d'ailleurs été récompensée par le très bon classement obtenu lors de l'enquête de l'UFC « Que Choisir » : première place en Lot et Garonne, cinquième en Aquitaine avec une note de 16,5 /20. Représentée par Marc Tranchard adjoint au maire en charge du Développement Durable, la ville de Villeneuve-sur-Lot, s’est vu remettre le 6 juin dernier à Bordeaux ce label national dans les locaux de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement. >>> Découvrez en détail l'Agenda 21 de la Ville
Rythmes scolaires : préparer l'école de la réussite
Rythmes scolaires : préparer l'école de la réussite

La Ville a choisi de reporter la réforme des rythmes scolaires en 2014. Une décision prise en concertation avec les enseignants et les parents d'élèves. La réflexion se poursuit aujourd'hui pour mettre en place un projet éducatif de qualité. Aperçu des enjeux et des contraintes.   A Villeneuve, comme dans 211 autres communes du Lot-et-Garonne, la réforme proposée par le Gouvernement dans l'intérêt du rythme de l'enfant prendra effet à la rentrée 2014. L'année sera donc mise à profit pour bâtir, avec les différents partenaires, un dispositif réfléchi et cohérent. Quatre priorités ont été définies :   Construire un projet de territoire Il s'agit d'un projet éducatif partagé. Son objectif est de mobiliser toutes les ressources locales en terme de structures, de personnel ou d'associations afin de pouvoir construire un parcours éducatif en lien avec les projets des écoles. Une sorte de programme de loisirs « cousu main », adapté aux besoins repérés par chaque établissement. Il repose sur un partenariat très étroit avec les directeurs d'écoles afin d'articuler au mieux les attentes de chacun. Adapter les structures Proposer de nouvelles activités, c'est bien, encore faut-il que les locaux s'y prêtent. Un diagnostic interne a été engagé afin de recenser les salles de classes vides et les équipements municipaux très proches des écoles : gymnases, salle des fêtes, accueils de loisirs, maisons de quartier ou parcs, permettant différentes pratiques dans les domaines artistiques, sportifs, informatiques, citoyens, de développement durable, etc. Une étude est aussi en cours afin de chiffrer la transformation de certains locaux (logements de fonction vacants, fermeture de préaux, par exemple). Rechercher des intervenants qualifiés Pour assurer l'accueil péri-scolaire tel que prévu par la réforme, le besoin estimé en personnel est de 113 intervenants. A ce jour, la Ville en a recensé 90 pouvant être intégrés au projet ; un personnel dont il faudra évaluer les nécessités en formation pour garantir un service de qualité. Reste donc à rechercher des intervenants qualifiés, soit membres du corps enseignant, soit provenant de structures extérieures reconnues. Réorganiser les services Qui dit école le mercredi suppose quelques bouleversements : le premier est la fermeture des accueils de loisirs le mercredi matin, dont le personnel devrait être réparti sur les écoles en semaine. Un ramassage scolaire est aussi à prévoir pour amener les enfants vers ces accueils de loisirs le mercredi après-midi, de même que la confection de repas supplémentaires par la Cuisine Centrale. Enfin, les services planchent également sur le redéploiement des activités culturelles et sportives des structures publiques ou associatives (Centre culturel, Ecole d'Art, de Musique, salles de sport) du mercredi matin vers d'autres créneaux horaires...  Articles liés :  >>> Réforme des rythmes scolaires : mise en place en 2014  
Centenaire de la guerre 14-18 : création d'un comité local
Centenaire de la guerre 14-18 : création d'un comité local

L'année 2014 sera la première année de commémoration du centenaire de la Première Guerre Mondiale 1914-1918. Près d'un siècle après le début de son déclenchement, ce conflit mondial, qui a mobilisé plus de 8 millions de combattants français et fait près de 1 400 000 victimes, occupe toujours une place à part dans notre mémoire collective. Une Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale a été constituée en 2012 par le Gouvernement, dans la perspective de mettre en oeuvre un programme commémoratif d'envergure. Sous l'autorité du Ministre Délégué chargé des Anciens Combattants, Kader Arif, elle travaille à concevoir, animer et coordonner les initiatives qui tendent à rendre hommage aux hommes et aux femmes ayant lutté pour la défense de la France pendant la guerre de 14-18*. Un comité pour quoi ? La Ville de Villeneuve souhaite s'associer pleinement à ce programme pour la mise en oeuvre d'actions locales et réaffirmer ainsi tout son attachement à préserver la mémoire de son histoire. C'est dans ce cadre qu'elle a proposé la création d'un Comité local du centenaire de la première guerre mondiale, dont la première réunion a lieu ce jour. Un Comité avec qui ? Cette démarche s'inscrivant pleinement dans le partenariat entre la mairie et le Comité d'Entente, le Comité sera co-présidé par Patrick Cassany, maire de Villeneuve-sur-lot et le général Vilain, président du Comité d'Entente. L'ensemble des associations d'anciens combattants, regroupées sous l'égide du Comité d'Entente, ont été conviées pour réfléchir ensemble aux actions qui pourraient être mises en place. Les associations invitées sont les suivantes : Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Amicale des Marins, Anciens Combattants et Résistants du Ministère de l'Intérieur, Anciens combattants Algérie Tunisie Maroc, Anciens Combattants de la Résistance, Sapeurs du Génie, Croix de Guerre et valeurs militaires, Anciens Combattants et Veuves de Guerre, Rhin et Danube, Souvenir des Fusillés et Patriotes d'Eysses, Corps expéditionnaire en Italie, Anciens Combattants d'Outre-Mer, Anciens Combattants d’Algérie, Blessés du Poumon et Combattants, Souvenir Français, Médaillés Militaires, Sous-officiers en Retraite et Réunis, Déportés et Internés Résistants Patriotes. Des pistes de travail Certaines pistes d'actions ont déjà été identifiées : Exposition consacrée à Georges-Leygues avec le service des Archives Concert par les Symphonistes d'Aquitaine au théâtre Georges-Leygues Stand littérature autour de la Grande Guerre à l'occasion du salon du Livre Exposition philatélique Expositions : Fantassin landais/valise documentaire de la Grande Guerre Cycle de conférences et projections de films à thème au Centre Culturel Programmation d'un spectacle au théâtre Georges-Leygues Programmation cinématographique à l'Utopie Cérémonie du 11 novembre Ces propositions seront soumises au Comité local et évoquées lors d'une prochaine réunion plénière pouvant associer d'autres acteurs, notamment associatifs. Pour mémoire, les sept objectifs du Comité National sont les suivants : Rendre à nos soldats Morts pour la France et à ceux venus mourir chez nous pour notre liberté, l'hommage qui est leur est dû et partager avec tous, dans un esprit constructif d'amitié, la mémoire de ces sacrifices. Contribuer à transmettre aux jeunes générations, l'histoire de la Première Guerre Mondiale, en faisant comprendre les événements et l'héritage qu'ils ont laissé grâce à un projet pédagogique global et cohérent. Mettre à profit ce cycle mémoriel et le ravivage de notre mémoire pour valoriser dans une Europe aujourd'hui apaisée les acquis de la construction européenne et promouvoir dans le monde les valeurs de paix et d'amitié. Faire comprendre que passer d'une armée de conscrits, expression de la nation en arme, à une armée de professionnels n'en rend par moins nécessaire la défense de la nation, la reconnaissance due au soldat et le soutien dû à sa famille. Favoriser l'attractivité des territoires, en accompagnant le développement de leurs infrastructures touristiques et en les aidant à organiser l'accueil des visiteurs, étrangers notamment. Promouvoir les expressions culturelles et artistiques nées de la la Première Guerre mondiale en soulignant les bouleversements qu'elle a engendrés et encourager leur contribution à une mémoire progressivement plus culturelle de l'événement. Faire mieux connaître la recherche historique et la coopération scientifique sur ce conflit, sa genèse et ses conséquences et faciliter la vulgarisation de leurs résultats. * Au niveau de chaque territoire, cette Mission se décline en Comité Départementaux du Centenaire, placés sous l'autorité des préfets et ouverts à l'ensemble des acteurs (collectivités territoriales, services déconcentrés de l’État, associations, etc...).
Guichet SNCF de Villeneuve : le Maire écrit à M Guillaume Pepy
Guichet SNCF de Villeneuve : le Maire écrit à M Guillaume Pepy

Patrick Cassany est intervenu auprès de Guillaume PEPY, Président Directeur Général de la SNCF, pour demander la garantie du service public de transport à Villeneuve. Ayant appris la possible fermeture d'un poste de guichetier à l'agence SNCF, le Maire a réaffirmé son attachement au service public et à la qualité des prestations proposées aux usagers villeneuvois. Il a reçu, mardi 4 juin les employés du guichet SNCF. Voici le courrier envoyé le 30 mai à Mr Guillaume Pepy :
Retour en images sur la Fête des Enfants
Retour en images sur la Fête des Enfants

Samedi 1er juin, il y avait foule pour la Fête des Enfants organisée par la mairie, dans le parc des haras. Retour en images sur un après-midi particulièrement animé.                                    
Portage des repas : un vrai service de proximité
Portage des repas : un vrai service de proximité

Le Centre Communal d'Action Sociale assure au quotidien un portage de plateauxrepas à domicile. Une mesure destinée, entre autres, à faciliter le maintien des personnes âgées à domicile. 150 seniors en bénéficient. Mode d'emploi. «Bonjour, c'est Florence. Comment allez-vous aujourd'hui ? ». Un sourire, un échange, un dialogue, parfois un petit coup de main, c'est le quotidien des trois personnes du Centre Communal d'Action Sociale affectées à la livraison de plateaux. « Ce service très important peut répondre à un besoin permanent ou ponctuel, en cas de sortie d'hôpital par exemple, précise Marie-Françoise Béghin, adjointe aux Affaires sociales. Il est complémentaire du restaurant « La table du CCAS » auquel les aînés peuvent se rendre chaque jour grâce à un service de transport gratuit depuis leur domicile ». Confectionnés par la Cuisine centrale, qui mitonne déjà quotidiennement 1 430 déjeuners notamment pour les enfants des écoles, les plateaux sont préparés en « liaison froide » et livrés en barquettes individuelles scellées. Mais au-delà du « simple » fait d'amener un repas, les trois agents du CCAS jouent un réel rôle social. En assurant une présence quotidienne auprès de personnes souvent très isolées, ils sont parfois leurs seuls contacts humains de la journée. Qui peut en bénéficier ? Les seniors villeneuvois de plus de 60 ans (ou de moins de 60 ans et reconnus inaptes au travail). Le service est assuré sur l'ensemble du territoire communal. A quel prix ? Le tarif est compris entre 5,25 et 7,45 € en fonction du niveau des ressources. Une partie du montant total des repas peut être prise en charge dans le cadre d'un dossier d'aide sociale. Dans quel délai ? Prise en compte de la demande de plateau deux jours maximum après la remise du dossier d'inscription au CCAS. Comment ça marche ? Une fois inscrite, la personne est livrée chaque matin, entre 8h et 12h du lundi au vendredi, en fonction du lieu d'habitation. Le plateau du samedi est apporté le vendredi. Le service n'est pas assuré les dimanches et jours fériés. Qu'est-ce qu'on mange ? Un vrai repas équilibré, composé de 5 éléments : une entrée, un plat protidique (viande ou poisson), un légume ou un féculent, un fromage, un dessert ou un fruit, sans oublier un petit pain individuel. Les personnes diabétiques ou présentant une pathologie exigeant un régime alimentaire sans sel, ont la possibilité de commander des repas adaptés sans surcoût (à préciser lors de l'inscription). Renseignements : CCAS, 05 53 41 53 47 Le portage en quelques chiffres : - 150 repas quotidiens - 3 tournées - 150 km parcourus chaque jour (dont 75 km pour la tournée la plus excentrée) - 85 ans : moyenne d’âge des bénéficiaires (99 ans pour la personne la plus âgée)